mardi 14 octobre 2008

Balade

Nous sommes allées toutes les deux, ma fille et moi, nous promener en forêt. Peut être aurions-nous trouvé des champignons si nous avions cherché un peu plus assidument, mais nous avons bavardé, juste bavardé. Une mère et sa fille, se racontant mille choses, humant l'air parfumé de cette si belle journée d'automne. De temps en temps nous croisions des chiens, baguenaudant, le nez en alerte, devançant leurs maîtres qui ne manquaient pas de nous saluer civilement.
Je n'ai rien fait de très "ménager" ce week-end, et je me retrouve avec une montagne de linge à repasser, ma compta à enregistrer. Aucun regret, il y avait si longtemps que nous n'avions été seules et tranquilles. Et le matin lorsque j'ai raccompagné C. avant même que le soleil ne soit levé, bien avant, j'étais vraiment heureuse d'avoir eu ces instants où rien d'autre qu'elle et moi n'existait.
En rentrant du bureau hier soir, j'avais un message sur mon téléphone, une amie-collègue qui voulait me voir. Au bout du fil elle raconte, son mari qui la quitte après 23 ans d'amour qu'elle n'imaginait pas fragile. Nous irons vendredi diner ensemble. Elle attend que je la guide dans ce qui pour elle est encore un néant insurmontable. Je la comprend tellement...
Mais là il faut que j'allume mon fer à repasser, que je me lave les cheveux, que tout à l'heure je réveille G., que j'écrive un petit mail à Catherine, le médecin de G., pour un ami qui tremble après que l'on est diagnostiqué chez son ado de fils une mucoviscidose...
Et pourtant j'aimerais bien continuer mon billet "musique" !

7 commentaires:

Jipes a dit…

Une vie bien remplie tournée vers les autres et une grande écoute De bien belles qualitées Valérie !

Beo a dit…

C'est bien que tu aie pu profiter de ce beau moment d'intimité avec ta fille, ça n'a pas de prix, j'en sais de quoi!

Après avoir attaqué tes tâches ménagères c'est pas le boulot qui te manques avec ces rencontres d'écoutes. Quel drame de se sentir trahie de la sorte pour ta collègue. Juste une chose: ne te laisses surtout pas envahir par son malheur!

zélie a dit…

Tes photos me font rêver...

Fauvette a dit…

C'est bien ces moments tout simples d'intimité partagée, quelle douceur. C'est si bon ces moments-là.
Bon courage à ton amie, c'est précieux pour elle de t'avoir.

dr CaSo a dit…

Je suis bien contente pour toi que tu aies pu passer un si bon moment avec C. et fait cette belle ballade :)

Fay a dit…

C'est vrai que depuis ton message "cinq morceaux de musique" j'attends fébrilement la suite...

Lancelot a dit…

Pour le billet-musique, prends ton temps, tu n'es pas aux pièces ! Avec tout ce que tu as à faire par ailleurs... On attendra, ça n'en sera que plus intéressant.

Merci aussi pour toutes ces jolies photos. L'autre jour tu me disais sur mon blog que tu enviais mon ciel bleu, mais la couleur des sous-bois par chez toi est bien envoûtante aussi !