lundi 9 août 2010

éclaircie


Avant de reprendre le fil normal de ce blog, autrement dit du grand n'importe quoi, un dernier mot sur notre futur qui pourrait s'éclaircir.
JP, sur les conseils de Laluciole, est allé au Groupement des frontaliers. Pour l'AI rien à faire, le calcul est juste, il n'y a rien à attendre de plus. Mais, et ce mais peut assouplir le budget, l'assurance maladie de JP continuerait à verser une rente jusqu'à sa retraite. Pour l'instant ce n'est pas encore confirmé, mais vraisemblable.
Nous croisons les doigts et respirons de façon un peu plus détendue.
Je clos le chapitre des pleurs, et vous remercie infiniment de m'avoir une fois de plus permis de garder la tête hors de l'eau.

21 commentaires:

fille_bavarde a dit…

:)
Je t'ai parlé de la petite fée...je l'ai rencontré avant hier au matin...
Elle veille ! ;)

Floh a dit…

En quoi est-ce mal de partager ici tes préoccupations? C'est aussi fait pour ça, d'écrire. Se soulager, et si en bonus on reçoit des encouragements, c'est d'autant mieux :)
Je suis heureuse pour vous, et je suis certaine que votre bonne étoile veille :)
Bonne semaine :)

Madeleine a dit…

Ouf ! si les assurances (qu'on paye pour ça !) peuvent compléter.

Sinon peut-être est-ce déplacé de te demander si malgré ses problèmes de santé, JP ne peut-il pas envisager de travailler, à domicile par exemple, pour arrondir les fins de mois ? Peut-être n'a t-il pas le droit aussi ! Ou alors trouver un complément de revenus en louant votre maison en Alsace ?
(tu peux supprimer ces phrases si tu penses que mes mots sont malvenus)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Fille_bavarde je m'en suis doutée ;)

Floh, ma semaine sera de toute évidence bien meilleure que la précédente :)

Madeleine, non non ton commentaire n'est pas déplacé, c'est vrai que je dis toujours MA maison, mais en vrai de vrai elle est à mes parents :) et JP ne peut absolument plus travailler, même s'il le pouvait il risquerait bien trop à vouloir juste un complément. Je crois qu'il a vraiment travaillé jusqu'à l'extrême. Heureusement que cette assurance pourra pallier la chute de revenu ;)

Dr. CaSo a dit…

Ouf, bonne nouvelle, je suis heureuse pour vous!

anita a dit…

\O/

samantdi a dit…

Eh bé dis donc... heureusement que cette assurance va prendre le relais.

Bon courage !

Beo a dit…

Bien! Je suis bien contente pour vous.

PascalR a dit…

:o)

Malgven a dit…

Ouf ! J'arrive après la bataille, mais je pense quand même à toi.

Hermione a dit…

Ton chapitre des pleurs est toujours très esquissé et plein de pudeur. Et c'est vrai que si on laisse trop de place à nos "malheurs" sur les blogs, ça les inscrit dans la durée en quelque sorte. Alors comme toi, je pense qu'il faut les partager mais avec délicatesse...

Oxygène a dit…

Consternée mais aussi en colère,j'arrive moi aussi après la bataille.J'ai lu quelque part que Galbraith estime nécessaire de présenter à la justice les spéculateurs qui sont à l'origine de la crise. Ca me paraît indispensable.

Valérie de Haute Savoie a dit…

DDC, je suis d'accord avec Galbraith, même si cela semble terriblement utopique. Les difficultés des organismes tels que l'AI et celui des retraites de la Suisse sont dues en partie à la crise des subprimes.

A tous merci, merci vraiment, j'avoue que j'ai plongée, sans ce complément nous ne nous en serions pas sortis.

Lce a dit…

Je souhaite que tout cela s'arrange, il est toujours cruel et angoissant de voir que lorsqu'on a une réelle difficulté, la société que l'on a contribué à faire vivre par notre travail et nos impôts n'est pas correctement au rendez vous... alors que tant en profitent honteusement à ne rien faire (enfin c'est un autre débat)... je t'envoie plein d'ondes positives et d'amitié laurence'

lanfeust55 a dit…

Yes !!! Comme quoi le pire n'est jamais certain :D

Jipes a dit…

Allez on croise les doigts !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Lce Lanfeust et Jipes, merci :)

Lancelot a dit…

Hier j'allais te mettre le dernier commentaire de ma "salve" post-vacances mais j'ai ét interrompu par l'arrivée d'un autre copain (blogueur aussi d'ailleurs) sur MSN. Surtout, je voulais te demander : quand est-ce que vous aurez confirmation de la part de l'assurance maladie ?

Je te bise fort.

Anonyme a dit…

Il me semblait bien que je t'avais "croisée" sur le blog du
"Chevalier"... C'est très dur d'avoir des angoisses en rapport avec une situ pécunière en péril. Je connais.
Je survis grâce à un collectif d'amis qui arrondit mes revenus. Depuis 15 ans. Je le dis sans gêne aucune car les jolies choses il faut en parler.
Courage à vous.

chouette-chouette a dit…

je ne suis pas anonyme, j'ai râté un truc !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Chouette chouette, je me sens idiote en voulant te répondre. Oui, certes, voir que l'on est aimé et soutenue rend la vie plus belle, mais je suis désolée pour toi, imaginer que tu dois chaque jour te battre pour vivre... je ne sais quoi dire. J'ai même honte de venir pleurer alors que j'ai un boulot.
Je trouve d'ailleurs affolant de voir à quel point on peut du jour au lendemain se retrouver si démunis. Sans le complément (confirmé, quoique nous ne sachions pas encore de combien, mais de toute façon suffisant pour nous permettre de continuer à manger)nous aurions brusquement chuté dans des difficultés qui me semblaient insurmontables. Évidemment, au bout d'un an, une fois que les impôts et les organismes sociaux auraient recalculés nos revenus, les choses seraient peut être devenues moins insupportables, mais sur le moment je peux dire que l'angoisse m'a submergée.
Je sais bien que de toute façon je suis plutôt une battante, sans doute trouverais-je des solutions, mais lorsque la vie ne se résume plus qu'à cela, juste survivre...

Ta présence et tes mots doux ont d'autant plus de poids, et je t'embrasse Chouette-chouette ;)