samedi 31 mai 2008

ménage

Je me souviens encore de la déception que j'avais eu en ouvrant le cadeau de ma marraine. Quel âge avais-je ? seize, dix sept ans, plus, moins ? aucune idée, mais en découvrant ce collier j'avais pensé "c'est un collier de femme, de vieille !" Quelle idée avait-elle eu, elle qui toujours m'offrait des trucs incroyables, étonnants, curieux, mais toujours beaux. Un collier de je ne sais où !
Tout le monde autour s'était exclamé, le trouvant vraiment beau, d'un chic total ! Soit ! gardons le !
Depuis il ne m'a plus quitté, et à chaque fois que je le porte, il se trouve toujours quelqu'un pour s'extasier devant sa beauté.

Vendredi, pour ma dernière journée, j'ai eu envie de l'avoir autour du cou. Mais impossible de le trouver, ni accroché au mur où sont tous mes colliers, ni posé négligemment sur une étagère, ni jeté dans un panier, nul part ! Zut, pas vraiment le temps de le chercher, ce soir en rentrant je chercherai plus minutieusement. La journée se passe, de temps en temps je pense au collier, j'essaye de me rappeler la dernière fois que je l'ai porté. Je suis de plus en plus persuadée qu'il a glissé de l'étagère de la salle de séjour, qu'il est peut être entre deux livres, ou tombé dans les cassettes, une seule solution fouiller !
A peine rentrée du boulot, je m'attaque au nettoyage complet des étagères. Je trie et j'en profite pour jeter toutes les vieilles cassettes vidéos de films enregistrés. Je retrouve celle où G. et moi sommes filmés pour TF1, c'est fou comme JP Pernault a vieilli, bien plus que moi ! L'heure du repas interrompt mon grand nettoyage, mais je le reprends vaillamment ce matin. Je remue tous les livres, je les aspire, trie les bandes dessinées, bref je m'agite sans trouver le moindre collier. Doucement je me résigne, il est perdu, il a dû tomber dans une poubelle, dommage je l'aimais, mais ce n'est qu'un collier... mes pensées dérivent vers ces bijoux qui passent de génération en génération... l'image de mon collier de perle reçu pour mes dix huit ans, mon bracelet des vingt ans, mon anneau pour mes quarante... tiens ! mais où est mon collier de perle ? il était auparavant posé sur la petite brassée de chardon, il n'y est plus... et mes bagues ? Plus là non plus ! Pour le coup cela devient vraiment étonnant. Ou bien quelqu'un est entré, profitant que nous ne fermons pas toujours la porte à clef, mais pourquoi aurait-il laissé les bracelets en or ? Ou alors... un vague, très vague souvenir d'avoir, après la tentative de cambriolage, déplacé les bijoux auxquels je tenais particulièrement... où les avais-je mis ?

Assez vite je retrouve, bien cachés, non seulement mon collier, mais aussi un bracelet et le fameux collier de perle qui m'a fait retrouver la mémoire.

Au moins les étagères sont propres !

12 commentaires:

saperli a dit…

j'ai aussi ce genre de perte de mémoire, j'ai cru aussi mes bijoux volés, alors que je les avais cachés avant un voyage... Maintenant, quand je range quelque chose, j'ai peur de ne plus me rappeler, tout juste si je ne me ferais pas des post-it à coller sur les meubles indiquant ce que j'y ai mis dedans.

Olivier Autissier a dit…

J'adore l'allusion au vieillissement de JP Pernault :)

Marcus a dit…

Au deux tiers de l'article étais déjà triste pour toi à l'idée de sa disparition.
Et bien je me réjouis de ce happy-end. Car la valeur sentimentale de ce collier irremplaçable était sans doute inestimable.
Pour se rappeler (mémoriser) un endroit où l'on pose quelque chose - et dieu sait si, en ce qui me concerne, c'est parfois insolite - il semble qu'il faille le prononcer en le faisant. Ex : "je pose mes lunettes sur la cheminée".
C'est un peu contraignant parce que si le conjoint n'est pas très aimable, il risque de répondre du tac au tac : "qu'est-ce que tu veux que ça me foute !". Mais bon, ça marche.
Moi, j'oublie tout le temps de le faire, c'est ça le problème.

Dr. CaSo a dit…

Les peurs qu'on peut se faire, parfois, c'est terrible :) La même aventure que Saperli m'est arrivée, et puis parfois, je range bien la maison et je mets les choses "à leur place" et je ne les retrouve plus, ensuite... huhuh... Ouf que tu as tout retrouvé quand'même, et bravo pour le grand ménage de printemps :) Si tu t'ennuies, j'ai justement perdu un joli stylo et un chenit terrible à la maison ;)

Oxygène a dit…

Il méritait d'être retrouvé ce joli collier. Ton histoire me rappelle la mésaventure arrivée à une amie qui n'a rien trouvé de mieux, à la veille d'un départ en vacances, que de cacher un somptueux collier de perles dans sa corbeille à papiers.Elle s'en est souvenue plusieurs jours après avoir fait le ménage à son retour.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Saperli, ma mère avait comme cela caché sa bague de fiançailles en partant en vacances, elle avait oublié où et entre temps nous avions été cambriolé. ELle avait déclaré cette bague à l'assurance persuadée qu'effectivement on lui avait volé avec le reste. Et puis quelques temps après, en tirant un rideau, elle avait retrouvé bien caché sa bague pendue au un petit crochet des embrasses.
Olivier, un autre avait bien vieilli sur la cassette, c'est mon G. qui à l'époque avait à peine deux ans et des bonnes joues rondes :)
Marcus, j'ai éclaté de rire à l'allusion du conjoint. C'est bien un truc que pourrait me dire JP mais juste non pas parce qu'il n'est pas aimable mais pour me moquer de mon début de sénilité
Dr CaSo, c'est plutôt toi qui va venir m'aider :D Je me réjouis de te voir tu n'imagines pas !
Oxygène, ton histoire est affreuse :( Parce que là il n'y a plus d'espoir. Mais j'avais peur moi qu'il soit tombé par inadvertance dans une poubelle et ensuite je m'en veux de ne pas vérifier les corbeilles à papier que je vide chaque semaine dans notre grande poubelle. Combien de petites cuillères en argent sont passées comme cela à la poubelle :(

Pablo a dit…

Ton récit, quel suspense ! Le collier au moins je me disais que tu l'avais retrouvé parce que tu en avais pris une photo... ! À propos, sur celle-ci il a l'air un peu bizarre, je crois que tu aurais dû le photographier autour de ton cou pour qu'on apperçoive toute sa beauté... !

Beo a dit…

Il est bien original ce collier!

Perso; je ne retrouve plus ma chaînette en or avec le mignon petit coeur qui date de mon 2e mariage...

Je n'ai pas encore tout nettoyé à fond pour le retrouver!

Je crois que tu as trouvé une bonne solution pour ces petits drames.

En cherchant trop: on arrive à rien. Par contre, notre subconscient pour très bien chercher pendant qu'on s'occupe à autre chose ;)

LiliLajeunebergere a dit…

Deux bonnes choses en une donc: les retrouvailles avec les bijoux, et les étagères propres... Ca fait du bien tout ça!

lancelot a dit…

C'était à quel sujet, le reportage où tu avais été filmée chez Pernaud...??????

Jipes a dit…

C'est l'avantage de les perdre momentanément on est heureux quand on les retrouves ;o)

Il est très joli ce collier au fait comment se passe les premières semaines de boulot alors ????

Béatrice a dit…

Très original et très "tendance" ce joli collier. J'ai eu peur un moment que tu l'ais perdu... mais heureusement que non.
C'est là le genre de mésaventure qu'il m'arrive aussi souvent "tête de linotte" comme je suis.
Pour mes fiancailles mon gr père m'avait donné à l'époque 4.000 Francs, je les avais soigneusement rangés dans une belle boite. Je ne les ai retrouvés que 10 ans plus tard...