jeudi 29 avril 2010

...

C'est juste un tout petit peu rageant...Nous grimpions à cette échelle, dans ce puits si profond, sombre, je le suivais. Je venais de jeter un œil en bas, juste au dessus de nous la lumière éclairait la blondeur de ses cheveux... l'échelle donnait des signes de fatigue, menaçait de ployer et nous jeter dans une mort certaine. Il s'était légèrement penché, d'une main avait attrapé un gobelet rempli d'eau, et tout en l'approchant de sa bouche me regardait. "Dis le, me dit-il, dis le que tu m'aimes" dans un souffle j'avais dit "oui". Nous allions enfin nous embrasser, oubliant le danger nous ... le réveil a sonné.

J'ai beau savoir qu'il ne me sert à rien de vouloir l'ignorer, retourner et finir cet instant merveilleux, c'est toujours avec tristesse que j'appuie sur la touche pour éteindre celui qui si violemment m'arrache à mes rêves. A regret je me lève, encore pleine de cet amour, et tout en enfilant ma chemise bleu nuit, tente encore quelques secondes de retenir l'intemporel.

16 commentaires:

Catherine a dit…

Dur, dur en effet, d'être réveillée ainsi au milieu d'un si joli rêve. J'espère au moins que ton réveil a la délicatesse de te réveiller avec une musique douce.

Anne a dit…

Frustration !!!!!

Ton rêve était mieux que le mien, en tout cas !

Floh a dit…

Ah oui, j'ai connu ça aussi, parfois!! Et toute la journée, tu flottes dans ce rêve que tu prolonges éveillée, tu as un ressenti particulier...En l'occurrence, je te souhaite une douce journée ;)

Madeleine a dit…

Toi t'as regardé un film d'amour la veille au soir :)

Dr. CaSo a dit…

Oh mais ça devient hot hot sur ce blog ;)

tippie a dit…

Alors, c'est ça "Vivre d'amour et d'eau fraiche"? :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tippie oui :D

Catherine, une harpe heureusement.

Anne, frustration exactement. Si ton rêve n'était pas agréable, le réveil était donc, lui, le bienvenu. Je connais cela aussi, et je bénis alors celui qui m'a sortie de cette situation.

Floh c'est vrai que l'on démarre bien la journée.

Madeleine, je suis sûre effectivement que le rêve y était pour quelque chose, j'ai regardé Opération sabotage sur canal+ et même si le titre ne le fait pas sentir, il y avait une belle histoire d'amour dedans.

Dr CaSo, il me faut rester soft, ma fille lit :D

LiliLajeunebergere a dit…

Mais c'était qui, ce "il"?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je n'ai pas creusé mon inconscient Lili la jeune Bergère :) Un beau jeune homme - Ce qui, ma foi, était très plaisant :D

Mathis Liar a dit…

Ce genre de rêve me trotte toujours dans la tête pendant la journée.
C'est très doux et très agréable. :)
Dommage que tu n'aies pas pu avoir la fin, j'aurais bien aimé la lire !

Lancelot a dit…

Bah, vois les choses de façon optimiste et positive : dis-toi qu'au lieu de te priver du baiser, le réveil t'a sauvée d'une mort certaine : l'échelle allait casser et vous précipiter au fond du puits.... C'aurait été dur !

Un puits, une échelle qui menace de casser, un verre d'eau pas bu, un baiser : que de symboles freudiens !!!!! pour un psychanalyste, vous seriez une véritable mine d'or, ma chère... :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mathis Liar, c'est effectivement une belle façon de commencer la journée
Et Lancelot, je le sais bien que ce rêve n'est pas innocent ;)

Incertaine a dit…

Voila de quoi haïr la sonnerie du réveil pendant quelques matins...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Et surtout, rêver que l'on puisse prolonger le rêve ;)

Jipes a dit…

Ah comme je te comprends parfois la douceur où l'intensité est tellement grande que la déception est à sa hauteur lorsque le réveil nous coup de notre 'autre" vie !

Valérie de Haute Savoie a dit…

C'est vrai Jipes, que cette autre vie est parfois bien frustrante, si réelle et si fugace...