mercredi 21 avril 2010

début de journée

Écrasée dans mon lit, j'entends Chamades tout au fond de l'appartement, loin si loin, qui trimballe sa petite écuelle sur le carrelage de la cuisine. Il faut que je me lève, il le faut, d'autant plus que contre toute attente je suis vivante. Je me tâte... oui, j'ai encore tous mes membres, pas de migraine, les oiseaux gazouillent.
Un pied... puis l'autre... dans le pâté je me dirige vers la machine à café, bute sur l'écuelle échouée sur le tapis de l'entrée, désespérément vide, Chamade, pythie attend devant son bol à croquette vide.

Alors, je m'ébroue, allume la machine, rince le bol, le remplis enfin de bonnes croquettes odorantes, la journée a démarré !

Hier, au bureau, c'était ma journée Fears Factor, ma journée lettres aux locataires. De temps en temps, lorsque les dossiers et commandes m'en laissent le temps, je m'empare de la pile de plaintes envoyées par les voisins, les syndics, les agences et j'écris à celui qui vomit par dessus le balcon ou saute au dessus du portail, qui fait uriner son chien sur les passants, qui grimpe sur la façade pour rentrer chez lui, qui beugle toute la nuit, qui fait des travaux très énervants le soir... cela ne sert à rien, il faut juste le faire c'est tout !

Aujourd'hui, si le temps reste au calme et le téléphone muet (ou presque), je m'attaquerai aux états des lieux rectifiés par les locataires. Je changerai le mot "rayure" par "griffure" si cela les rassure, préciserai qu'il y a douze trous de clou et non onze, noterai la fissure du plafond même si je sais bien que cela ne peut en aucun cas leur être reproché à leur sortie, puis réimprimerai le tout et classerai la correction. Mais peut être que non, peut être suis-je au seuil d'une journée de sinistres, de robinets qui gouttent, de débordements de cuvettes de toilettes... il fait beau c'est l'essentiel.

Chamade est retournée, rassasiée auprès de C., qui une fois de plus, est rentré à l'aube. JP dort profondément. Un oiseau tweet sur la rambarde du balcon... Il est temps d'aller me laver !

11 commentaires:

Anne a dit…

Ravie de te savoir en vie au réveil, j'espère qu'il ne t'es rien arrivé de fâcheux sous la douche ;)

Et puis à bas les nuisibles de bureau, décrétons une journée sans emmerdements, tiens !

Floh a dit…

Ouais, je t'admire, il y a des fois où le ras le bol donnerait envie de répondre aux locataires, mias pas de la façon dont ils le souhaiteraient ;)
Profite des gazouillements, et bonne journée, avec le moins de nuisibles possibles!! :)

ddc a dit…

J'ai déjà hésité à mettre dans la boîte à idées du bureau : "économiser l'énergie... des employés !"

lanfeust55 a dit…

Comment veux-tu qu'on aille se plaire, en tant que locataire, auprès du syndic, du voisin du dessus qui nous casse les pieds tous les soirs, après une note comme celle-là !!! :D Et pourtant, j'aimerais vraiment avoir le droit au calme la nuit moi ! D'ailleurs, c'est effectivement un droit.. mais personne ne le défend :(

Madeleine a dit…

Protégeons nous ... du travail !

Olivier Autissier a dit…

L'essentiel aussi c'est que tu sois vivante, ce dont toi seule doutais. Nous nous savions :)

Tili_TousAutourDuMonde a dit…

Bonne journée :-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Lanfeust, mais évidemment que l'on peut se plaindre des goujats qui nous pourrissent la vie. Bien évidemment ! Ce sont les goujats qui s'en contrefichent de mes lettres.

Floh, lorsque je suis au bord du meurtre, je mets la ligne en attente, respire, jure comme un charretier dans ma tête si je ne suis pas seule, et une fois calmée, reprends la conversation.

Anne, non ma douche s'est bien passée merci :)

DDC, cette énergie parfois, j'aimerai qu'elle soit reconnue, mais plus par les locataires et les propriétaires qui sont tellement persuadés que nous nous tournons les pouces. Combien de fois par jour entendons-nous "mais je travaille moi !"

Ah Madeleine, aujourd'hui justement :)

Olivier, en vie avec des intestins qui s'en souviennent :D L'immunosuppresseur, le meilleur ami du régime !

Tili, je vais tout faire pour ! Merci à toi et très bonne journée aussi !!!

Jipes a dit…

Je te comprends oh combien, c'est la course poursuite :o(

Lancelot a dit…

"celui qui fait uriner son chien sur les passants" : yuk yuk yuk... j'y aurais jamais pensé, à celle-là..... ;D

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tu n'imagines pas combien la vie peut être pourrie par des voisins asociaux :)