dimanche 22 juin 2008

journée du don d'organes

En allant à la Poste déposer le cadeau de mon papa, l'autre jour, il y avait un bac rempli de cœurs dodus "anti-stress". Bien sûr je ne pouvais pas ne pas en acheter un... et le voilà qui illustre cette journée spéciale. J'ai déjà beaucoup parlé de la greffe dans "histoire de G.". Je ne suis pas une militante agressive, mais si je peux de temps en temps sensibiliser sans culpabiliser, je le fais. On peut lire un témoignage loin des gnagnans habituels.

7 commentaires:

Jipes a dit…

Oui j'ai écrit à l'association pour avoir ma carte de dons d'organes mais ca reste quand même a discrétion de la famille du défunt. Etrange non ?

darcy a dit…

Sensibiliser les gens,voilà une très bonne action
Personnellement, mon choix est toujours arrêté sur la crémation

ddc a dit…

Ca fait plusieurs semaines déjà que je me suis renseignée, mais il faut se présenter personnellement à la commune (=mairie) pendant les heures d'ouverture, pfff, c'est pas gagné !!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oui Jipes, en France c'est la famille qui a le dernier mot. Je crois que surtout surtout il faut en parler bien avant, pour que le jour où l'on doit prendre cette terrible décision, on n'ait même plus à réfléchir.
DDC, en Belgique c'est sans doute différent. La France comme d'habitude ne peut pas faire simple.
Darcy, la crémation c'est indépendant du don d'organe non ?

Pablo a dit…

Pour que la famille donne son accord, il faut qu'il y ait des professionnels très bien préparés qui sachent parler aux proches, ce n'est jamais facile en de pareilles circonstances...

Sinon, je lis dans le journal d'aujourd'hui un article sur la greffe d'organes ; merci à toi d'en parler de temps en temps.

dieudeschats a dit…

En Belgique, tu as la possibilité de déclarer officiellement ton consentement ou ton refus face au don d'organes. Cette volonté est consignée dans le registre national et sera automatiquement respectée, càd qu'elle ne pourra pas être contestée par les familles.
Ce n'est que si aucune déclaration n'a été faite au préalable que la famille a voix au chapitre...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Cela me semble tellement plus clair et logique qu'en la France où, même si tu as clairement signifié ton accord, la famille peut s'y opposer. ALors que si tu as clairement dit ton refus, on ira jamais lui demander son accord.