mercredi 2 avril 2008

laneupeu....

Ou comment se faire "chier sur la gueule" ! (*)

Or donc je suis en recherche d'emploi et de ce fait inscrite en tant que telle chez mes amis de l'aneupeu ! Expérience de vingt ans comme assistante de direction...

J'ai reçu trois offres d'emploi et la dernière qui, si je ne me rends pas à l'entretien, me fera radier des fichiers..... et hop un chômeur en moins OUF.

Quelle est donc cette offre qui correspond si bien à mon profil pour que l'on me l'envoie tout d'abord par mail et que je reçois ce matin par courrier expressément adressée à MOI ?

Vendeuse de Tupp*rware !

La première offre envoyée m'invitait, dans le cas où je savais lire et parler le français, à nettoyer et retourner des fromages... puis est venue la fameuse concernant le poste envié de vendeuse en boîte plastique suivie rapidement par une proposition encore plus ciblée de technicien en réparation vélo...

Je sais... je devrais prendre cela avec le sourire ! Mais je n'y arrive pas... je me sens humiliée et en rage.

(*) Oooh Valérie ! dirait ma mère... cela manque singulièrement de distinction !

20 commentaires:

Jathenais a dit…

Quand tu sais que tu risques tes indemnités à les envoyer paître, il est clair que ça fout les boules... Si tu veux, je te prête mon conseiller. Bon, pour te trouver du boulot, il est pas doué, par contre, dès lors que tu sais lire, écrire et t'exprimer correctement, tu as toutes les chances qu'il te fiche une paix royale. En pas loin de 11 mois d'inactivité, je n'ai pas reçu une seule offre de leurs services, j'ai eu deux rendez-vous physiques, au cours desquels il a surtout pris les infos dont je disposais quant au marché de l'emploi et la vie de certaines entreprises locales (ben oui, c'est con, mais il semblerait que mes trois ou quatre "relations" sont finalement mieux informé que lui, pourtant au coeur du système), le reste de mon suivi mensuel se faisait par mail (comprendre, je prenais le soin chaque fin de mois de lui faire un petit topo de mes recherches des 4 semaines précédentes).
Par deux fois, j'ai eu besoin d'informations, pour des boîtes qui s'installaient, ou une formation qui eut été intéressante dans mon cursus... j'attends toujours les réponses.
Mais au moins, j'avais pas la pression de la radiation... c'est déjà ça !

Courage, je compatis, et en principe je reviens au rayon chômage dès le mois d'octobre prochain, j'espère ne pas t'y retrouver !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mon conseiller est plutôt gentil, il me semble que ce n'est pas lui qui envoie ce genre d'offre... je lui ai laissé un message... j'attends sa réponse !
Prochaine offre pourquoi pas H*rbalif... le badge m'irait sans doute bien...

samantdi a dit…

J'en reste sans voix... je n'aurais jamais pensé que vendeuse à domicile de petites boîtes en plastique était une profession, mais seulement un petit job d'appoint, qui ne relevait pas de l'anepeu...

Alors là, en effet, si ça c'est une proposition classée "sérieuse"... (soupir)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Samantdi, je viens d'avoir au téléphone une amie ayant un cabinet de recrutement et qui s'étonnait aussi, pensant même que ce truc n'était pas légal. Je poserais la question lors de la réunion (avec toute la diplomatie requise pour ne pas me faire jeter manu militari)

anita a dit…

"et pour la flexi-sécurité
vendez des flexipans "
(propagande gouvernementale début du XXI°s)
Yeurk, Yeurk!

meerkat a dit…

J'en reste muette. Humiliée et enragée comme toi. J'ai connu cela aussi, des offres du même tonneau, aussi adaptées à mes compétences qu'un vélo à un poisson rouge.
Courage et pensées.

Olivier Autissier a dit…

J'ai connu ça aussi, Valérie.
Essaie de ranger ton humilation et de ronger ton frein, si tu le peux. Tu peux aller aux entretiens histoire de préserver tes droits, et te débrouiller pour foirer les entretiens.
Mais je sais combien les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

Olivier de Montréal a dit…

"laneupeu" est ridicule. Je m'en suis fait radier une fois par surprise... comme j'ai été radié des listes du consulat de France il y a quelques semaines.

Tout ce que je déteste de mon pays d'origine. Au lieu d'être au service des gens, les administrations les pénalisent.

dieudeschats a dit…

On dirait que chez l'aneupeu, c'est poisson d'avril en permanence... mais y a qu'eux que ça fait rire !!
Peut-être qu'ils reçoivent des primes par nombre de personnes radiées ? :-s

Fafa a dit…

Si! vendeuse de boites en plastique existe, mais c'est sous payé. En + je ne vois pas le rapport avec assistante de direction... Vive l'aneupeu....
S'ils te menacent de radier, menace les avec un saladier tupperware !!!

Fauvette a dit…

Les enfoirés...

Gilles Aitte a dit…

C'est l'illustration parfaite des dérives du système qui considère que si les gens ne travaillent pas c'est qu'ils ne veulent pas travailler. Le modèle anglais qu'a encore vanté notre omniprésident repose sur ce principe. Le plein emploi, réponse à tous nos problèmes selon Fillon est à ce prix, il faut vendre des boîtes en plastique...
Bon courage...

Erin a dit…

J'ai eu ma dose aussi de mauvaises annonces n'ayant aucun rapport avec mon CV... genre travailler de nuit dans un hotel à 4/5 km de chez moi alors que je n'ai pas de permis...
Pour mon boulot actuel j'ai du faire le forcing pour poser ma candidature... Bien m'en a pris...
Tu as pensé à faire un bilan de compétences ? Ça dure 2/3 mois et ça permet d'avoir des contacts parfois avec un autre réseau...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Ahhhhhhhhhhh MERCI MERCI à vous pour tous vos messages qui m'ont réellement fait du bien, et m'ont permis de reprendre du poil de la bête :D

Jipes a dit…

Ca craint j'ai répondu sur l'autre note. Franchement y a des coups de pieds au cul qui se perdent !

Oxygène a dit…

Et on va accepter ça longtemps ? Je ne mets pas l'aneupeu directement en cause mais l'autre petit enfoiré et ses sbires qui passent ce pays et ses habitants à la moulinette.

Sophie a dit…

La dernière fois, ils m'avaient enregistrée comme comptable comment on passe de journaliste à comptable je n'ai pas d'idée sur la question mais j'ai mis presque trois mois à leur faire changer mon statut et je n'ai reçu que des offres d'emplois de comptable certifié auxquelles bien sûr je ne pouvais pas prétendre j'en aurais pleurer de rage. Heureusement pour eux comme pour moi, je suis partie loin de cette galère. Je t'envoie toutes les ondes positives possibles.

Sophie a dit…

et bien sûr je voulais écrire pleuré

Stella a dit…

Je suis journaliste et viens de subir 18 mois de chômage, au cours desquels j'ai pu voir arriver sur le marché plusieurs centaines de mes confrères, y compris des gens super-compétents et diablement qualifiés. J'ai accepté un job "à la noix", complètement contraire à qui je suis, ce que je pense et ce que je sais faire. Par une étrange attraction, je n'avais pas encore commencé que m'arrivait une proposition de rédaction en chef dans un mensuel. J'ai dû refuser, je m'étais engager vers ce que j'espérais être une nouvelle voie. Finalement, ce nouveau travail ne me plaît pas du tout et je suis revenue vers l'auteur de cette proposition, qui me l'a renouvelée. Au moment où j'acceptais, j'apprenais que le mensuel où je faisais 200 euros de piges par mois m'offrait un contrat à mi-temps. La semaine dernière, on m'a également proposé six mois de vacation pour diriger une double rédaction dans un pays africain.
Pourquoi te raconter cette longue histoire ? Simplement pour te dire que tu peux accepter n'importe quoi. Cela ne signifie nullement que tu es condamnée à vie dans un boulot nul. Au contraire, cela peut inverser la tendance dans laquelle tu es plongée malgré toi.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Stella, je ne doute pas un instant de cela et je suis très ouverte pour ce qui concerne de vrais emplois. Là, ce que je pointais du doigt, c'était une proposition totalement contraire à un vrai emploi. La vente pyramidale, où tout d'abord on te demande d'investir des fonds que tu n'as que peu de chance de récupérer étant donné que ces boites sont vendues depuis longtemps maintenant en grande surface à des prix inférieurs à ceux que tu es sensée pratiquer.
Je sais aussi ce curieux fait qui dès que tu acceptes un emploi (même loin de celui que tu avais envisagé) d'autres propositions plus intéressantes te sont faites.
Merci pour ton commentaire, qui me donne une nouvelle dose de courage :)