vendredi 22 octobre 2010

un certain lampadaire

Je n'y fais même plus attention. Ce petit bout de quartier banal dans sa laideur, n'évoque plus rien pour moi, j'y passe l'esprit libre, plus un seul frisson. Il s'est fondu dans mon catalogue d'images enregistrées jour après jour.
Tout à l'heure, en prenant la photo,  je regardais ce lampadaire avec détachement.
Pourtant, un certain 28 janvier 83 vers 23 heures, c'est  là que ma vie a virée de bord.

10 commentaires:

Calyste a dit…

Moi aussi, je remonte dans ton histoire.

Erin a dit…

Pour moi cette image me montre tout le chemin que tu as parcourue depuis. Toi depuis janvier 83, moi depuis la Toussaint 82.

Anne a dit…

Tu as essuyé quelques tempêtes!!! Tu dois avoir des bases solides pour en ressortir...vivante, différente mais vivante! Tu m'impressionne...

Muriel a dit…

C'est ma première visite, suite au "J'ai ri" laissé chez Le Goût. En un clic, je passe d'un rire à gorge déployée à un ancien cri lui aussi à gorge déployée je présume.
Merci! Vos billets se répondent, touchent,et donnent une force incroyable. Merci encore! A bientôt!

Soizze a dit…

J'admire la force que tu as et cette volonté de toujours aller de l'avant. Je pense que peu parmi nous seraient capables d'arriver à occulter leur "souvenirs" sur un tel lieu... Bises.

J'aime bien les petits images de ton quotidien que tu nous fait partager dans ce défi ...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Calyste, j'ai essayé de simplifier les choses en les classant le plus exactement possible, toujours ma manie du rangement ;)

Erin, en lisant ton mot, je me suis dit que bien des choses manquaient dans ton blog à toi qui me feraient sans doute comprendre mieux tes billets.

Anne, des bases très solides et un irrépressible optimisme.

Muriel, en vrai je suis une grande déconneuse !

Soizze non je ne crois pas, nous sommes tous capable de force au moment voulu.

Mahie a dit…

Hum... La vie des autres n'est jamais aussi simple qu'on le croit. C'est vrai que c'est important de savoir certaine chose quand on commence une relation amicale autrement c'est un peu bancal...
J'aime la description que tu fais de ta fille :-)Les enfants nous donne tellement de force.

Hermione a dit…

En remontant moi aussi dans ton histoire, j'ai lu tes mots sur ta fille. Quelle belle personne tu as là à tes côtés (même si elle est loin géographiquement). J'imagine qu'elle est pleine de charisme ;)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mahie,mes enfants sont des merveilles :o) en toute objectivité !

Hermione, je crois que sur son île elle est princesse tout simplement :o)

Lancelot a dit…

C'est pour tout cela aussi, vois-tu, que quand je lis certains blogs, j'apprends à être humble.

Je t'embrasse très fort.