lundi 14 janvier 2008

résurrection


Ce matin, rendez-vous à l'ANPE avec "mon" conseiller.
Tout d'abord gratter la voiture entièrement glacée, il est presque l'heure, vite ! je saute de la voiture, cherchant une excuse valable pour ces trois minutes de retard. Mais devant le guichet de l'accueil une dizaine de personnes sont en file sage. Avant de partir j'ai voulu imprimer l'état de mes recherches stocké dans mon compte internet... vide, totalement vide... plus rien ! Alors, suivant la file, je me remémore la liste des boîtes où j'ai postulé, je n'ai eu qu'un courrier justifiant ma recherche. Je patiente... déjà cinq minutes... nous avançons lentement. "Est-ce que quelqu'un à un rendez-vous ?" - "Oui moi !" je suis la seule, donne mon nom, sors de la file... patience et longueur de temps...
Une conseillère, avec un derrière énorme, passe, le cheveux gras, la veste boutonnée de travers. Lundi, et déjà tous ont un air négligé sans un sourire. J'attends, cela fait maintenant plus d'un quart d'heure, le derrière énorme revient d'un pas traînant.
Au bout d'une demi-heure arrive mon conseiller, gentil, un peu perdu... il m'imprime les offres auxquelles j'ai déjà postulées et qui apparemment sont pourvues ! M'explique qu'ils ont eu un gros problème informatique, sans doute responsable de la perte de mes infos... Rien de vraiment concret, rien de vraiment tonifiant... on l'appelle pour lui dire qu'il est très en retard... hop hop hop Au revoir Madame et à dans un mois.


Il pleut, il fait froid, certainement que plus haut il neige, les Voirons sont entièrement blancs... j'achète le ELLE.

L'après-midi me permet de terminer nos voeux. Découper les cartes, les calques argentés sur lesquels j'écris un mot, joliment noter l'adresse au feutre blanc sur les enveloppes bleu marine, coller les timbres de collection et filer à la poste pour qu'elles partent encore aujourd'hui.
Là-bas j'y rencontre mon dentiste, nous bavardons au chaud. Je lui parle du régime de JP... il fait le même, enchanté de l'énergie que cela lui procure, nous nous disons à bientôt.

Tout à l'heure j'ai pris conscience que mon odorat semblait revenu, et déjà j'oublie mon épuisement de ces dernières semaines. Demain je prendrai rendez-vous chez le coiffeur, téléphonerai à l'agence intérim délaissée depuis l'année dernière, et partirai en campagne réelle de recherche d'emploi !

6 commentaires:

Leeloolène a dit…

Parée d'un bon magasine, la santé revenue, les voeux postés, bien coiffée... pour sûr, tu entames bien ta quête ! Bon courage :)

Chondre a dit…

Rhalala l'informatique ;)

Fauvette a dit…

Un bon programme...
Quelque chose me dit qu'il vaut mieux que tu te lances toute seule dans ta recherche d'emploi, car on dirait que ton agence a des soucis non ?

(Alors c'est bien le régime de JP, pas trop dur ?)

Beo a dit…

La coiffeuse c'est aussi pour moi demain, pour la toute première fois je demanderai à ma coiffeuse helvétique de faire le même exploit que ma coiffeuse québécoise: soit les couper plus long.

À suivre...

Je ne connais pas les méandres des agences de recherche d'emploi en France mais ça m'a l'air du même topo un peu partout! Bon courage!

Jipes a dit…

Quand on sait de combien de personnes les conseillers ont a s'occuper en moyenne on ne s'étonne plus devant l'inneficacité et la rudesse de certains je crois qu'ils sont carrémment submergés :o( Et la fusion entre ANPE et ASSEDIC va probablement amener encore plus de complexité

Valérie de Haute Savoie a dit…

Jipes ;) Je connais TRES bien l'ANPE, j'ai travaillé avec eux durant huit ans ! Il y a c'est vrai leurs portefeuilles DE assez chargés, mais il y a aussi un vrai côté "fonctionnaire" dans tout ce qu'il y a de négatif. J'y vais une fois par mois par obligation, mais je ne compte que sur moi pour mon futur emploi.