lundi 9 novembre 2009

Je me souviens...

Nous avions traversé les rues désertes, noires, sans lampadaire pour les éclairer. Au loin, la mer brassait calmement les galets, le doux ressac rythmait nos pas, excités nous suivions la silhouette de notre père nous conduisant vers le seul café ouvert pour cette nuit magique.
La lune, juste au dessus, découpait les branches dansantes des grands arbres bordant notre chemin.
Tout là haut, des hommes allaient se poser sur la lune, et cela était tout simplement incroyable !

L'un derrière l'autre, nous avions gravit les marches de granit, passé la porte en fil indienne, traversant le rideau de fumé nous étions installés, face à l'unique poste de télévision allumé. Il régnait une ambiance joyeuse, les hommes parlaient fort, le patron derrière son bar riait tout en servant des litres de bières et de soda. Et puis il y avait eu ce silence, ces voix venus de loin, ce premier pas gravé dans la poussière lunaire, le petit pas devenu grand...

Quelle ne fut alors notre stupéfaction de voir un petit être grimaçant, bondissant allègrement, léger comme une plume, venir saluer, tout fiérot, nos héros de la lune. Comment était-ce possible, comment avait-il pu les devancer de la sorte ?
"C'était dit-il, parce qu'il avait ouï dire que ce soir là le monde vivrait un instant historique !
Il se devait d'être là tout simplement"

C'est vrai que déjà, tout petit qu'il était...
... Sarkozy épatait son monde !


Si toi aussi tu as vécu un grand moment Sarkozien, n'hésites pas à le raconter sur ton blougue à toi !

8 commentaires:

FD a dit…

Excellent ! Tu nous as fait bien rire mon Doux et moi ! Y a aussi plein de gazouillis sur le superhéro sur le site communautaire ad-hoc, à pleurer de rire :-)

dieudeschats a dit…

Popularité... Je suis sûre qu'il apprécie ce genre de buzz, à partir du moment où il voit que tout le monde parle de lui c'est un homme comblé. Même si c'est pour le ridiculiser, c'est encore trop d'honneur.

Jipes a dit…

Excellent ! Petit etre grimacant et sautillant ca lui va comme un gant c'est clair :o)

Floh a dit…

Gniiii, la chute est terrible!
Bravo! :)

Madeleine a dit…

Mais bien sûr qu'il y était aussi en 69 d'ailleurs Fillon le confirme déjà ! Pour Juppé on ne sait pas encore :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

DDC, je crois que l'on est bien plus loin qu'un simple buzz, un de plus. Il a dépassé la ligne jaune,prétendre avoir anticipé cette chute du mur, alors que personne ne pouvait dire que ce serait ce soir là, le décrédibilise profondément.

Quand j'ai écris ce petit billet, je n'avais lu nulle part une quelconque référence à la l'alunissage, et c'est ensuite que j'ai vu que j'étais loin d'avoir eu une idée originale :(

Pablo a dit…

Peu importe que d'autres aient eu la même idée de départ que toi : j'aime bien ton texte, le suspense y très bien gradué, en fait je me suis demandé jusqu'à la fin pourquoi tu évoquais ça juste maintenant... ! Et ça m'a fait bien rire :-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je me demande d'ailleurs si je n'avais pas déjà évoqué ce souvenir. Nous étions en vacances a l'Aber wrac'h.