dimanche 15 novembre 2009

Formation continue

Ne croyez pas que je suis inactive bien que mes silences ici même soient, il est vrai, de plus en plus fréquents. Mais, d'une part je suis en pleine formation tweeter avec comme professeur d'un côté Pablo et de l'autre plusieurs tutoriels pêchés sur la toile, et d'autre part, mon bureau Open space ne me permet pas vraiment pour l'instant de m'isoler pour pondre des billets un peu plus fouillés que ceux que vous pouvez lire en ce moment.

En effet, notre appartement très spacieux ne comporte pourtant que trois pièces. Un séjour-chambre-bureau des parents, deux chambres pour nos deux grands, salle de bain, buanderie, toilettes et hall, et enfin la cuisine qui pour l'instant me sert aussi de bureau. Dans le séjour, JP , à demeure, monopolise la grande table avec ses deux ordinateurs, ses trois écrans, le scan, la palette graphique divers disques durs, pas une once de place pour poser mon portable.
Et puis, je profite de la présence de C. tout simplement. Elle a, contrairement à son père, la faculté de discuter, de partager, d'écouter. G. étant de plus en plus occupé à l'extérieur (mais que cela cache t-il donc ???), c'est bien agréable d'avoir une compagne avec qui se balader et qui me fait voyager en me racontant sa vie étasunienne.

Il me faut juste repenser ma façon d'écrire. Ce n'est qu'une petite question de temps !



13 commentaires:

anita a dit…

Suis-je en train de rater quelque chose, ce qui serait loin d'être la première fois?
Autant j'aime le blog, que je trouve formidablement créatif en toute espèce de façon, autant je reste devant twitter comme devant les bruyantes cours de récréations de mon adolescence. A l'époque, je n'en étais pas non plus. ;-)
Pis des fois, en regardant qui vient me voir, je vois que certains viennent de twitter, sans que je sache quel billet a souligné le mien. et finalement, je crois que ça m'agace un peu.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Ah ? tu as des visiteurs qui viennent de twitter ? J'avoue que je ne sais pas vraiment d'où viennent les miens. Mais c'est plus le côté joyeux qui m'attirait dans twitter. Pour l'instant je suis vraiment novice.

Dr. CaSo a dit…

Je ne compte plus le nombre de blogs en train de mourir de mort lente pour cause de twitter ou facebook... Je trouve ça très triste mais j'imagine que c'est ça "le progrès" ;) Reste ici avec nous encore un petit moment :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je ne crois pas que je vais laisser tomber mon blog, cela correspond plus à ce que j'aime. Ecrire, être à un endroit bien défini. Le twitt est à prendre comme un amusement et une nouvelle forme d'information. Là, c'est surtout parce que pour l'instant je n'ai pas d'endroit à moi dans l'appartement.

Beo a dit…

D'après la photo... on dirait que t'es en visite chez quelqu'un!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oh non Béo, juste dans ma cuisine :D

La petite poule noire a dit…

D'accord avec Dr. CaSo, je trouve qu'avec ces réseaux sociaux, on passe beaucoup de temps qu'on consacrait avant à lire les blogs et à commenter. Quant à "rebondir" sur ton comm' d'hier, je ne suis pas non plus "amie" avec ma fille sur FB car, et tout le paradoxe est là, c'est aussi son jardin secret. Mais j'aime bien la possibilité de tchatter maintenant que je suis loin, et "l'immédiateté" de certaines nouvelles. J'ai aussi retrouvé des copains perdus de vue ... Pour Twitter, je ne sais pas, je trouve que je passe déjà beaucoup de temps en ligne ;)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je m'étais fait la réflexion que les blogs étaient de moins en moins suivis par leurs auteurs, et en fait, je les ai retrouvés sur twitter. Je crois que tout de même, pour l'instant, je préfère m'exprimer sur mon blog. Cela n'a pas grand chose à voir de toute façon.

Mel a dit…

Et ta fille, elle n'aurait pas envie de raconter quelques anecdotes états-uniennes ? Ce doit être passionnant, non ?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mel, elle a un facebook à elle :)

Jipes a dit…

Tu as bien raison de profiter de ta fille c'est bon la complicité retrouvée !

Lancelot a dit…

"Il me faut juste repenser ma façon d'écrire" :

Eh bien, repense tant que tu veux, mais ne modifie surtout rien à l'écriture en soi !

Pour ce qui est de trouver un coin à soi dans l'appartement familial, je comprends que ça puisse être un problème !

(Au fait, tu n'as pas pensé à demander à Gérard s'il pourrait mettre à disposition pour toi un coin de son appart à lui, puisqu'il vit seul...?).
Je plaisante je plaisante je plaisante..... Oui je sais, je suis pas drôle....

Valérie de Haute Savoie a dit…

Lancelot, j'avais jeté un oeil pendant mon boulot, sur les commentaires, et j'ai éclaté de rire en lisant le tien :D Mes collègues m'ont regardé interrogatifs. L'image de Gérard m'accueillant pour que je puisse écrire.... une horreur sans nom :D