jeudi 3 avril 2008

les boîtes en plastique suite...


Après avoir déposé deux amies Hongroises de C. qui transitaient par Genève pour Lyon à la gare, je me suis rendue, avec ma convocation, chez mes amis de laneupeu.

A l'accueil je retrouve avec plaisir la conseillère au cheveux gras.
- Bonjour... voilà, j'ai reçu hier une proposition d'emploi de vendeuse Tupp*rware, je suis inscrite comme assistante de direction, il me semble que cet emploi ne corresponde pas tout à fait à ce profil.
- Oui ben... sourire niais... c'est pas incompatible hein ? Vous pouvez combiner les deux emplois non ? Ca vous f'rait un p'tit plus non ?
Interdite, je sens la rage qui ne demande qu'à exploser monter monter, pendant que je la regarde elle, cette mollassonne vautrée sur son comptoir, qui de son air satisfait et méprisant dirige ou non, comme bon lui semble, ces rebuts de la société qui osent encore vouloir choisir leur métier.
Au moment où ma bouche s'ouvre, du bureau d'en face jaillit mon conseiller chéri qui m'attrape par le bras et m'emmène dans son bureau. Ouf le clash n'a pas eu lieu... il me sourit.
Il est fou de rage, lui aussi, fou de rage que l'on propose des boulots qui n'en sont pas, des VID sans revenu, fabriquer des "précaires", dans le seul but de purger les listes. Faire baisser le chômage à tout prix, à n'importe quel prix, quitte à jeter les gens sur le trottoir.
Il est indigné, je le crois et cela me fait du bien de me sentir soutenue.
Il me demande d'écrire au ministère de l'emploi... De son côté il va lui aussi agir, et tout d'abord annuler la convocation pour la réunion "boîtes plastiques".

Je ressors la tête haute, prête à reprendre le collier ! Et à écrire cette lettre...

11 commentaires:

Leeloolène vraiment en colère pour de vrai !! a dit…

ARggggggggggg !!! J'en ai de la colère plein le ventre d'imaginer ta situation !!!
Quelle honte !! Quel foutage de gueule.
Et l'autre enfoiré qui se fait mousser avec ses chiffres du chômage qui baissent !!
Quelle immonde manipulation... Grrr !!

Madeleine a dit…

Bonjour Valérie que je croise ailleurs :)
Je ne sais pas quelle est votre formation initiale. Mais peut-être pourriez-vous "frapper à la porte" du centre de gestion de la fonction publique territoriale de votre département. Ils cherchent souvent des intérimaires.
Bon courage avec l'anpe ...

dieudeschats a dit…

On dirait que tu as eu de la chance dans le choix du conseiller, c'est déjà ça... courage !

Fauvette a dit…

Bravo Valérie, cela va rendre service à toutes celles qui n'osent pas se rebeller.

Erin a dit…

De tout coeur avec toi !
J'aurais aimé connaître cette possibilité aussi.

Dès le 1er juillet je m'en vais de nouveau grossir les rangs des chômeurs...
J'aimerai que là où je vais, ils ne vont pas trop me bousculer... Ou me proposer un job à moins de 20h que je puisse continuer mes cours en parrallèle...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Erin, maintenant les conseillers sont OBLIGES de voir les DE une fois par mois.Mais dans mon agence il y a des sombres idiots qui ne s'épanouissent qu'en rabaissant les DE et il y a au moins un être humain qui remonte le moral, qui cherche comment sortir ses ouailles de l'ornière, et qui est considéré comme un mou du g'noux !J'espère pour toi que tu tomberas sur un humain ;)
Pour ce qui est du BC je l'ai fait il y a quelques années.
Madeleine je vais me renseigner, mais le problème que je rencontre avec les administrations est mon manque de diplôme (ils sont très attachés au Bac)
Leeloolène, DDC, Fauvette merci pour votre soutien... j'avoue que hier cela m'a fait un bien fou et m'a permis de réagir ce matin, me sentant soutenue moralement :)

Fauvette a dit…

Depuis hier je repense à ton billet, et ma rage ne tombe pas.
Tu as raison de te défendre et de te faire respecter.
Si le manque de diplômes te lèse, tu peux penser à la "validation des acquis", un système d'équivalence de diplômes. L'expérience que tu as vaut bien plus qu'un bac qui ne donne pas vraiment un métier ! Non mais.

Jipes a dit…

Ouais et voilà comment le gouvernement fanfaronne sur les chiffres du chômage en omettant de dire que 90% de ceux qui ont été radiés des listes de sans emploi sont soi en fin de droit soi avec des jobes encores lus précaires ah oui c'est sûr les stats on leur fait dire ce qu'on veut :o(

Tu as eu raison de réagir non mais on des humains pas des putains de numéros !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Jipes, ils sont à l'aneupeu, des directives de plus en plus strictes, ELIMINER le plus de chômeurs et qu'importe s'ils sont à la rue !
Fauvette, j'en ai fait des cauchemars, je vendais des boîtes et personnes n'en voulait !

Catherine a dit…

c'est indécent comme proposition. Tu m'étonnes !
Dans le même foutage de gueule à la réponse d'une revalorisation de l'allocation handicapée, le seul mot qui leur vient à la bouche c'est la valeur travail.
Je fais comment pour expliquer ça à Yoann ?
Soit tu bosses mon gars soit tu survies, mais dis toi bien que tu n'auras pas de travail de toute façon et vu ton handicap mon gars tu peux toujours rêver.
Je suis dégouttée, en colère, quel pays ...
Bises et bon courage pour ta recherche d'emploi, c'est incroyable qu'il te propose ce genre de poste.
Catherine

Valérie de Haute Savoie a dit…

crois que depuis que le nain est tout en haut, plus rien n'a de valeur que le fric. Tout le reste est jeté, il n'y a qu'à voir ce que l'on fait de la culture.
C'est ce genre de personne qui dépense sans compter l'argent des autres et qui te demande de vivre avec 600 euros. Moi aussi je suis en rage de voir ce que devient l'humain avec cet âne bâté !