dimanche 26 février 2017

les livres du week end

Allongée dans le bain, après une nuit réparatrice, je lis, je suis au milieu du livre même, l'instant où la mère une dernière fois apprend à sa fille la vie, l'avenir. Elles vont se quitter... à jamais.
Jenny parle, Geneviève écoute, rien qu'en écrivant cela les larmes débordent de mes yeux. Bientôt les parents seront jetés dans un train, vers ce néant que les nazis ont si bien échafaudé. Sur un bout de papier, le père écrira une lettre d'amour à ses enfants, qu'il a laissés en accord avec leur mère, partir vers la vie, qui les a sauvés. Petit bout de papier glissé dehors, tombé sur les rails. Vivez et espérez.
Je pose le livre, je suis submergée par la tristesse. Plus tard en le refermant, je me dis qu'il faudrait faire lire aux enfants, ce livre magnifique, pour que plus jamais cela n'arrive. Geneviève Brisac - Vie de la voisine

Errant entre les allées du nouveau Leclerc gigantesque que je découvre, je trouve le rayon livres. Une multitude de livres colorés, brillants, qui suivent cette mode des nuances de grey et qui ne me tentent absolument pas, des polars, les derniers politiques et esseulé, Philippe Besson - Arrête avec tes mensonges. Je l'ai aperçu dans une de ces émissions de début de soirée, je ne sais pas pourquoi, mais j'aime bien cet homme, je pose son livre à côté du jus de pomme et des petites boites de thon pour Chamade. Je trouve toujours incongru d'acheter un livre dans un super marché, et surtout ce mélange au fond du caddie. A la caisse tout de même, une fois le livre enregistré, je le range dans mon sac à main.

C'est un très beau livre, un roman d'amour, d'un amour si fort qu'il est ancré dans toute l'oeuvre de Philippe Besson. A 17 ans, au lycée, alors qu'il est brillant mais isolé, il est fasciné par un jeune homme sombre, beau, malheureusement en section D alors que lui est en S. La rencontre semble impossible, mais elle se fera et en suivra un amour profond.

Je n'aime pas raconter les livres que j'aime, j'ai tant envie que vous les découvriez et soyez pris comme moi dans l'histoire, que les images que vous créerez soient les vôtres et non celles que j'aurai malheureusement imprimées dans votre mémoire.

J'aimerais vous donner envie de les ouvrir, de les lire, de les aimer. 

8 commentaires:

Chantal a dit…

Vous avez réussi, j'ai très envie de lire ces deux livres et plein d'autres aussi, -j'ai des titres, des auteurs et éditeurs qui se promènent sur des papiers plus ou moins volants-.
En fait, avant ce billet, j'ai entendu parler de ces livres par celleux les ayant écrits et le désir de les lire était déjà présent. Grâce à vous, je pourrai facilement retrouver leurs références et les emprunter à la bibliothèque, me les faire offrir par mes enfants...
Bon dimanche.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Chantal, Les deux sont très vite lus, mais resteront longtemps dans ma mémoire.

Dr. CaSo a dit…

Ca me donne envie de les lire, à moi aussi :) Si j'arrive à passer un peu detemps en Europe cet été, j'essayerai de les trouver.

Anonyme a dit…

quel dommage d'acheter ses livres dans un supermarché, c'est comme ça que meurent les librairies indépendantes :(

Fabienne Plasse a dit…

DR. CaSo: Les 2 livres sont dispo. sur amazon.ca

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anonyme, c'est bien pour cela que je vais au maximum chez Décitre mais là je trainais dans ce supermarché neuf et j'avais envie d'un livre.

Dr CaSo, Fabienne Plasse apparemment te les a trouvés sur le site canadien ;)

Calyste a dit…

Entendu longuement parlé des deux (à La Grande Librairie, je crois)et, moi aussi, forte envie de les lire.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Franchement Calyste, lis les, ce sont de beaux livres.