lundi 6 septembre 2010

doucement

Maintenant il fait totalement nuit lorsque le réveil sonne. Chamade doucement se met à mon rythme, finies les grasses matinées collée à son adoré, elle s'étire longuement en défroissant ses yeux lorsque je me lève, me suit en miaulant, cherchant la caresse qui calmerait cette absence.
C. est sur sa petite île depuis hier matin. Pluie et soleil se succèdent constamment, c'est l'hiver, il fait bon, elle nous dit les couleurs paradisiaques de son nouvel univers. En avril vous viendrez, écrit-elle dans un mail, fêter ton anniversaire.D'ici là elle aura trouvé la maison de ses rêves.
Pour G. c'est aujourd'hui la vraie rentrée. Il fera ses études dans un hôpital, et déjà je tremble à l'idée qu'il croise des bactéries résistantes.
Pour moi, quinze jours encore de travail pépère avant que Samuel ne se fasse opérer et que me retombe sur les bras la charge de son poste pour je ne sais combien de semaines. J'ai prévenu, mais serais-je entendue ?, qu'il me faudra de l'aide.

5 commentaires:

Anne a dit…

Alors savoure ce doucement, avant que la frénésie ne gagne...

Je t'embrasse.

Hermione a dit…

Ma collègue vient de m'appeler, son fils a la varicelle... Déjà qu'elle est souvent absente, je vais reprendre comme toi la bonne habitude de faire le boulot de deux...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Hermione, cette fois ci j'ai décidé de ne pas me stresser, je vais faire ce que je peux, mais si je ne peux pas tout faire et bien tant pis. parce que lorsque je suis absente, mon collègue fait exactement comme ça et c'est une bonne leçon :o)

Anne, oui mais j'ai terriblement envie que l'été se prolonge, avec soleil et bonne chaleur moi :o)

FD a dit…

Pour l'été prolongé c'est raté aujourd'hui ! Pour G et ses études en hôpital, c'est donc qu'il se destine à une profession où il en croisera parfois, des bactéries résistantes...
Courage..avant l'installation des vrais jours d'automne et l'absence de ton collègue.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Complètement raté l'été prolongé, du moins aujourd'hui FD tu as raison.
Et oui c'est vrai qu'en choisissant ces études, G. sera au contact de plein de cochonnerie et je n'y avais pas songé :D