dimanche 27 mai 2007

J'ai trouvé mon premier cheveux blanc en fêtant mes 20 ans. Surtout ne pas l'arracher pour ne pas en voir repousser 7 autour.... pas arraché mais se reproduisant malgré tout... à chaque choc je devenais de plus en plus blanche. En vrai le henné que je me posais depuis mes 16 ans donnait à ces cheveux blancs une magnifique couleur or qui parsemaient ma chevelure et la rendait étincelante. Et puis les teintures ont remplacé le henné. Le rouge est devenu à la mode, et de plus en plus de vieilles dames en arboraient tous les camaïeux. Je n'étais pas encore vieille, je saturais de cette couleur et je suis passée au châtain parfois clairsemé de mèches plus claires.
Les années passant, je suis devenue (du moins je le suppose) quasiment grise, mais maintenant plus aucun de mes cheveux n'a sa couleur d'origine. Je m'amuse à changer de teinte, parfois presque blonde puis de nouveau plus sombre. Restent les racines qui éternellement apparaissent, trop vite !
Hier, baguenaudant entre les rayons de mon hypermarché, je suis tombée en arrêt devant une nouveauté semblant pleine de promesses : espacer mes visites chez ma coiffeuse grâce à ce "retouche racine" ! Hop dans le caddie (9,61€) et essayé le soir même. Pas mal, pas miraculeux, mais pas mal ! Je suis contente, je vais pouvoir attendre encore un peu avant d'aller retrouver Françoise (ma coiffeuse).

2 commentaires:

Fauvette a dit…

Mais je lis "s'estompe en 3 shampoings"... Cela va pas durer longtemps ! Retour à la case coiffeur, ou tu recommences ?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je dirais même que cela s'estompe au premier schampooing ;) Mais mais mais c'est extrêmement facile à poser et puis tu ne t'occupes que des racines du dessus, le reste on le laisse pour la fois où l'on va chez le coiffeur. Franchement je trouve cela très pratique et cela évite la grosse différence de couleur à la racine. C'est vraiment pour dépanner et éviter de foncer chez le coiffeur un jour où tu as forcément autre chose à faire.