lundi 7 novembre 2022

Réseaux sociaux et autres démoraliseurs

Passer de Twitter à Mastodon, faire comme beaucoup disent vouloir le faire, y rester et s'en dégoûter pour se libérer et reprendre ce temps à scroller inutilement durant des heures ? 
J'attends.
J'essaye déjà de ne regarder que ce que les abonnements que j'ai, ont publié sur Instagram, cesser de consacrer ma liberté dans ces images, ces petites vidéos, qui sont oubliées dès qu'elles ont quitté l'écran.

Cela fait parti de mon sevrage d'informations en continue qui me pourrissaient le moral depuis quelques temps. Fini l'émission Quotidien que nous ne loupions pas malgré les tunnels de pub qui nous faisait zapper sur d'autres talk show que l'on regardait avachi dans les fauteuils, en buvant notre apéro. 
Je préfère choisir le moment des mauvaises nouvelles, je suis abonnée au Monde et à Libération, chaque mois je reçois Epsiloon que je feuillette à ma convenance, je lis, beaucoup, des livres de toutes sortes.
Et franchement je vais mieux, mon moral est tranquille.
Je me dis que de toute façon je ne peux rien faire de plus que ce que je fais. S'il faut aller manifester, si un vote peux (pouvait) changer les choses, je le ferai évidemment. Mais à regarder le monde s'écrouler, en grignotant des crackers ne fait que me vider mon énergie.
Nous n'avons pas pour autant laissé tomber la télévision. Mais c'est pour regarder des séries et des films que JP nous trouve durant ses journées à surfer, entre deux créations. C'est aussi très reposant de ne plus être gavé de pub.

J'écoute aussi à nouveau de la musique. Cela fait presque deux ans que C. m'a offert un abonnement à Spotify, au début je m'en servais surtout pour écouter des podcasts. Mais j'ai repris la gym, tous les matins, et j'ai commencé à me mettre des morceaux entrainant, casque sur les oreilles. Spotify a fait le reste, sélectionnant des morceaux dans la même veine que ce que j'avais déjà écouté, et je retrouve le plaisir de mon adolescence, je découvre des chanteurs contemporains, cela embellit ma vie.

Hier j'ai commencé le nouveau livre de Franck Bouysse "L'homme peuplé", et une fois de plus je suis émerveillée par son écriture, je fais tout pour ne pas le dévorer comme j'en ai trop souvent l'habitude.

6 commentaires:

Dr. CaSo a dit…

Bravo :) Je n'utilisais mon compte twitter que pour annoncer mes nouveaux posts de blog automatiquement, mais là je l'ai annulé et tout effacé, ce mec est ignoble et je ne veux pas y être associé ni de près ni de loin!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Dr CaSo, je crois que je m'éloigne de plus en plus de ce type de réseaux sociaux. je me rappelle au début combien tout cela était léger et drôle, il n'y avait pas de publicité, on se retrouvait en lisant des trucs sans vraiment d'importance, comme un bavardage en très potes. Là, c'est de plus en plus agressif, et sans vraiment d'intérêt. Alors pas sûre du tout de vouloir tenter mastodon qui semble en plus très usine à gaz.

Valvita, ne plus aller du tout sur ces réseaux est effectivement très reposant.

Bleck a dit…

Je ne connais pas ces réseaux sociaux, je n'ai pas de compte Fécebouq pas plus que de compte Hama zone j'en reste à une poignée de blogs qui veulent bien me supporter.
Le téléviseur sert pour ce qu'ils appellent la messe de 20 heures trois à quatre fois par semaine que nous coupons après 15 à 20 minutes de regardation, pour regarder des films et quelques sujets tels que "L'amour est dans le pré" regardé uniquement après enregistrement pour ne pas se coltiner les pubs oui je regarde "l'amour est dans le pré" par voyeurisme et puis à chacun ses mauvais et ses bons goûts . Je ne suis abonné à rien. Nous lisons et jouons beaucoup. Et je n'écoute de la musique que lorsque je suis seul et très fort, j'utilise également beaucoup Youtub' pour regarder pas mal de trucs.

Bleck

Valérie de Haute Savoie a dit…

Bleck, je suis trop Addict à twitter et je me dis que ce serait une bonne chose que je ne puisse plus y avoir accès, mais seule je n'y arrive pas pour l'instant. C'est pour cela que j'ai décidé que je n'irai pas sur Mastodon quoiqu"il se passe. Je suis abonnée au Monde et Libération, cela me donnerait déjà pas mal d'info. Nous avons quasiment stoppé toutes les émissions que nous regardions à la télévision, stoppé Quotidien et CàVous, je n'ai jamais regardé l'amour est dans le pré, cela ne m'intéresse absolument pas et je n'aime pas la présentatrice. Mais nous avons regardé the Voice ;) Parfois aussi nous jetons un oeil sur France Info. Peut être que si je n'ai plus Twitter, je regarderais plus souvent France Info :)

AlainX a dit…

Je n'ai guère fréquenté « fesse le bouc » que quelques mois avant de m'enfuir. Je ne connais pas Twitter et autre chose du genre. En revanche je suis assidu sur WhatsApp dans le cadre de réseaux familiaux où on se donne des nouvelles et se marre bien.
Je ne fréquente plus la télé de divertissement ou people. C'est devenu d'un ennui ! Je dois me faire vieux ! Je me réfugie sur Arte, c'est dire si c'est grave !
Mais, bizarrement, je me sens en meilleure santé…

Valérie de Haute Savoie a dit…

WhatsApp est aussi un vrai moyen de garder le contact très facilement. J'en ai fait l'expérience dernièrement, lorsque ma fille partie loin de la France, n'ayant plus son téléphone, a dû communiquer par mail. Plus rien de cette spontanéité si légère de WhatsApp :) Moi ce qui me pèse le plus à la télévision, ce sont les tunnels de publicité. Si on veut voir un truc, comme en ce moment le Late d'Alain Chabat, on le télécharge et on le regarde le lendemain, comme ça plus de pub :)
Et c'est vrai que s'éloigner de tout ce stress, fait que je dors bien mieux :)