samedi 8 décembre 2007

Aline

Longtemps j'ai navigué sur le net sans m'arrêter vraiment et puis un jour je me suis posée dans un forum. Je découvrais étonnée que je n'étais pas seule à me débattre avec mon image, que nous étions beaucoup à nous affamer pour perdre peu après le contrôle de notre volonté. Petit à petit je me suis fait des "copines", j'étais de loin dans le haut des tranches d'âges mais nous nous retrouvions tous les jours avec plaisir. J'avais plus d'affinités avec certaines, moins avec d'autres, j'évitais les conflits inévitables, je suivais les vies de quelques unes avec tendresse. Aline était une jeune femme anorexique, souffrant beaucoup, toujours au bord de la rupture, se débattant farouchement pour s'en sortir et lentement elle prenait vie accompagnée par son fiancé. Puis elle s'est mariée, nous a montré les photos d'elle rayonnante et victorieuse. Ils avaient décidé de mettre en route le plus vite possible un bébé. Les mois passaient et rien ne se profilait. Après des examens poussés il s'avéra que son mari n'avait pas de très bons spermatozoïdes, guère plus de 7% actifs et que les chances d'avoir un enfant étaient infimes. J'essayais tant bien que mal de lui donner de l'espoir, nous avions l'une pour l'autre beaucoup d'amitié et j'avais peur que cette nouvelle épreuve la fragilise et la fasse replonger. Peu de temps après, alors qu'elle venait chercher de nouveaux résultats concernant sa probable stérilité, elle appris qu'elle était enceinte de trois semaines. Joie sur le forum, chacune alla de son conseil, je restais en retrait, je croisais les doigts. Au cinquième mois elle dû s'aliter pour ne pas le perdre, on l'encourageait toujours, on lui prédisait le plus beau bébé du monde et il s'accrocha. J'étais en vacances lorsqu'il naquit le 31 juillet 2006 et en rentrant je me précipitais sur le forum pour prendre de ses nouvelles. Aline était rentrée de la maternité mais son bébé qui n'éliminait pas son méconium était resté en néonat pour des examens complémentaires. Je crois que j'ai su instantanément que cet enfant était gravement malade. Ce qu'elle rapportait des propos du corps médical faisait écho à ceux que l'on m'avait tenus juste avant le diagnostic de G. Derrière mon écran j'étais glacée, je savais que sa vie venait de basculer.
Le verdict est tombé au bout de trois semaines, c'était la mucoviscidose.

Petit à petit, sans aucun lien avec cette histoire, j'ai pris mes distances avec le forum mais je reste en contact avec Aline. Elle a ouvert un blog et je suis son petit bonhomme plein de vie malgré sa si difficile vie. Depuis peu un petit frère est venu agrandir la famille. Grâce aux tests génétiques rassurants, ses parents ont pu vivre la grossesse avec sérénité. Ce matin j'ai reçu toute une série de photos magnifiques des deux garçons dans les bras de leur si jolie maman.
Et je prie pour que vite soit trouvée une thérapie qui sauve cet enfant plein de sourires.

5 commentaires:

Fauvette a dit…

Je me joins à toi dans tes souhaits pour Aline et ses enfants.

Je n'ai jamais fréquenté de forum, et puis maintenant je suis happée par les blogs !

Valérie de Haute Savoie a dit…

J'ai l'impression que c'est justement lorsque j'ai découvert les blogs que je me suis détachée de ce forum très addictif

Jipes a dit…

Heureusement la recherche avance et bien dans le domaine . Bien sûr on n'en est pas encore a pouvoir tout guérir mais ca progresse alors gardons espoir pour ce petit bonhomme et tous les autres.

Marc a dit…

J'aime beaucoup te lire. Retrouves tu avec les blogs les relations amicales que tu avais sur le forum?
A bientôt.

Valérie de Haute Savoie a dit…

La relation n'est pas la même, j'ai rencontré des filles du forum mais pour l'instant personne des blogs. Je préfère de loin ce qui ressort des blogs, curieusement moins narcissique qu'un forum (du moins sur celui où j'allais - je ne parle pas des forum thématique rassemblant des passionnés)