mercredi 16 septembre 2009

Ce matin

A cette heure ils doivent être levés.

Chamade, très excitée de se retrouver seule avec moi chasse une mouche invisible en émettant de petits aboiements déterminés. En coup de vent elle vient vérifier que je suis bien là, puis repart, se cognant dans les angles des murs, déplaçant les tapis, faisant valdinguer le psyché de l'entrée... elle l'aura sans nul doute !
Là-bas, je les imagine, la tête enfarinée de s'être couchés tard, marchant dans les rues noires et vides.
Ici la chasse continue, mais je sens qu'elle s'essouffle, dans peu de temps elle s'allongera et regardera passer l'intruse d'un regard absent.
Je vais me faire un café...

C'est la dernière fois qu'il fait ce chemin. Sans moi !

Première et dernière fois pour son père aussi.

Traverser l'hôpital, passer sous les arches, suivre la flèche "Urgence", tourner à gauche, puis tout droit, descendre vers Gentilly, s'arrêter devant le pavillon Pédiatrie. C'est au 4ème, l'ascenseur qui décolle et d'une seconde vous dépose, les enfants dans leurs poussettes, dormant paisiblement, veillés par des parents dont le regard marque l'angoisse de l'attente.
Et puis ... attendre...
Il entrera seul dans le box pour la prise de sang. Ensuite ils iront à la cafette, patienter jusqu'à l'heure de l'écho-doppler.
Pas le temps de sortir avant son tout dernier rendez-vous avec Dominique D.

Ce sera l'adieu, sans moi.

Une page qui se tourne, il va maintenant devoir faire ses bilans seul, il est grand.

5 commentaires:

Jipes a dit…

Longue complicité partagée autour de l'épreuve et ca ca restera a tout jamais gravée dans vos coeurs !

Pablo a dit…

Ses bilans et bientôt tant d'autres choses... Une page qui se tourne plus pour toi que pour lui, j'ai l'impression.

Fauvette a dit…

Il est grand maintenant, eh oui.

006 a dit…

je suis parti à la recherche de l'histoire de G. puisque je n'ai pas encore tout tout tout lu dans ton blog.

Et d'un coup, l'eczéma de naissance de ma petite et les pieds plats de mon grand, qui m'attristaient beaucoup, ne me semblent ...même pas dignes d'être mentionnés !

Valérie de Haute Savoie a dit…

006, loin de moi l'idée de vouloir faire relativiser quoique ce soit. Je raconte simplement ma vie et les angoisses que les parents peuvent avoir sont TOUTES légitimes et ne doivent pas se comparer.
Jipes, oh que oui :)
Pablo arêêêête de remuer le couteau dans la plaie :D
Fauvette il est grand et si bôôôô!