mardi 29 avril 2008

Quelques nouvelles

Chamade erre comme une âme en peine, son amour est parti... elle s'ennuie ! Elle me suit comme un petit chien, pleurnichant pour que je la prenne dans les bras, s'étouffant de ronronnement dès que je la touche. Elle a repris son vieux doudou rouge qu'elle mâchouille en miaulant tristement. A six heures ce matin, elle est venue vérifier si, par hasard, je n'allais pas donner tout de même le FK et du coup n'allais pas faire apparaître celui qui lui manque tant ! Mais non ! Il est parti avec le lycée étudier la géologie dans le Briançon et nous sommes exceptionnellement seuls JP et moi (ainsi bien sûr que Chamade qui apprécie nettement moins cette absence). Il rentre demain soir, juste pour le premier mai... histoire de récupérer de ces trois jours suivants les quinze jours de vacances. Il voudrait faire le pont !
J'en ai profité pour nettoyer son antre, et les tonnes de poussière aspirées vont très certainement améliorer cette espèce de toux caverneuse qui me faisait tant souci. Mais les examens n'ayant rien donné, sa capacité pulmonaire étant largement au-dessus de la moyenne, le médecin avait conclu à une sorte d'allergie due aux poils de Chamade. Oui oui certes, mais s'il passait de temps en temps l'aspirateur, je crois que ses poumons en seraient allégés.

Mon levain est maintenant très actif, tellement que j'ai du mal à le contenir. Tous les pots ont démarré en même temps, ils débordent et je devrais presque en jeter mais cela me fait mal au coeur. J'ai fait mon premier pain ce matin et c'est exactement le pain que j'aime, un peu acide, une mie souple, un goût incomparable.
La leçon à tirer est qu'il faut s'armer de patience. Surtout ne pas se fixer de date butoir. Le levain décidera tout seul du moment pour démarrer. L'odeur doit rester agréable, mais j'ai fait différents essais avec des farines plus ou moins complètes, avec ou sans miel, plus ou moins liquide... l'odeur n'était pas la même, certains avaient une odeur un peu acide, d'autres douces mais ils ont tous décidé, le même jour, de se mettre à mousser, gonfler, déborder ! Pour tous j'ai à chaque fois ébouillanté les pots, transvasé le levain dans un pot contenant une préparation de farine et d'eau. Je crois tout de même que le coup du pot de confiture juste recouvert du couvercle non vissé est ce qui donne le meilleur résultat. Voilà ! A vous maintenant de tenter la culture du levain !

Ce matin, vite vite avant de partir à un forum pour l'emploi, je vérifie la réserve d'eau de la fourmilière (puisque G. n'est pas là, c'est moi qui en ai la charge) et là je découvre avec horreur des dizaines de fourmis se baladant par terre ! Catastrophe, il faut que cela arrive alors que G. n'est pas là ! Avec une feuille de papier je récupère tout ce que je peux, le plus délicatement possible, le plus vite possible aussi. Il y en a partout, elles cavalent tout excitées par cet espace prometteur. Je cherche d'où vient la faille, aucun doute, c'est le système électrique qui est en rade. Les piles sont vides et plus rien ne les retient de quitter leur nid. J'essaye de les contenir en bouchant le haut de la fourmilière avec une feuille d'aluminium et je fonce acheter de nouvelles piles. Refaire le circuit, le remettre en route et vérifier que la barrière fonctionne OUF ! Il n'y a plus qu'à rechercher les fourmis encore en vadrouille et les réintégrer dans la colonie.


(sur la photo de gauche, le système ingénieux conçu par G. évitant normalement les fugues et qui ce matin avait rendu l'âme ! - sur la photo de gauche, une vue de la fourmilière afin de rendre plus compréhensible mon histoire !)

15 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

J'avoue que malgré les photos, je ne comprends toujours pas ce qui retient les fourmis à l'intérieur.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Euh je vais essayer de l'expliquer... Sur les vitres il a collé deux bandes d'alu d'un centimètre de largeur parallèles l'une à l'autre. Elles ne se touchent pas mais l'espace entre les deux ne dépasse pas la taille d'une fourmi (en se basant sur la plus petite taille). Chaque bande est reliée à un fil électrique alimenté par les piles. L'un est glissé sur la bande supérieure, l'autre sur celle inférieure. Lorsque la fourmi grimpe le long de la vitre elle passe la première bande et au moment où le haut du corps touche la bande supérieure, cela fait un contact et donne une décharge légère qui fait tomber la fourmi. Elles le supportent sans dommages,mais par contre n'insistent pas.
De temps en temps une téméraire refait le test, et ce matin MIRACLE, plus de décharges ! Elles ont dont profité de l'aubaine jusqu'à ce que je vienne y mettre fin ! j'espère que c'est plus clair :)

darcy a dit…

Vous avez une fourmilière?

Fauvette a dit…

J'aime bien la façon dont tu t'occupes : faire du levain, élever des fourmis, rassurer ton chat ! C'est extrêmement original !
(Je ne me moque pas, c'est amusant, et tu es si sérieuse en nous racontant la fuite des fourmis !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Darcy, c'est mon fils qui est passionné par les fourmis depuis qu'il a six ans. Il est extrêmement érudit et imbattable concernant toutes ces petites bestioles. Il rêvait depuis des années d'avoir une vraie fourmilière et maintenant qu'il la, j'en ai la charge lorsqu'il s'en va. J'avoue que normalement c'est très simple à faire ;)
Heureusement que la Reine n'avait aucune velléité de fugue et qu'elle est restée sagement à pondre.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Fauvette, c'est vrai que ce temps qui m'est donné (bien contre ma volonté, mais bon :)) j'en aurai bien profité pour me perfectionner dans la confection du pain. Mais tu comprendras que bien évidemment je ne vais pas raconter par le menu les tâches ménagères récurrentes :D

Darcy a dit…

C'est excellent

franchement, très original .

Jipes a dit…

Pour l'instant Kévin est encore à la maison avec nous mais j'appréhende un peu son départ pour ma doudou ca risque de faire vraiment drôle :o( Chouette le Levain ca y est tu as réussi alors cool ! As tu noté une différence entre celui que tu avais fait avec la levure de boulangerie et celui que tu as réalisé avec ton propre levain ? Est ce qu'il se digère mieux ?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Pour Kevin, tu verras, c'est beaucoup plus supportable que ce que l'on imagine. Ma fille est partie faire ses études à Lyon à 18 ans et cela s'est fait très naturellement. L'essentiel est de garder un bon contact et puis elle sait qu'elle peut débarquer à tout moment, que nous sommes heureux de la voir.
Pour ce qui est du pain. Je digère tout, donc je ne peux pas te dire si c'est plus ou moins digeste, par contre le goût est véritablement supérieur. Et encore, je vais faire des progrès ;)

Dr. CaSo a dit…

Pauvre Chamade, les coquines aimeraient bien aller passer la journée avec elle pour lui changer les idées :)

Quant à la toux de G., je dois avouer que moi je suis un peu allergique à mes coquines et j'éternue et j'ai le nez qui coule quand je suis chez moi. On s'habitue... mais c'est sûr que si je passais l'aspirateur tous les jours, ça irait nettement mieux!

Béatrice a dit…

Si j'ai bien compris, tu fais lever du levain, ton fils élève des fourmis et le chat s'embête...la technique "anti foutage de camp" pour les fourmis est ingénieux. J'espère que toutes les petites bêbêtes sont rentrées à domicile et qu'il ne leur est rien arrivé de facheux.

Marcus a dit…

Il faudrait que j'importe ces grosses fourmis de nos montagnes sur mon île pour lutter contre les termites.

Pablo a dit…

J'espère que les fourmis ne sont pas allées manger ton pain. En fait je me demande s'il n'y a pas un rapport (entre l'odeur de pain frais et leur fuite : oui, bon, tu dis que c'est le système électrique, mais moi je ne crois pas trop au hasard : à moins qu'il n'y ait un lien entre les piles épuisées et le levain qui gonfle ?).

Valérie de Haute Savoie a dit…

Le problème de cette escapade est que je crois que cela a donné des idées à certaines qui maintenant s'attaquent au béton cellulaire. ELles ont des machoires redoutables et arrivent à creuser des galeries à une vitesse folle. Mais Pablo, sais-tu que les fourmis (du moins celles qu'élèvent mon fils) font leur pain elles-mêmes ? Elles machent des graines pour en faire des pains qu'elles apportent ensuite à la reine.
J'ai appris grâce à G. que toutes les fourmis ne se nourrissent pas de la même façon. Donc Marcus, il va falloir vérifier que tes grosses fourmis des montagnes s'intéressent aux termites avant des les déménager :D

lancelot a dit…

L'élevage de fourmis, la culture du levain, le sauvetage de bonzaïs... T'es vraiment une INCROYABLE, toi....