vendredi 23 novembre 2007

détestation

Chiboum ce matin parle d'amour, mais juste avant évoque ces blogs où l'on va, alors que l'on sait déjà que l'on va y trouver ce que l'on n'y aime pas. Chacun doit avoir ses blogs de délicieuses détestations, chacun a de très bonnes raisons pour détester ce blog là plus qu'un autre, mais on y revient de temps en temps juste pour vérifier que oui ils restent dans le clan de ceux que l'on n'aime pas. Donc je laisse un commentaire succinct juste pour dire que moi aussi moi aussi... j'envoie... et ? Et si par exemple mon blog était un de ceux là ?

Je vais me faire un café, mets la vaisselle dans la machine (réparée depuis peu), glisse une main dans la fourrure de Chamade qui ouvre un œil... étend une patte remplie de griffes qui s'étirent avec volupté... puis douche avec un nouveau gel sentant divinement bon "Olive de Body shop" et je trafique, trafique dans ma tête.

Et alors ? Si l'on venait sur mon blog juste pour le détester ?

Eh bien... je m'en fiche, franchement, clairement ! Et je sais aussi que si l'on m'agressait vraiment trop violemment j'éliminerais ces phrases mal venues, c'est tout !

Pourquoi est ce que cela ne me troublerait pas ?
Simplement, il y a qu'au fond de moi je suis toujours sincèrement étonnée que l'on puisse réellement m'aimer, moi qui m'aime bien pourtant. Je me connais depuis cinquante ans et quelques mois, j'en ai longuement discuté avec mon psy dix ans durant pour arriver à cela. Objectivement, j'ai un sacré paquet de kilos en trop et j'ai lutté des années pour les perdre, tantôt bien foutue et souvent plutôt conséquente comme maintenant, j'ai eu très tôt des cheveux blancs et en ce moment des yeux de cocker, je ne suis pas une bombe ! J'ai un caractère entier, quand je n'aime pas quelqu'un il n'existe pas, si je l'aime, je lui pardonne beaucoup, tout même. Je le sais, je ne crois pas que cela soit l'idéal et j'apprécie ceux qui arrivent à plus de souplesse. Je crois aussi que je génère par là une forte détestation ou une amitié réelle. On m'aime ou on me déteste...

Qu'importe je suis moi entière et vivante, c'est l'essentiel.

Un dernier mot encore. Je n'ai aucune confiance en moi, je doute en permanence. J'ai le fameux syndrome de l'usurpateur, celui qui fait que l'on passerait son temps à présenter ses excuses d'être là.

Sans doute est-ce pour cela que rien ne m'étonnerait moins que de me trouver dans ces fameux blogs que l'on visite avec détestation !

16 commentaires:

Anne a dit…

Je ne vois pas comment on pourrait détester ton blog (bon, ok, je le lis plus que je ne le commente, mais quand même !)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tu sais, lorsque tu vas sur ces fameux blogs tu peux y lire des commentaires aimables, empathique, et c'est là que tu vois que tout est relatif :D

Jipes a dit…

Souvent on atterit sur un blog suite à un commentaire lu sur un blog que l'on aime bien donc cela crée quand même des liens entre bloggeurs donc ca me apraît assez difficille d'avoir des blogs que l'on déteste moi en tous cas si je n'aime pas je n'y reviens pas point barre. Par contre ca ne veux pas dire que j'aime tout sur les blogs que je viens visiter régulièrement on peut etre amis sans etre toujours d'accord sur tout ;o)

catherine a dit…

Je suis d'accord avec jipes. Si je n'aime pas je n'y retourne pas. D'ailleurs je vais aller jeter un coup d'oeil chez lui ou elle pour voir si nous avons les même gouts ;-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Les blogs dans lesquels je me sens bien sont ceux que je visite régulièrement, où je laisse des commentaires. Ceux qui me hérissent, pourquoi y retourne-je ?? J'aime bien confronter mes convictions avec celles des autres. Si ces convictions sont les mêmes que les miennes cela n'aura que l'agréable "rassurance" d'être dans le juste, si elles sont fondamentalement différentes cela me permet de réfléchir au bien fondé de mes certitudes et éventuellement faire évoluer ces certitudes (c'est une première explication)

Pablo a dit…

Est-ce un vice tellement répandu, tu crois, d'aller détester des blogs ? Quelle drôle de pathologie, ça ne m'est jamais venu à l'esprit !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Non je ne crois pas :) Et lorsque j'emploie le mot détester j'exagère légèrement ! Les 99.99% des blogs que je visite me plaisent. Je rebondissais sur le billet de Chiboum, j'avais réfléchi ensuite au pourquoi de ce petit vice que j'ai de temps en temps (ne pas oublier que j'ai en ce moment le temps)

Gilles a dit…

J'ai aussi des blogs détestés que je vais lire (pas très souvent en ce moment, j'ai déjà pas le temps de lire ceux que j'aime vraiment lire). Comme parfois j'aime lire des journaux présentant des opinions opposées aux miennes. C'est souvent pour le côté caricatural des opinions exprimées que j'aime lire certains blogs, justement ceux d'auteurs qui ne doutent pas. Moi aussi je me sens souvent dans la peau de l'usurpateur, tout surpris d'être là où je suis, hésitant souvent à mettre en ligne un texte ou un dessin.

si je suis un blog détesté par certains, ça ne me dérange pas bien au contraire, rien de pire pour moi que d'être trouvé consensuel.

Valérie de Haute Savoie a dit…

ouf ouf ouf Merci Gilles pour ce commentaire qui me fait sentir moins seule :D

chicorée a dit…

Je suis très fidèle dans mes blogs et leur auteur , je les choisis et m'y sens bien, vis avec eux comme avec mes amis, mes proches que j'ai choisi, je m'y attache et j'en ai pas 36 que je vais voir au quotidien, heureusement car je n'ai pas trop le temps . Ceux qui ne me correspondent pas , j'insiste pas , tout simplement comme dans la vie exactement, je passe très vite . on est tous tellement différents...ça m'aide beaucoup cette communeauté qui enrichit, qui crée des liens particuliers....Bonne soirée

Valérie de Haute Savoie a dit…

les blogs que j'aime je les suis aussi fidèlement et d'ailleurs lorsque je reviens de vacances je me couche TRES tard :)

Fauvette a dit…

Meuh non Valérie je ne déteste pas ton blog ! Au contraire !
Pour moi mes moments blogs sont des moments agréables, amicaux, émouvants, source de réflexion... Parfois je peux être agacée ou attendrie, mais je me sens bien en général chez mes amis blogueurs !

En fait, dans la vie tout court, et dans la vie professionnelle, j'ai à subir des moments désagréables, alors ne t'imagine pas quand même que je vais aller m'enquiquiner à lire des blogs que je déteste.
Mais c'est vrai que j'évolue, parfois j'abandonne certains, en découvre d'autres.
Et puis il y a le temps, le temps qui manque !

Une chose que je partage avec toi, c'est ce complexe d'imposture... S'excuser d'exister encore à notre âge, pfff que veux-tu hein ?

Je t'embrasse bien fort, je te remercie d'avoir créé ton blog !

Leeloolène a dit…

Je ne sais pas encore si je déteste ou si j'adore ton blog... puisque je le découvre depuis hier (à force de voir des commentaires de toi chez Chiboum ou Akynou), mais ma première impression est qu'il m'a l'air fort sympathique et que je l'ajoute de suite à mes favoris ! :)

dieudeschats a dit…

Le "syndrome de l'usurpateur"... ça me laisse rêveuse. Des fois je suis en plein dedans aussi je crois.

Althéa a dit…

Lectrice assidue mais silencieuse, je voulais juste dire que je lis ton blog avec... délectation ! :o)
J'aime le style, l'histoire de ta vie que tu livres ici, la douceur et la force qui s'en dégagent...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Merci Althea :)
Dieudeschats, c'est un syndrome difficile à guérir, je crois qu'il nait dès l'enfance.