mardi 1 avril 2008

petits poissons

Nous étions cinq enfants, cinq raisons pour mon père à redoubler de vigilance... peine perdue !
Un premier avril, il passa toute la journée à recevoir ses patients, un poisson accroché dans le dos.
C'est en fin de journée qu'un "analysé" juste avant de partir vendit la mêche.
Je ne crois pas qu'il se soit fâché et nous, toute la journée, nous nous sommes mordus les joues dès qu'on le croisait pour hoqueter dès son dos "marin" tourné ! Evidemment maman était notre complice, bouche cousue.

7 commentaires:

Damien a dit…

Alalala le bon vieux temps :)

Sara a dit…

hihi! J'imagine tous les patients en train de se retenir pour ne pas rire :-)

Fafa a dit…

Joli souvenir d'enfance !

Damien a dit…

"Qu'avez-vous; un chat dans la gorge?

- Et vous un poisson dans le dos!"

^^

Jipes a dit…

Rien de tel que ces souvenirs d'enfance ca fait du bien !!!!!!!

Beo a dit…

C'était pas anodin vos poissons d'avril!!!

Valérie de Haute Savoie a dit…

D'autant plus que mon père était psychiatre :D
J'ai lu (je ne sais plus où) qu'un blogueur racontait qu'il faisait la même chose à son père agent de police !