mercredi 6 juin 2007

enfance

Je n'ai pas le souvenir d'avoir eu un doudou, mais moi j'avais "Bernoir". J'étais très amoureuse, comme peux l'être une toute petite fille, du filleul de ma mère qui s'appelait Bernard. Je ne sais pas si j'avais fait consciemment un jeu de mots en le baptisant, mais j'ai aimé ce baigneur maternellement. Il m'a suivie lorsque j'ai quitté mes parents, il est toujours là, le caoutchouc totalement brûlé, dans la robe tricotée par ma maman. Sauvé, il n'y a pas si longtemps, des griffes de mon fils et de son cousin qui l'avaient sorti de sa retraite pour en faire une cible bombardée de chaussettes roulées en boule.
Bernoir restera à jamais mon enfance tout comme cette chanson qui, je ne sais pas pourquoi, éveille des émotions du début de ma vie.


1 commentaire:

Oxygène a dit…

J'ai eu un baigneur qui ressemblait beaucoup à Bernoir. Le chiot de mon oncle lui avait grignoté les doigts et je me sens encore coupable de l'avoir oublié dans la nature ce jour là, à portée de crocs.