vendredi 7 décembre 2007

vacances

Nous étions en vacances en Bretagne.
Mon père exerçait maintenant depuis deux ans et grâce à cela, le budget familial, loin d'être confortable, nous permettait tout de même quelques petits extras, tel un restaurant.
En Bretagne il y a les marées, les dolmens et les crêperies. Nous campions, il pleuvait, ni une ni deux les cinq enfants dans l'Ariane, direction la crêperie.
Nous entrons en file indienne, ma mère, les enfants puis mon père fermant la marche. L'endroit est assez sombre et enfumé, sont attablés quelques bretons pure souche plus ou moins jeunes et silencieux, mais ce qui attire instantanément nos regards d'enfants est une sorte d'énorme écran magique sur lequel s'agitent frénétiquement des jeunes femmes légèrement vêtues et en couleur, au son d'une musique de "variété". Chez nous, les seules musiques sont jazz ou classique, inimaginable d'écouter autre chose. Le flottement qui a accueilli notre arrivée se dissipe vite et le patron se précipite pour changer le scopitone un peu trop olé-olé pour des enfants de notre âge, démarre alors "Juanita Banana".... une merveille !
Nous sommes fascinés, les yeux rivés à l'écran, difficile de faire le choix d'une crêpe tant cette chose incroyable nous captive. Les couettes se lèvent par magie et redescendent en rythme, le chanteur fait des grimaces irrésistibles, il disparaît, change de déguisement, réapparait de l'autre côté, les bananes pleuvent de toutes parts ... nous sommes bouche bée. Dès que le morceau se termine, un client se lève, met une pièce et la chanson redémarre " dans un village de la Havane vivait la jolie Juanita ahhh ahah ah ah ah ah..." Nous adorons tous, parents exceptés, et malgré notre appétit rassasié, nous prendrions bien encore quelques crêpes juste pour prolonger la magie de l'écran.
Mais toute chose a une fin et nous quittons sagement l'endroit, les yeux brillants de bonheur en chantant à tue tête Juanita Banana ahhhhhhh ahah ah ah ah ah ahhhhhhhh ahah ah ah ah ah...

De la Bretagne maintenant nous retiendrons, les marées, les dolmens, les crêperies et les SCOPITONES !

9 commentaires:

Fauvette a dit…

Ah, ah, ah, ton billet me fait bien rire. Maintenant. Car cette chanson a été un cauchemar pour moi, avec mon prénom et mes cheveux raides tu imagines un peu, ce qu'on me chantait !
En fait c'était gentil malgré tout, quoique légèrement répétitif ! Et on n'a toujours pas d'humour lorsqu'on est gamins !

J'imagine la tête de tes parents devant votre engouement ! Ravis sans doute hein ?

Je t'embrasse Valérie.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tu t'appelles Juanita ???

Jipes a dit…

C'est marrant il etait invité jeudi soir au grand journal de Canal+ et ils ont justement passé Juanita Banita

Jipes a dit…

Oups tapé trop vite c'est parti Juanita Banana ;o) Je n'ai jamais vu de lecteurs de scopitones quand j'etais jeune c'est vrai que l'on allait rarement au restaurant mais par contre plus tard à la Télé j'adorais Zorro est arrivéééééé !!!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Ah Zorro est arrivé ! Un chef d'oeuvre :) Moi aussi j'ai adoré cette chanson, on la trouvait aussi irrésistible !

marc a dit…

pour moi c'est un must j'adore et je le garde en lien pour le regarder encore et encore. A bientôt.
http://fr.youtube.com/watch?v=6gl-7fbIrpQ

Valérie de Haute Savoie a dit…

En regardant ce clip, je réalise que sans doute nous avions eu droit également à Zorro est arrivéééé parce que j'ai un souvenir d'une vidéo bien plus agitée que cela. Mais Juanita a dû plus me marquer en ce qui concerne la musique. Zorro nous le chantions dans les cours de récré sans savoir que c'était Henri Salvador.

Fauvette a dit…

Non Anita, mais le lien est facile à faire avec Juanita !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Ah oui je comprends mieux, moi j'ai eu droit au fameux Valéry Giscard d'Esting :)