dimanche 26 septembre 2010

La photo de truc


Dr CaSo demandait ce week end, à ses lecteurs du monde entier, de la faire rêver en lui envoyant une photo bien de chez eux.
Quoi de plus représentatif chez moi, que le lac Léman que l'on surplombe du haut du Salève ?

Alors nous avons laissé Chamade à sa sieste, et sommes partis crapahuter, appareil photo dans la poche.

Et maintenant, allez faire avec elle le tour du monde, et si vous le pouvez, apporter votre contribution.

11 commentaires:

Dr. CaSo a dit…

J'espère que la balade était chouette :) En tous les cas, merci mille fois, ta photo me fait bien rêver, je me souviens avec émotions de promenades au Salève avec ma famille... il y a trèèèèèès longtemps... (et j'espère que Chamade a fait une bonne sièste ;))

Calyste a dit…

Combien de fois y suis-je allé moi aussi là haut, en partant de Bons-en-Chablais! Montée d'un côté, descente de l'autre, plus abrupte. Et toujours le plaisir, au sommet, du lac et du vent. J'ai mal à cette région, Valérie.

Sandrine a dit…

Oooh, mais moi aussi je volais en parapente depuis là, après le boulot ! Merci pour ce moment de nostalgie !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Dr CaSo, cela a été l'occasion de découvrir que le restaurant situé tout près de la piste de décollage des parapentes est devenu un temple boudhiste.

Calyste, tu es donc haut savoyard ?

Sandrine, hier il y avait des dizaines de parapentiste qui avaient l'air de vraiment s'amuser dans le vent.

Catherine a dit…

Mon grand-père maternel est né à Bossey. Je vois que nous sommes nombreux à bien connaître le Salève.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Et puis c'est bien pratique ce Salève, parce que si l'on veut vite vite marcher dans de l'herbe en montagne, y'a rien de plus rapide :D

Calyste a dit…

Non, Valérie, je suis stéphanois d'origine, mais Pierre, mon compagnon de 33 ans, aujourd'hui décédé, possédait une maison de famille là-bas. Et c'est moi qui l'ai poussé à y passer presque toutes nos vacances, tant j'aimais (j'aime) ce coin, que je connais mieux que la Loire. Lorsque, à sa mort en 2005, sa famille a vendu cette maison, ça a été un véritable crève-cœur pour moi. Je n'y suis jamais retourné depuis.

Floh a dit…

Aussi honteux que cela soit, je ne suis jamais montée sur le Salève!
En 23 ans, j'ai arpenté les pieds de la montagne et les bords du lac, mais jamais le sommet. Il faudra que je me rattrape, mais ta photo m'a fait rêver, de même que les coteaux du Lavaux (encore plus par chez moi) d'une autre blogueuse chez Dr.Caso :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je comprends mieux Calyste cette douleur liée à la région. Mais je me souviens que tout au début que j'avais découvert ton blog, j'étais allée lire les archives et tu en parlais à mots couverts.

Floh, lorsque je dis que je suis montée au Salève s'est en voiture hein ! Loin de moi la folie de crapahuter jusqu'en haut à pied. Nous y montons en voiture et seulement ensuite nous nous y baladons. JP serait absolument incapable d'y grimper à pied et moi bien trop flemmarde d'y aller seule :D

FD a dit…

Profite des derniers jours... sous la pluie c'est moins amusant. Et les parapentistes n'y sont plus.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oui mais ensuite il y a la neige FD, et c'est souvent là haut que l'on trouve le soleil en hiver.