samedi 6 octobre 2007

Je n'ai pas de mot. C'est rare.Mais c'est ainsi. Ma colère est au-delà des mots.
Le voir, grimaçant, sautant sur place, se tournant pour, une fois de plus, s'octroyer la victoire des autres, quel dégoût !
Et demain du haut de ses talonnettes il jubilera encore plus !
J'aurais tant aimé que les néo zélandais sortent vainqueur !

Edit : J'étais un peu énervée hier soir d'où ce billet qui, à tête reposée, me semble très primaire.
Il faut dire, à ma décharge, qu'un copain venu regarder le match, à fond pour le XV et accessoirement pour notre président bien aimé, au moment d'un essai réussi par les Français et emporté par l'enthousiasme, hurlant sa joie et sautant pour retomber lourdement, à défoncé notre canapé-lit fracassant deux lattes que je sais difficile à remplacer.
Voir ensuite au sifflet final, les caméras se tourner ostensiblement sur celui que l'on voit quasi jour et nuit sur tous les médias m'a je l'avoue mis dans une rage "chaude". Eh oui je suis capable de folles colères contrairement à Gilda. Colères qui s'éteignent aussi vite qu'elles se sont enflammées.

14 commentaires:

Moukmouk a dit…

Je fus le plus surpris du monde par la chute! (c'est de rugby dont tu parles?)

Marie-Aude a dit…

D'un autre côté quand il ira féliciter les joueurs, on verra bien à quel point il est tout petit...

Anonyme a dit…

pour la première fois de ma vie ,je souhaitais une défaite des Français . Pourla récup ,il va être présent cette semaine et il va falloir éteindre télé ,radio si nous ne voulons pas tomber malade .
j'aime beaucoup vous lire et suis toujours d'accord avec vous

Oxygène a dit…

Quand la propagande politique au service d'un seul homme s'empare du sport ou de tout autre événement, comment ne pas souhaiter des défaites et des échecs lorsque le pouvoir a décidé d'être sourd ?

Fauvette a dit…

Bah, j'ai regardé les 20 premières minutes, et ensuite hop un dvd (un film de Truffaut "Vivement Dimanche"), ce sont les cris de joies dans la rue qui m'ont appris la victoire des Français. C'était sympa l'ambiance dans le quartier, c'était la nuit blanche parisienne, et sur Arte il y avait plein d'images en direct, et notamment du 13ème !
Voilà, tu sais, si tu peux évite certaines occasions de t'énerver, la prochaine fois va au ciné avec une copine !
Je t'embrasse bien fort Valérie.

Valérie de Haute Savoie a dit…

J'avais beaucoup aimé ce film lorsqu'il était sorti Fauvette. Et oui je veux bien croire que l'ambiance était bien plus festive qu'ici ou nous n'avons eu que des klaxons une bonne partie de la nuit. :D
Il faudrait que je vienne faire un tour pour la finale, à Paris.

samantdi a dit…

Je comprends bien ton "coup de sang" car je le pratique aussi !

(sur le même rapprochement, voir le court billet de Versac, à prendre au 2nd degré!)

http://vanb.typepad.com/versac/2007/10/merci.html

Valérie de Haute Savoie a dit…

:D Samantdi je t'imagine bien extravertie !
J'avais vu ce matin ce billet de Versac... décidément notre omniprésident est dans toutes les têtes !

Gabriel Fouquet a dit…

Notre petit chef est omniprésent dans vos têtes.
Les amateurs de rugby auront savouré un moment intense, et, la présence de notre "en effet omniprésident" n'aura été qu'un petit élément secondaire de décor parmi d'autres : Helen Clark, les commentaires de Thierry Gilardi ...
Ne goûtant pas plus que vous cette omniprésence, quoique pour des raisons différentes de vôtres je présume, je commence tout de même à penser que la hargne, voire la haine mise par certain dans le combat contre cette présence participe de cette omniprésence.

Valérie de Haute Savoie a dit…

C'est une façon de voir les choses ! Je vous avouerais que les commentaires de Gilardi m'insupportent aussi... pour ce qui est d'Helen Clark grâce à vous je la découvre !

Pablo a dit…

Grâce à ce jeu du Sablier, surprenant et amusant, je sais enfin où on en est, au championnat du monde de rugby ! Pour ma part, j'ai marre, mais vraiment marre de la Formule 1 -ça me met presque en colère, tiens- : j'en ai marre de ces nationalismes à la con, de ces manifestations sportives qui ne font que les exalter...

Désolé pour ton canapé-lit.

C a dit…

Du côté Hongrois, et même si je ne comprend pas tout au rugby c'était un match fantastique. Tous les expat' français réunis dans un bar, avec tous les erasmus venus nous soutenir. Un seul plan de sarko (télé étrangère exige) et sifflé de concert avec un polonais... De Hongrie personne n'a fait de parallèle avec le bonhomme, mais quelle ambiance! Et quel plaisir d'échapper à cette récupération politique! je t'embrasse très fort, et bon courage pour les lattes :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tu as bien de la chance ma fille d'avoir pu regarder ce match loin de toute propagande pro sarko :)
Je n'ai jamais été une fan de sport à la tv ce qui explique aussi ce manque certain d'enthousiasme, et malgré la remarque dédaigneuse de Maître Eolas http://www.maitre-eolas.fr/2007/10/07/743-he-les-amis#c34796
non non je ne suis pas fan de foot non plus :D

Chondre a dit…

Euh...sans coup de sang, je préfère aussi les kiwis et sans Sarkozy.
C'est grave docteur?