jeudi 12 août 2010

sur le quai

Samedi nous irons à Lyon, déménager une fois de plus les affaires de C., une partie ira sans doute dans notre cave, une autre prendra l'avion pour l'île Rodrigues,  certaines choses accompagneront G. à Grenoble.

Dimanche nous fêterons ensemble les 25 ans de notre voyageuse qui, le soir même prendra la route pour Budapest,  dernier bol d'air frais Hongrois avant le grand départ.

Mais avant qu'elle ne s'envole, il aura fallu faire l'état des lieux du futur étudiant, trouver un réfrigérateur, un four, déménager le lit, le bureau... voir partir mes enfants...

Je suis en pause...

Il faudra attendre encore un peu avant que je ne revienne vraiment ici...

20 commentaires:

Oxygène a dit…

Si besoin d'adresse ou de relais à La Réunion pour la voyageuse, je suis là. Rodrigues est si près de chez nous !

Lce a dit…

bon courage pour tout cela, je partage (mais moins loin) ton émoi : numéro 2 va partir aussi après son bac à 4h de route (je sais ça fait tout près par rapport à toi) après que numéro 1 soit parti à lille... il nous restera numéro 3 qui, ouf, ne passe qu'en cm2... mais je comprends ton mode "pause" il faut s'habituer à ces nouveaux départs, à ces absences, heureusement internet et facebook sont là aussi. de tout coeur avec toi
laurence

Dr. CaSo a dit…

Oh la la, que de changements! Ca doit être des moments remplis de bonheur et de fierté et en même temps de tristesse et d'un peu d'appréhension (pour tous)... Je pense très fort à vous tous et je vous souhaite de passer des "dermiers moments" innoubliables :)

PS. Le point très positif dans tout ça, c'est que tu auras plein de place à la maison, maintenant, pour blogger ;)

PPS. Et Chamade, elle reste avec vous? Son chéri va lui manquer!!!

Anthom a dit…

Ce sont des instants un peu compliqués où l'on est coincé entre la fierté et la nostalgie et où l'on met un point d'honneur à ne pas faire état de la boule que l'on sent se former au fond de la gorge. Bonne route à tes petits et toutes mes pensées pour toi!

Hermione a dit…

Pas facile, c'est sûr. Je crois qu'il faut longtemps pour se caler dans cette nouvelle vie, mais ça s'installera tout doucement. C'est un peu le deuil d'une période de la vie, on chemine tout doucement.

Lancelot a dit…

Je n'ai jamais vécu cela (et pour cause) mais j'essaie d'imaginer... enfin, surtout de t'imaginer toi.

C'es un déchirement, bien sûr. Je me souviens, lorsque j'étais parti en cité lors de mon entrée en fac (ce n'était pourtant pas bien loin, je rentrais tous les w-e), mon père était sorti sur le balcon pour regarder la voiture s'éloigner. MON PERE FAISANT CELA ! Incroyable.

Ca va aller, ma Val, promis. Au début, ça fait mal, mais ensuite tu t'apercevras que tu auras davantage de temps et d'espace pour toi-même, ce n'est pas plus mal.

Je t'embrasse affectueusement

PascalR a dit…

Et il ne faudra pas leurs en vouloir s'ils ne "daignent" pas répondre tout de suite à tes messages. :)
Je me souviens très bien quand j'ai quitté la maison, j'ai été fou de joie, mais je ne les ai pas abandonnés pour autant. Le lien est toujours là, ténu!
Bises

Floh a dit…

Bon anniversaire à C! Et bon courage à toi, je compte fermement te relire à mon retour de vacances :)

Erin a dit…

Que de changements en effet. J'imagine combien cela doit être difficile car c'est une sorte de nouvelle vie, à deux... enfin à trois avec Chamade.

Je penserai fort à toi demain, si près... Hélas les circonstances ne se prêtent pas à une rencontre.

Rien de comparable, bien sur, mais quand ma sauterelle rentre chez son père, et surtout après 4 semaines avec nous, c'est un immense trou vide... Alors très vite on remet plein de choses dans sa chambre, le linge qui sèche, la table à repasser...

Prends ton temps, mon agreg m'avertira de ton prochain billet ;-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oxygène je n'imaginais pas que Rodrigues pouvait être près de quelqu'endroits au monde :O Mais c'est avec plaisir que je garde ta proposition et j'en parlerai tout à l'heure à C. Merci !!

Lce, c'est la toute première chose que j'avais demandé (sur twitter et Pablo m'avait répondu dans les minutes suivantes) Y a-t-il internet sur Rodrigues. Oui m'avait-il dit et déjà je m'étais sentie plus légère :)

Dr CaSo oui Chamade reste avec nous et pour elle cela va être terrible. Elle l'attend déjà toutes les nuits où il fait la bringue dehors, inquiète et si heureuse de le voir revenir, là je ne sais pas ce que cela va donner :(

Anthom, oui c'est cela heureux de les voir continuer toujours vaillamment leur vie et un peu nostalgique du temps qui passe si vite.

Hermione, maintenant que nous savons que nous pourrons aller la voir, l'angoisse s'apaise, mais de toute façon nous savons aussi que nous nous ferons à cette nouvelle vie.

Lancelot, à chaque départ de mes enfants j'ai envie de pleurer :) je suis une grande sentimentale en vraie.

PascalR, nous en avons eu l'expérience quand elle était à Budapest :D Pas de nouvelles durant des jours et des jours.

Floh MERCI :) je lui transmets dès que je la voie tout à l'heure.

Erin, un trou dans le ventre exactement cette sensation, un vide gigantesque. On ne peut jamais oublier que nous les avons couvé là. J'espère que ces quatre semaines ont été paisibles et pleines de joies. On se verra, ce n'est pas parce que mes enfants ne sont pas à Lyon que je ne peux pas me déplacer. Et d'ailleurs je risque d'être plus libre aussi :D

FD a dit…

Ils ne partent pas, ils reviennent toujours, différents, différemment, grandis. Mais tu les as élevés pour ça, tu as fait du bon boulot. Et puis Grenoble ça n'est pas si loin (la prochaine fois que tu passes le voir, arrête-toi chez moi prendre un thé, sortie 22, 30 km avant Grenoble :-)
Et reviens vite nous donner des nouvelles, quand même...
Bises

Ditom a dit…

Courage... C'est la transition vers une nouvelle période de ta vie. Et aucun changement ne se fait sans douleur. Mais une fois que tu te sera retrouvée, tout ira merveilleusement bien tu verras ;)
Des bises

Jipes a dit…

C'est clair que ils nous manquent dès qu'ils s'éloignent de nous je redoute le moment ou notre fils quittera définitivement la maison et je en parle même pas de ma doudou. Allez heureusement il y a Skype ;o)

Valérie de Haute Savoie a dit…

FD oui Grenoble n'est pas loin, il reviendra :) Pour Célestine cela sera un peu plus long ! Et un thé pourquoi pas !

Ditom, j'ai déjà plein de projets, mais il me faudra un temps d'accoutumance qui je l'espère ne sera pas trop tristounet

Jipes, il faut aussi se dire que c'est l'occasion de se retrouver en couple, plus libre...

tippie a dit…

Un log qui serre tout fort le coeur.

Je ne sais rien ajouter à tout ce qui a déjà été (bien) dit, mais je pense à toi.
Des bises.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tippie, en réalité je ne suis pas morose, c'est juste que les deux partants, il me faut prépare leurs départs.
Et j'en profite, puisqu'ensuite nous referons l'appartement, de ranger ce qui n'a plus été trié, rangé, nettoyé depuis fort longtemps. Ce qui explique aussi mon silence.
Ensuite, je ne dis pas :o) des hugs virtuels me seront sans doute très utiles le temps que j'habitue à leurs absences.

chouette-chouette a dit…

Ils reviennent et c'est du bonheur. Ils s'en vont et c'est la vie.
C'est bon signe : nous leur avons donné des ailes après les avoir enracinés !
Chouette.

Tili a dit…

Coucou Valérie,
Eh bien, que de changements !...
Des fois, je me demande en te lisant ce que ma mère doit penser de sa voyageuse à elle ;-)
Bon, et alors, maintenant que je suis "là", on se rencontre ?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Chouette chouette je découvre ton mot, oui heureusement qu'ils sont assez armés pour pouvoir vivre leur vie.

Tili, tu es installée ? Oui il faut que l'on se rencontre, un week end, puisque la semaine est, même sans enfant, très chargée. Tu as toujours mon mail et mon téléphone ?

Tili_TousAutourDuMonde a dit…

oui, normalement, si tu ne vois pas venir mon mail, envoie moi un mot STP ;-)