dimanche 2 mars 2008

fin de week end

Nous voulions voir le film de Dany Boon, mais bien avant l'heure il était complet. Celui avec D.Day lewis avait commencé, le reste franchement ne nous tentait pas. Nous sommes revenus à la maison pour nous vautrer devant la télévision voir le film de dix huit heures - Flicka-. Et je me suis souvenue qu'il y a très longtemps, mais vraiment très longtemps, peut être dans les années soixante six, j'ai adoré cette histoire. Je me souviens de jours entiers où je ne quittais Flicka que pour aller manger et dormir. C'était trois gros livres; un vert - L'herbe verte du Wyoming - un bleu - Mon amie Flicka et le troisième dont je ne me rappelle plus la couleur - le fils de Flicka. Je ne me souvenais plus du tout de l'histoire, et apparemment l'adaptation était assez libre. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, juste de très beaux paysages, de très beaux chevaux mais moins drôle que les fameux ch'tis.

Cet après-midi je me suis assise dans un fauteuil sur le balcon, au soleil avec un café, et j'ai terminé Le destin miraculeux d'Edgar Mint. Si j'y arrive je ferais une note pour le blog des filles qui aiment lire, mais j'ai peur de ne pas trouver les mots justes pour parler de ce livre que j'ai vraiment beaucoup aimé.

Une amie que nous avions invité vendredi à diner m'a offert des jonquilles qui se sont ouvertes dimanche. Même si l'on reparle de neige, ici c'est tout à fait le printemps. Les Forsythias ont fleuri, il fait doux et Chamade retourne sur le balcon pour épier les oiseaux.

Demain finies les vacances et les grasses matinées !

14 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Je suis si ravi que tu l'aies lu. Il reste un de mes plus beaux souvenir de lecture, sinon le plus beau :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Eh bien je ne peux que te remercier de m'avoir fait découvrir cet auteur, et maintenant il faut que je trouve celui qui comporte les nouvelles !

C a dit…

mais mais... y'a quoi dans la serviette bleue? Ca ressemble fortement à de la nourriture...
Jo reggelt, je file
je t'embrasse fort

Valérie de Haute Savoie a dit…

Juste des noisettes et des noix :D
Jo reggelt (apparemment cela veut dire salut non ?)

meerkat a dit…

Flicka, un de mes plus beaux souvenirs de lecture d'enfant. J'ai dévoré les trois livres. Je me souviens encore de passages que j'avais appris par coeur à force de les lire. Je m'identifiais totalement à Ken, son attachement à sa jument, la violence du fils de sa jument, ses échappées dans les montagnes, ahlala. Tu sais que, parfois, j'ai envie de les relire...
Du coup, tu me donnes aussi envie de lire Edgar Mint, je le note. :-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Meerkat, le livre est écrit par Brady Udall. Et oui je te le conseille !

C a dit…

ah... déçue..:)
Jo reggelt c'est bonjour, pour le matin. A partir de midi c'est jo napot. jusqu'à 17/18h. Salut c'est szia. Ou hallo. Quand je dis qu'ils sont fous ces Hongrois.. garde bien le bouquin pour moi, je le lirai en rentrant. Viszontlatasra!(au revoir)

Jipes a dit…

Content que tu ai aimé le Brady Udall c'est un de mes livres favoris ;o)

Fauvette a dit…

Edgar Mint, je note je ne connais pas ce livre, merci !
Et en plus on peut apprendre le hongrois ici ! super.
Jolies les jonquilles dans la lumière.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Jipes tu m'avais aussi vivement conseillé de lire ce livre non ? En tout cas je peux dire que ce blog m'a déjà fait découvrir plusieurs écrivains magnifiques !
Eh oui Fauvette, leçon de Hongrois... mais nous ne sommes pas au bout de nos peines :D

Jipes a dit…

Oui en effet mais on etait plusieurs a louer ce livre on est désormais un de plus ! C'ets ce que j'aime dans les blogs les échanges de bons plans sur les romans ou visites ou coups de coeur. En ce moment je lis "Eldorado" de Laurent Gaudé excellent et je te recommande fortement "La mort du Roi Tsongor" du même auteur si tu ne l'as pas encore lu ;o)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Pas connu ;) Donc je note et tout à l'heure après mon entretien d'embauche je file à la bibliothèque !

looloo a dit…

Je n'ai jamais eu de cheval, donc ça ne me dit rien, je suis par rapport aux chevaux ce que sont ces gens par rapport aux chiens ou chats, "je ne leur ferais jamais de mal, mais ça ne me dit rien"... Mais qu'est-ce que j'ai aimé "Anne, la maison aux pignons verts", et sa suite (en fait, ce qui précédait le premier roman) il y a quelques années...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Looloo je n'ai rien contre les chevaux non plus si ce n'est que je m'en méfie comme de la peste. J'ai dû le raconter ici, mais un jour je me suis fait mordre le dos par un cheval qui jalousait son voisin que tout le monde regardait parce que mourant. J'avais aimé le livre sans doute, parce que cela parlait de liberté et que c'est pour moi l'essence de la vie :)