samedi 14 mars 2009

Souvenir, j'tai déjà dit de t'taire

L'autre jour, rentrant d'une visite j'écoutais Bleu Pétrole et je me disais, que le jour où j'apprendrai sa mort, je me sentirai un peu orpheline.
En 80 j'avais acheté son album Pizza que j'écoutais en boucle, connaissant chaque parole, chaque silence. Et puis j'avais rencontré JP, et nous étions allés ensemble à deux de ses concerts à Mulhouse.
Des albums nous étions passés aux cassettes puis aux CD, nous lui étions fidèles.
Un soir nous sommes restés stupéfaits de tristesse en le voyant au grand journal, totalement chauve, visiblement malade.

Petit à petit notre jeunesse s'efface...

5 commentaires:

Fauvette a dit…

Quelle tristesse tu as raison, même si nous nous y attendions un peu...
Courageux bonhomme. Il va vraiment nous manquer.

Valérie de Haute Savoie a dit…

J'ai juste vu le passage où Naguy le faisait monter sur scène pour lui remettre une récompense (les victoires je crois) et cela m'avait été assez insupportable de le voir aussi mal. Brel puis Barbara... maintenant Bashung...

Folavoine a dit…

Grande tristesse aussi pour moi...

Et cette semaine, c'était également Jean-Pierre Lentin, un des fondateurs d'Actuel, de radio Nova, etc..

Des bouts de mon histoire...

julio a dit…

Oui sais triste ! Quand j’étais plus jeune je croyais qu’il était alsacien !
Il a aussi fait des filmes, notamment le cimetière des voitures de Fernando Arrabal.

jipes a dit…

Hélas oui peu à peu nos contemporains disparaissent et avec eux notre jeunesse...