mardi 13 mars 2012

J'suis pas sale j'suis locataire !

Les Français ne deviennent propres que lorsqu'ils accèdent à la propriété, du moins c'est ce que je suppute au fur et à mesure des états des lieux divers et peu variés. Rares sont les appartements rendus vraiment propres.

Hier matin, rendez-vous à neuf heures pour un état des lieux de sortie. Léger retard du locataire, je savoure le soleil et ce printemps aux minuscules crocus et tulipes sortant de terre.
Monsieur arrive, pressé mais souriant. Un trois pièces qu'il voudrait que nous fassions en dix minutes, il ouvre la porte, Misère ! Le sol est dégueulasse, les murs ravagés. Tout du long il m'expliquera que sa femme n'a pas eu le temps de faire le ménage, elle travaille. En vérité elle et lui n'ont jamais dû avoir le temps de faire quoique ce soit comme ménage. Tout est répugnant, et l'excuse de leurs neuf ans passés ici n'y est pour rien, certes ils ne sont que locataires, mais ce sont tout de même de vrais cochons.

L'après midi deux autres états de lieux de sortie. Encore et toujours la saleté, les aérations jamais nettoyées, les faïences tellement grasses qu'elles en gouttent, le sol qui colle, les toilettes tachetées de jaune et marron.

La même excuse ils sont locataires !

15 commentaires:

Catherine a dit…

Au moins on peut se dire que ce ne sont pas les produits d'entretien qu'ils ont utilisés qui auront contribué au réchauffement climatique ;-D

Marylène a dit…

Mes états des lieux de sortie en tant que locataire ont toujours été "au pas de charge" 5 à 10 minutes chrono....je comprends pourquoi maintenant.

Valvita a dit…

Lorsque j'ai quitté mon appartement, après dix ans, le femme présente pour l'état des lieux était surprise de la propreté des murs et l'état impécable du parquet. Pourtant, je ne suis absolument pas une fanatique du ménage.

Ceci dit, j'ai quand même dû nettoyer un peu mieux la hotte de la cuisinière. Mais au moins, j'ai pu récupérer l'entier de ma garantie.

Sacrip'Anne a dit…

Mais je sais pas, même pour vivre dedans, c'est dégueulasse, enfin ! Qu'on ne soit pas à traquer le mouton toute la sainte journée, c'est une chose, mais le sol qui colle et les chiottes immondes, ce n'est pas supportable...

FD a dit…

J'allais dire pourquoi ne pas inclure un forfait ménage d'office comme dans les loc estivales mais non, en fait,les gens se permettraient les pires crasses sous prétexte que...!

zélie a dit…

Mais comment pouvaient-ils vivre dedans ? C'est ça qui est bizarre.

Mel a dit…

Moi ce qui me surprend, c'est qu'ils ne soient pas plus gênés que ça (et bonjour l'hygiène !). Je suis d'accord avec Sacrip'Anne, entre propreté maniaque et crasse, il y a tout de même un juste milieu qu'on atteint avec un entretien régulier. La dernière fois que nous avons quitté une location, après avoir fait le ménage nous-mêmes, nous avons fait appel à un professionnel pour qu'il se charge de tous les détails et des coins difficilement accessibles. Honnêtement, ce n'était pas cher et comme ça l'appart était impeccable.
Vous ne facturez-pas de forfait nettoyage dans ces cas-là ?

Dr. CaSo a dit…

Ben mon appart n'est pas dégueulasse et j'ai une femme de ménage qui vient régulièrement, mais j'ai malgré tout remarqué une différence dans mon attitude quand je vivais dans MON appartement et dans des appartements que je loue. Dans MON appartement, j'hésitais même à accrocher des trucs aux murs parce que je ne voulais pas y faire des trous, je réparais chaque minuscule problème immédiatement, je nettoyais en profondeur plus régulièrement, etc. Dans l'appart que je loue, ici, en Alberta, j'ai accroché plein de tableaux partout :) Mais mon karma m'a rattrapé parce que mes locataires à Toronto en ont aussi accroché partout, mon mur est une vraie passeoire :(

Anne a dit…

Beurk!!!

angereine a dit…

Et les pires locataires ne sont pas forcément ce qu'on croit.
Notre fils de 24 ans a toujours rendu des appartements impeccables, allant jusqu'à enduire et repeindre entièrement certains murs, shampouinant les moquettes.
Notre seul locataire, (depuis, dégoûtés, nous avons vendu la maison), chef d'entreprise quinquagénaire nous a rendu un taudis crasseux avec une des salles de bain noire de moisissure car il avait bouché la ventilation : il n'avait bien sûr pas payé ses deux derniers mois de loyer sachant qu'il n'avait aucune chance de récupérer son dépôt de garantie...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Catherine, lorsque je fais un état des lieux d'entrée, je conseille toujours aux locataires quelques trucs écolos et plusieurs m'ont déjà rappelé pour me remercier de l'efficacité et du coût minuscule de ces petits trucs.

Marylène, mon collègue très souvent les fait au pas de charge et ensuite va se balader le temps qu'il lui reste. Je suis pointilleuse, surtout à l'entrée, pour pouvoir ensuite dédouaner les locataires à leur sortie.

Valvita j'imagine que pour moi cela sera pareil. Nous y sommes depuis 24 ans et l'appartement est bien plus propre que ceux que je vois aux EDL.

Sacrip'Anne, pour moi aussi c'est l'interrogation principale. Comment vivre dans une telle merde soi-même. La première chose que je fais en emménageant c'est de nettoyer tous ce que je peux, et ensuite j'entretiens, pour moi.

FD nous y avons réfléchi, mais certains appartements sont bien entretenus et ne nécessite qu'un passage d'aspirateur ou nettoyage de vitres, d'autres sont tout simplement répugnant et demande des heures de nettoyage. Nous faisons alors intervenir une entreprise, mais le prix n'est jamais le même. C'est une question de respect de soi, laisser un appartement à son image.

Zélie, celui dont on voit la photo de l'aération était un appartement dans lequel la femme gardait des enfants, tout était à l'image de l'aération, répugnant. Je me demande aussi comment on vit dans une telle crasse.

Mel, c'est très souvent évident que personne n'a jamais fait de ménage dans l'appartement. Il y a des couches de poussières partout, de la bonne poussière épaisse qui fait moquette. Et je ne parle pas des vitres dont on ne voit rien à travers. On voit tout de suite les personnes qui entretiennent leur intérieur, même sans maniaquerie, c'est propre simplement.

Dr CaSo, les trous sont autorisés, il suffit juste de les reboucher en partant. Nous nous sentons chez nous, même en tant que locataire, et nous repeignons à notre goûts, accrochons ce que nous voulons. La seule différence, c'est que nous n'entreprenons pas des travaux gigantesques. On aura bien changé le parquet, mais on a bien fait de ne pas le faire puisque l'on peut nous demander de partir un jour ou l'autre :D

Anne, lorsque je sors de tels états des lieux, je me sens très sale et je file me laver les mains :D

nathinphoenix a dit…

Bonjour, et bien moi je suis très propre (grace a de gentilles madames qui m'aident !) et on ne veut pas de moi en temps que locataire... le monde est mal fait !
http://nathinyaute.blogspot.com/2012/03/dans-la-joie.html

Au plaisir de vous lire maintenant que nous allons être «voisines».
Nath

Valérie de Haute Savoie a dit…

nathinphoenix, je suis allée faire un rapide tour sur ton blog (au bureau donc très rapide) et je vais me le mettre en mémoire. Il est extrêmement difficile de trouver un logement lorsque l'on débarque dans notre région, les conditions sont effectivement draconiennes.

Marloute a dit…

Tu te souviens de l'état des lieux de notre appartement? Nous avons repeint les fenêtres abimées, repeint l'entrée en blanc, récuré les sols, retrouvé la blancheur des toilettes, remis une couche d'huile pour parquet sur tous les sols.
Résultat, nous avons récupéré nos 1400 euros de cautions, qui nous ont bien aidé dans notre propre achat d'appartement!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Marloute, c'est de toute façon bien moins cher de le faire soi-même et du coup l'on récupère sa caution. Nous, nous venons tout juste de tout repeindre donc si jamais, nous ne craignons pas grand chose.
Certains appartements ne sont pas juste à peindre, ils sont totalement détruits et je me demande comment font les gens pour les détruire si rapidement.