mardi 29 janvier 2008

de l'hyponcondrie

Ce matin je suis allée voir mon médecin généraliste.
Incroyable, mais la salle d'attente était VIDE ! D'habitude il y a au moins cinq personnes dont un enfant agité, une personne moyennement propre et dégageant quelqu'odeurs suspectes et surtout pleins de microbes. Là rien, juste quelques VSD, pas mal de Nouvel Obs et deux trois Femme Actuel. Ayant déjà fait mon plein de nouvelles pipoles chez ma coiffeuse, j'ai vaguement feuilleté un vieil hebdo parlant de Cantat.
Arrive mon médecin tout tordu, méconnaissable. Une minerve et l'air épuisé. Il me rassure, il sent encore un peu ses doigts de la main droite, il n'est pas encore paralysé... mais si jamais il voit qu'il commence à avoir des difficultés pour bouger les doigts il file voir un confrère. Mais si voyons il a vu un médecin ! J'insiste - Est-il allé voir un médecin ?... Oui oui... enfin... Il s'est vu lui même, voilà tout ! Il n'y a rien à faire de toute façon, c'est une hernie discale ! Et puis il s'est prescrit de la cortisone, de la morphine, il bouge les doigts me dit-il en me montrant sa main... Bon il n'a plus de sensation mais il bouge les doigts !
Mon père a fait pareil, opéré en urgence pour avoir tant traîné qu'il ne lui restait que quelques heures avant la paralysie définitive... Moi qui venais pour un énième probable cancer, cette fois-ci de l'oropharynx.
Je lui dis, il rigole... Mais me gronde lorsque je lui explique comment hier soir j'ai tenté avec une aiguille de percer de que je pensais être une sorte de tumeur ou du moins ce qui semblait être une excroissance sur les amygdales. Je suis folle, il n'y a que le palais à percer, je n'ai rien, une légère inflammation qui explique mes douleurs récurrentes à l'oreille. Ouf, je suis bien contente de guérir si vite et sans chimio, reste juste à vérifier ma thyroïde qui pourrait s'être un peu assoupie ce qui expliquerait, et ma déprime, et ma fatigue gigantesque. Pour ce cancer là de toute façon j'avais peu de chance, je ne fume pas, je ne bois pas... les deux raisons majeures de ce genre de truc. Heureusement que je n'ai pas fait médecine, j'aurais été une des plus grandes hypocondriaques du siècle. Là c'est ponctuel, de temps en temps cela me prend. Maintenant je suis tranquille pour un moment !
Je lui raconte aussi le "régime" de JP. Ravi qu'il ne prenne plus d'anti-douleur, il pense que c'est principalement dû au retrait des laitages, ce que je supposais aussi.
Voilà ! Je ne suis pas restée plus d'une heure, j'ai juste le temps de rentrer et faire le repas.
Chamade m'accueille avec tout l'enthousiasme que lui procure la perspective de son petit supplément gustatif de midi.
Et moi, j'avoue que je suis assez soulagée !

10 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Je suis très surpris par ce billet, je ne t'imaginais pas ainsi. Enfin, tu m'apparaissais sereine, posé, sage... :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Heuhhh ! Sereine je le suis assez, posée là pas vraiment, je suis assez extravertie et du coup un peu excessive d'où parfois un peu d'hypocondrie (alors je fonce chez mon médecin pour me rassurer et ne pas pourrir la vie de JP et G)
En fait en raison de mon parcours un peu chaotique, mon médecin fait super gaffe et du coup me met un peu la pression :D

Dr. CaSo a dit…

Moi je viens de me brûler au 3ème degré sur 80% de mon corps en faisant une pizza. C'est grave, docteur? (bon, d'accord, seulement sur la main et probablement seulement au 2ème degré, je fais pas d'hypocondrie, moi, juste un peu d'exagération ;))

PS. Tu voudrais pas faire partie de mon blog de lecture pour te changer les idées?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Dr CaSo, je viens de découvrir ton blog lecture. Dis moi en un peu plus par mail si c'est possible. Parce que cela pourrait m'intéresser :)

Leeloolène a dit…

Ca doit être la maladie grave des filles de médecin !!! Je la connais plutôt bien celle là... d'autant que chez moi il y en a deux de médecins... Ca fait hurler ma soeur... surtout quand je pratique l'auto-médecine à force d'avoir entendu les diagnostiques et les traitements donnés par mes parents :)

C'est grave docteur ??

En tout cas j'ai lu en filigrane que tu es allée chez le coiffeur ! Bravo !!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oui Leeloolène je suis transformée :D Un peu comme l'ancienne pub de Monsieur propre avant-après !

Jipes a dit…

Il vaut mieux éviter de trop aller voir sur les sites médicaux du Net car on se trouve tous les symptômes du monde ;o) C'est vrai que si on a tendance a etre hypochondriaque il vaut mieux se faire rassurer, jetais également persuadé ado d'avoir un cancer de la peau ä cause d'un vilain bouton mais ca n'etait en fait rien :o) content qu'il en soit de même pour toi !
Dans le cadre des réjouissances j'ai réussi l'exploit de me sectionner une bonne partie de la chair du doigt hier 5 points de suture et pas de badminton ,o)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Jipes Jipes ;) tout allait trop bien, il fallait que tu gâches un peu la fête ? Bon j'espère que cela va vite cicatriser pour que tu puisses continuer à nous enchanter avec ta musique.

Oxygène a dit…

Quelle audace ! Tenter de percer une tumeur cancéreuse... Valérie, je m'incline devant toi, j'ai trouvé mon maître. Je n'avais encore jamais poussé aussi loin l'hypocondrie. Tu m'ouvre des horizons grandioses.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oxygène si tu savais, je n'en suis pas à mon coup d'essai et ai fait trembler plus d'une fois mon pauvre médecin ! mai je me cantonne à moi et ne fais jamais mes expériences sur mes proches !