vendredi 27 mai 2022

La solitude dans le couple


Puisque nous étions allés à Paris pour fêter Pâques avec mes parents, ce long week-end de l'Ascension, nous le passerions en Alsace dans notre maison familiale.

Je me suis réveillée comme de nombreuses fois à 4h20, et vers cinq heures, cinq heures trente je me suis levée pour préparer ce petit séjour. Le repassage, casque vissé sur les oreilles à rattraper les élucubrations de Meurice puis les Pieds sur terre, arroser les plantes, lire un peu de "Sagan à tout allure" en buvant mon café jusqu'à ce que JP se lève. 


Pendant que JP prépare sa boite de médicaments pour le week-end, tout en parlant avec lui, j'ai dépoté la trentaine d'oignons de narcisses que j'ai mis dans un sac en plastique pour les apporter en Alsace. Je lui dis que je vais les planter sous l'oiseau d'Hervé en espérant que cette fois-ci les oignons ne seront pas bouffés par les mulots. Ah et puis, je prends aussi le muguet fané que je vais mettre vers Chamade, c'est l'endroit parfait pour qu'il se développe. Je pose le sac sur la glacière dans laquelle j'ai mis tous les légumes et fromages du réfrigérateur.


JP se douche, prépare ses affaires, je finis de laver les toilettes et la salle de bain. J'aime laisser l'appartement impeccable pour notre retour. Il reste encore à plier les habits pour que je puisse fermer la valise. Tiens dis-je à JP, descend les bouteilles-papiers et la poubelle pendant que je termine.

Je passe la serpillère, JP a oublié de prendre la poubelle, il remonte et je lui demande de la jeter, il obtempère et nous commençons à remplir la voiture. Il y a tous les tableaux que nous avons rapportés de Paris et qui encombraient le tout petit appartement de mes parents, la glacière, la valise les chaussures.


On quitte Annemasse relativement à l'heure que je m'étais fixée et nous roulons. Nous roulons et je bavarde, JP conduit. 
A un moment je parle de mes narcisses à planter et un doute soudain... Tu as bien pris le sac d'oignons ?

Silence...

Il l'a jeté, avec les poubelles, je me suis fait chier ce matin devant lui à déterrer les oignons, foutant de la terre partout, faisant une remarque sur le gros pot en terre vernissé jaune que j'allais pouvoir réutiliser, et une fois de plus, une fois de plus, je réalise qu'il ne m'écoute pas, jamais. Il semble là et pourtant il est ailleurs, loin.
Bah, il ne s'excusera pas, il ne le fait jamais "J'ai compris me dit-il, tu vas faire la gueule tout le week-end !"
Bah non, c'est pas dans ma nature, et puis je suis passée à autre chose. Evidemment, réaliser une fois de plus que je parle dans le vide, ne me réjouis pas.

Quand nous sommes arrivés, la maison était tout endormie, dans une végétation foisonnante, les oiseaux pétillaient comme des fous, la vie est trop courte pour s'emmerder pour si peu de choses.

12 commentaires:

Anne a dit…

Quelle tristesse...

Chantal a dit…

N'étant plus en couple depuis 15 ans, je ne sais plus ce que c'est.
Heureusement, vous semblez bien prendre les choses ! Et vous arrivez à ne pas gâcher ce weekend en Alsace. A-t-il été toujours ainsi ? Est-ce la maladie qui le conduit à se concentrer sur LUI, se replier sur SA vie, ses pensées, ses besoins ?
Cela me paraît si étrange de partager la vie de quelqu'un et de ne pas s'y intéresser, voir ce qu'il fait, l'écouter, être un peu curieux de ses pensées, questionnements, passions...
Bon weekend dans cette belle maison que vous aimez tant.

manoudanslaforet a dit…

Je l’avais vu venir celle là !!! Parfois on comprend pourquoi finalement nous, les femmes, faisons les choses plutôt que de demander.....charge mentale....pfff

Dr. CaSo a dit…

La solitude est parfois difficile à vivre mais elle a parfois ses avantages aussi ;)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anne, sur le moment oui, mais après bah je passe à autre chose 🙂

Chantal comme beaucoup d'hommes oui. On dit bien que si on veut dire un secret à quelqu'un qui ne doit pas être divulgué, il suffit de le dire à son mari 😅

manoudanslaforet, oui oui, parfois je me dis que je ne dois pas tout faire moi, alors je le mets à contribution. Pas longtemps, puis j'oublie et pif paf pouf je me fais avoir.

Dr CaSo, l'idéal c'est d'être seule de temps en temps 😄

Anthom a dit…

Huit années qu'il n'est plus là, huit années où je regrette de ne plus avoir à me plaindre qu'il ne m'écoute jamais!
Et c'est vrai que la maladie change profondément une personne!
Plein de pensées...

Ginou a dit…

Je comprends tout à fait pour le vivre aussi et comme toi je passe vite à autre chose, inutile de se gâcher la vie par de la mauvaise humeur,n'est-ce pas ? D'autant que maintenant au défaut d'écoute s'ajoute l'oubli !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anthom, pour ce qui est de JP, malgré sa maladie et tout ce que cela induit (difficulté à marcher, grande fatigue, douleurs constantes...) il est resté drôle, et c'est cela qui m'avait fait fondre :)

Ginou, oui, inutile de se pourrir la vie, il ne changera pas et ajouter à cela de l'aigreur est inutile

Mathilde a dit…

Ton post m'attriste parce que je te sens bien désabusée alors je te serre dans mes bras.

Bleck a dit…

C'est tout à fait le genre de connerie que je peux faire... maintenant ce n'est pas du manque d'attention à l'autre ce sont des fils qui se déconnectent dans le (tout petit) cerveau que je possède il suffit d'un instant et j'oublie ce que j'ai à faire et ça fonctionne de la même façon avec mes affaires, celles de la femme que j'aime etc, etc... j'appelle ça être léger, ça peut être agaçant. Tout ça ne me semble pas grave, agaçant pas grave. (et mon billet que les personnes seules n'ont pas besoin d'un "autre" pour s'agacer)
Par ailleurs j'ai dû louper quelque chose j'ignorais que ton homme soit malade, mais je ne veux pas être indiscret.

Bleck

Anonyme a dit…

Elle est sympa ta réaction, bravo. Ce n’est pas toujours facile je comprends bien, mais comme tu le dis il te fait toujours rire, alors ça marche !
Des bises amicales

Anita

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mathilde sur le moment oui, mais évidemment depuis il y a eu un très chouette week end.

Bleck oui JP est malade, assez gravement depuis 98 où on lui donnait trois semaines pas plus. Il a une maladie qui en rassemble trois, et c'est cela qui est grave. Pour les médecins, c'est une sorte de miraculé d'être encore là et de continuer à vivre relativement bien.

Anita, la vie est bien trop courte pour faire la gueule :D