jeudi 22 avril 2010

Lilas

22 avril déjà, le temps file de plus en plus vite.

Hier, alors que j'arrivais au bureau, un peu avant neuf heures, je longeais une haie maintenant tout à fait verte de feuilles tendres et défroissées et je les ai vues ! Des grappes de lilas, pas vraiment ouvertes, mais lourdes et colorées. Mon dieu déjà !

Ces petits détails qui brusquement stoppent mon élan, me font prendre conscience de cette vie qui file sans attendre, sans m'attendre.

J'aurais voulu ne plus lâcher le volant, rouler jusqu'à la mer, traverser la campagne, sentir ce printemps et prendre le temps.

Prendre le temps !

12 commentaires:

Catherine a dit…

Courir après le vent...

Floh a dit…

Ah oui toi aussi?
Pfff. La première qui trouve la bonne solution la donne à l'autre, ok? :)

lanfeust55 a dit…

ET en as-tu respiré le parfum de ces lilas ?

Anne a dit…

Je vais aller dire bonjour à la mer de ta part, alors, mais chhhhhhuuuuut....

Dr. CaSo a dit…

Ahhh, je veux moi aussi aller à la mer, maintenant, c'est malin!!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Du coup Catherine je suis partie au bureau en chantant "je n'aurais pas le temps, pas le temps..."

Floh promis :) Tout à l'heure je me suis garée loin du bureau, et j'ai marché lentement en y allant, j'ai plongé mon nez dans ce lilas, puis sorti mon iphone et je l'ai photographié.

Lanfeust, juste un peu avant que tu me laisses ce message. Il devait être 8h45

Anne ce n'est pas bien de nous narguer :D Ou alors, s'il te plait, tweet nous une photo pour Dr CaSo et moi :D

Madeleine a dit…

J'attends avec impatience d'ôter les chaussettes et de ranger les pulls ! même si le temps passe ...

Beo a dit…

C'est tellement bon de voir que les lilas sont au rendez-vous!

Bonne fin de semaine Valérie, toute en soleil!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Madeleine, mais les chaussettes cela fait plus de quinze jours que je les ai enlevées. Et mon gilet tout léger me laisse goûter la brise...

Béo, les magnolias, les lilas, si beaux mais dont la floraison est si courte...

La petite poule noire a dit…

Tu as mille fois raison et je n'ai pas la recette non plus... Enfin, ça vaut mieux dans ce sens, voir les lilas s'ouvrir que la neige tomber...

Lancelot a dit…

J'ai le même problème que toi : la vie, les évènements, passent trop vite pour moi. Je résouds en m'appliquant à ralentir le pas lorsque je m'en rends compte. Notre mimosa derrière la maison est resté fleuri deux semaines, et je m'en suis aperçu un peu tard. J'en ai alors cueilli des brassées qui ont embaumé la maison trois jours seulement (il était un peu vieux) mais c'était toujours ça de pris !

J'ai un peu le même problème avec la lecture des blogs. Jamais le temps de faire ça au quotidien, alors j'arrive toujours en ayant plein de retard à rattrapper (tu as dû t'en apercevoir !). Mais quand j'arrive, je fais toujours mes devoirs consciencieusement, en ne ratant aucun commentaire à une note qui me plait. Je ne zappe rien ! J'ai horreur de prendre le train en marche. je veux TOUT savoir de ce qui a eu lieu pendant mon absence...!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tout pareil, et du coup je lis jusqu'à point d'heure au retour des vacances ! Et moi aussi je ralentis mes pas lorsque je prends conscience de ce temps qui file.