mercredi 1 octobre 2008

les saucisses

C'était dans les années 70-75, je nous revois encore, braillant rigolards dans cette salle de concert, le refrain que chantait ce chanteur engagé dont je ne me souviens plus du nom
"On va tous crevé disait l'artiste ! Mais non mais non dirent les saucisses !"

Ce monde qui s'écroule en silence, chacun continuant à faire ses courses, ses repas, laver son linge, son boulot...

Et demain ? Qu'importe puisque nous n'y pouvons rien ou si peu. Demain est un autre jour, un beau jour pour mourir...

(*) Peut être Roger Siffer ?

Edit du 05/01/2012 - Il s'agissait de Môrice Bénin !

10 commentaires:

saperli a dit…

Tiens, c'est un refrain que je chantonne souvent quand les moments sont durs....

dieudeschats a dit…

Si on continue à vivre normalement comme si de rien n'était, en fermant les yeux, les menaces vont disparaître toutes seules c'est bien connu... :-/

Madeleine a dit…

Voudrais-tu dire que les français sont des autruches ?!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Saperli ? tu chantes cette chanson là ? Tu la connais ? INCROYABLE !
DDC c'est assez fascinant je trouve, de voir à quel point (du moins par ici) cette crise semble le cadet des soucis.
Madeleine voyons voyons !

Fauvette a dit…

Je ne connais point cette chanson, mais je saisis l'idée générale !

Oxygène a dit…

Les jeunes apprentis qui ont sifflé l'affreux qui tu sais ne sont pas des saucisses. C'est réconfortant. L'on peut espérer que nous sommes nombreux à ne pas être des saucisses.

Pablo a dit…

J'adore la caricature de bienvenue du "site de la choucrouterie" ! ("l'avantage d'être bilingue..." : c'est tellement vrai ! :-) )

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mais l'alsacien a une saveur à nul autre pareil Pablo :D
Oxygène, après ton commentaire je suis allée à la pêche aux infos, je n'avais pas eu vent de ces sifflets ;) (Ils ont tout de même applaudit longuement Lagarde et d'autres rigolos du gouvernement)

Anonyme a dit…

Môrice Bénin

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anonyme, va savoir pourquoi, vous étiez en attente modéré. Oui c'était bien Môrice Bénin :)