dimanche 18 janvier 2009

le pain au levain suitéfin !

HAHA je crois bien que je tiens le bon bout.

Il a l'aspect d'une miche...

Et sa mie est comme je l'aime !

Alors pour faire simple, il faut :
- un kilo de farine bio type 65
- une cuillerée à soupe de levain (en réalité cela n'a pas grande importance la quantité de levain, il faut prendre ce que l'on a prélevé la dernière fois)
- environ 750 ml d'eau
- 4 cuillerées à café de sel (je prends de la fleur de sel d'Oléron évidemment)
Et tout ça dans la machine à pain, programme pâte levée.

Lorsque le programme est fini, je transvase la pâte dans un grand saladier que je recouvre d'un torchon (propre) et je laisse lever durant au moins 15 heures (cela paraît long mais durant ce temps il n'y a rien à faire, rien de rien concernant la pâte) - Ensuite, je chemise intégralement, avec du papier cuisson préalablement huilé, un saladier à fond plat et rond, (celui en verre sur la photo) et je verse la pâte non sans en avoir prélevé la valeur d'une cuillère à soupe pour mon levain. Comme pour la première levée, il suffit de laisser faire six petites heures. Arrive le moment de la cuisson. On préchauffe le four 10 minutes à puissance 10 (maximum).
Et c'est juste avant d'enfourner que je renverse la préparation dans un moule à manquer (l'autre moule de la photo) en laissant le papier, qui recouvre à ce moment la pâte.
Pendant une demi-heure il cuira force 10 puis la demi-heure suivante je la baisse à 7.

Le fait de laisser le papier, d'une part évite que le pâton ne s'écroule juste avant la cuisson mais également permet de maintenir l'humidité pour que la croûte ne soit pas trop épaisse.

Ce pain est une vraie merveille, se conserve longtemps et puisqu'il est fait au levain, excellent pour la santé !

Le levain est une bestiole qui, quoiqu'on en dise, est très costaud, supporte l'absence de ses maîtres, la sécheresse et les séjours un peu prolongés au réfrigérateur. Bien sûr le démarrage est parfois fastidieux mais franchement cela vaut plus que la peine.

20 commentaires:

dieudeschats a dit…

Je n'ai pas encore essayé le levain, je comptais le faire pendant Noël mais... des imprévus...
Quoi qu'il en soit, je n'ai pas abandonné l'idée ! ;-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

je ne peux que t'encourager. Et démarrer un levain ne prend pas vraiment de temps. Il suffit de mélanger de la farine un peu complète, de l'eau et éventuellement du miel. Ensuite il faut laisser faire c'est tout !

dieudeschats a dit…

C'est que... ça me rassurerait d'être là pour jeter un coup d'oeil régulièrement ! Et puis je suis curieuse de voir l'alchimie se produire :)

meerkat a dit…

superbe Valérie ! c'est bien la toute toute première fois que l'idée faire 'mon' pain me tente, il a l'air si bon, la mie est parfaite.
sans machine à pain, ça marche ?

>DDC, tu vas t'y mettre ?

Valérie de Haute Savoie a dit…

La machine à pain est utilisée comme mixer Meerkat, à la main c'est plus long c'est tout !

laluciole a dit…

et bien, belle miche, Valérie (ohmondieu Bigard sors de moi !)

Etant donné que j'ai raté tes endives au miel hier (mais j'ai remplacé le miel que je n 'avais plus par du sucre, cela explique peut être que ç'ait attaché ?) , je passe sur le pain.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Heu non je ne pense pas. Tu aurais dû peut être mettre un peu d'eau au fond ? J'ai sur ma cuisinière un feu spécial mijotage cela explique peut être cela. Ma mère me dit qu'elle fait cette recette en cuisant nettement moins longtemps la chose. A essayer peut être aussi avec une cocotte minute en réduisant le temps de trois quart ?
Je suis désolée, c'est tellement bon lorsque cela n'est pas brûlé !

Tili a dit…

Miam !
Tu m'en envois une tranche ?
J'ai pas encore craqué sur la machine à pain, il n'y a plus de place dans ma petite cuisine...

Anthom a dit…

Un grand merci pour ta recette!depuis que je fais mon levain et mon pain, j'avais toujours des problèmes de cuisson: mie insuffisamment levée, croûte trop dure...ce matin j'avais déjà pétri le pain lorsque j'ai trouvé ta recette, j'ai donc suivi la deuxième partie (levée + système de moule et cuisson) Comme je manquais de patience, j'ai enfourné au bout de cinq heures, le résultat est impressionnant: enfin un pain véritablement levé et une mie comme celle du boulanger!
Mes proportions sont identiques aux tiennes, je mets par contre 100gr de mon levain pour 500gr de farine. Je reconstitue aussitôt après le levain que je garde également au réfrigérateur quand je reste plusieurs jours sans l'utiliser, sinon je le laisse à température ambiante.

Katy a dit…

Visiblement, tu tiens le bon bout... Il a l'air bon ton pain !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anthom cela me fait super plaisir mais vraiment super plaisir tu n'imagines pas :)
Comme ça j'espère que cela va tenter DDC et Meerkat !

Katy oui je crois que là j'ai enfin trouvé comment faire pour avoir un pain non seulement bon mais aussi beau et appétissant !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tilly, je constate que j'utilise ma machine à pain essentiellement pour faire la pâte et uniquement si je suis en panne de pain pour faire du pain mais toujours en deux parties. ALors je pense qu'un bon robot brasseur est plus utile surtout si tu as une petite cuisine.

Jipes a dit…

Ah celui là il est magnifique j'en ai l'eau à la bouche ! Croustillant au dehors et moelleux à l'intérieur un vrai rêve quoi :o)

dieudeschats a dit…

Levain... J1 !

dieudeschats a dit…

Donc, ta pâte reste suffisamment en forme de boule, puisque les bords de ton pain ne semblent pas avoir épousé les bords du moule ?

Valérie de Haute Savoie a dit…

La première levée est faite dans un saladier grand, très grand, pour permettre à la pâte de lever au maximum sans déborder. La seconde levée, je mets la pâte dans un moule qui a un diamètre sensiblement égal au moule à manquer où cuira le pain. Ce moule est entièrement chemisé avec du papier cuisson que j'ai huilé pour que le pain ne colle pas à sa sortie. Donc je mets la pâte dans mon moule en verre (voir photo) et je laisse lever cinq à six heures, plus cela fait un pain un peu trop dense je trouve. Une fois ces six heures révolues, et le four chauffé sur 10 depuis dix minutes, juste avant d'enfourner le pain, je pose sur mon moule en verre le moule à manquer, je le retourne rapidement, retire le moule en verre et enfourne aussitôt le moule à manquer dans lequel repose le pâton maintenu par le papier cuisson. Si mon pain reste en boule, c'est uniquement parce que le diamètre du moule en verre et celui à manquer est le même. Ma pâte est en réalité assez molle, rien à voir avec une pâte faire avec de la levure classique. Voilà, mais n'hésites surtout pas à me poser d'autres questions.

dieudeschats a dit…

Merci ! L'achat d'un autre saladier se confirme :)
Juste par curiosité, il fait quel diamètre ton moule en silicone ?
PS : Si on laisse trop longtemps la seconde levée cela fait un pain plus dense ? Ah bon c'est bizarre, dans ma logique j'aurais cru que puisque c'est une "levée", il aurait été plus aéré ?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mon moule en verre fait 22 centimètres de diamètre. Celui en silicone a également 22 centimètres de diamètre à la base et 24 ou 25 en haut. Pour la pâte levée, il arrive un moment où après avoir atteint son maximum de levée, elle s'affaisse à nouveau. Plus la maison est chaude et humide, moins le temps de levée est long.

Saturnas a dit…

15 heures de levée ! Bigre, c'est quatre fois plus que moi. A quelle température tu le fais lever ? Tu as déjà essayé avec de la farine 80, 110 ou 150 ?
Le résultat m'étonne : avec toute cette eau le pain devrait être liquide or ce n'est pas le cas.

Valérie de Haute Savoie a dit…

La levée est longue mais nécessaire pour que le levain puisse faire son travail de transformation. Et oui la pâte est assez molle, mais pas liquide tout de même. Si elle l'est moins, le pain n'est pas aussi aéré et vraiment trop compact.