mardi 24 janvier 2017

des nouvelles

Il y a cet espèce de machin orange qui éructe les trois mots qu'il connait et qui est maintenant le président des états unis, et je me demande comment on a pu en arriver là.

Dimanche nous sommes allés nous perdre dans un quartier désert et un peu angoissant pour voter à la primaire de gauche. Des bulletins en pagaille, une pile de blanc et les piles de ceux qui se présentaient. Sans grand conviction j'en ai choisi un et mon enveloppe est venue rejoindre les 140 reposant au fond de l'urne, il était près de dix sept heures...
Puis nous sommes allés nous offrir une trentaine de tulipes rose et parme pour le joli vase trouvé chez Botanic et soldé moitié prix.

Il fait froid, la neige ne fond pas vraiment, j'ai trouvé des beaux gants en cuir doublés cachemire qui me protègent un peu mieux de l'onglée lorsque je fais du vélo. L'hiver est moins terrible lorsqu'on l'affronte en pédalant. Je vois le jour naitre, le soir est encore bien noir en sortant de l'agence, mais au moins je profite des saisons.

Le gros rush du début d'année s'est calmé, même si je suis entrain de remplir la première semaine de février, je sais maintenant que j'aurai aussi des journées un peu moins rudes où je pourrai rester au bureau pour faire ce que j'aime.

Ne me reste plus qu'à reprendre le yoga et à JP de défaire le sapin.

Aujourd'hui, Hervé aurait eu soixante trois ans...


11 commentaires:

Anonyme a dit…

"espèce de machin orange" : excellent !!

Bleck

Sylvie a dit…

Rien de tel qu'un bouquet de tulipes pour égayer la maison !

Sylvie a dit…

Douce pensée pour Hervé .

Valérie de Haute Savoie a dit…

Bleck il commence à me faire peur

Sylvie les fleurs en Hiver, une fois que le sapin et les guirlandes sont enlevés, cela donne tout de suite une autre allure :D

Laurence a dit…

Nous, on dit "le canard" mais c'est peut-être insultant pour le volatile...
"L'espèce de machin orange" me plait bien ;-)

Anonyme a dit…

"espèce de machin orange"

Je me suis permis de reprendre le terme que j'adore et qui percute j'ai pu m'en rendre compte puisque je l'ai utilisé dans mes conversations aujourd'hui je vais d'ailleurs m'en servir sur mon magnifique blog si je te dois quelque chose pour les droits d'auteur ça peu se discuter... si tu n'es pas trop exigente...

Bleck

Fabienne Plasse a dit…

Dans le poème "Nasty Woman" de Nina Donovan, cette jeune-fille de 19 ans, qui a été lu par Ashley Judd, lors de la Marche de Femmes de Washington D.C., pour parler du machin orange, elle écrit "a man who looks like he bathes in Cheeto dust.", j'ai trouvé la comparaison hilarante. Si vous ne connaissez pas les Cheetos, ce sont des croustilles au cheddar orange synthétique.

Fabienne Plasse a dit…

"Un homme qui se baigne dans la poudre de Cheetos". Comment ça se fait que personne ne peut lui faire comprendre qu'il est ridicule avec son faux bronzage et sa coupe à la Elvis (et là je ne veux pas insulter Elvis)

Fabienne Plasse a dit…

Remarquez... Il est ridicule pour bien d'autres raisons et ça ne l'a pas empêché d'être élu. Je n'y comprends rien.

Bon j'arrête.

Dr. CaSo a dit…

Il ne "commence" plus à faire peur, en quelques jours il a DEJA fait pris beaucoup trop de décisions absolument terribles en ce qui concerne les droits des femmes et des minorités, l'immigration, la science, l'environement, etc. En cinq jours, il a pratiquement fait plus de dégats pour la planète que le buisson maudit en huit ans!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Bleck je pense que ce terme a déjà été utilisé par d'autres :)

Je suis d'accord avec Dr CaSo, c'est homme est un danger absolu, il écrase sans aucune réflexion des années de luttes et comme le disait le Quotidien (anciennement le petit journal) hier, les USA sont retournés cent ans en arrière, et on est pas au bout de son incompétence à diriger un pays. Il est plus que dangereux.

Fabienne, comment en est on arrivé là ? L'autre jour je me disais que toutes ces téléréalités dont on nous abreuve n'y sont pas étrangères. Lorsque l'on a comme culture que ce genre d'émissions, et les gens en sont friands tant cela ne demande aucune réflexion, on en arrive à aduler ceux qui les animent. Il n'y a qu'à voir en France l'ignoble hanouna et sa bande de décérébrés pour comprendre.

laurence oui c'est désobligeant pour notre canard à culotte :D