mercredi 5 décembre 2007

quelques arbres

C. était la toute première de la nouvelle génération, c'est par elle qu'à été instaurée la coutume, sur une idée de mon frère aîné, de planter un arbre d'essence unique sur le terrain. Il a choisi un séquoia. Planté en présence de ma fille qui tenait tout juste sur ses jambes, l'arbre ne mesurait guère plus qu'elle. Je ne saurais dire sa taille à présent.
Sur le terrain pousse naturellement les hêtres, les épicéas, les saules marceau...

Depuis la génération s'est développée, G. est symbolisé par l'arbre aux mille écus, le ginkgo biloba. C'est parce qu'il a une longévité exceptionnelle que T. l'a choisi, un pari sur l'avenir... G. n'était pas encore greffé...
je n'en ai pas de photo récente

Voici donc le terrain de jeux de Chamade !


Et, en regardant ces arbres majestueux, il est aisé de comprendre que le plaisir, après quatre longues heures de voiture, est largement à la mesure du sacrifice !

6 commentaires:

Jipes a dit…

Rien de plus reposant qu'une balade parmi les grands arbres Quelle chance elle a Chamade ;o)

antagonisme a dit…

quelle idée géniale!

Valérie de Haute Savoie a dit…

jipes, après il lui faut au moins une journée complète pour reprendre des forces :)
antagonisme, j'aime beaucoup cette idée aussi et les enfants adorent se mesurer aux arbres, au début tout petit puis rapidement bien plus grand qu'eux !

Fauvette a dit…

J'aime bien moi aussi cette idée. Lorsque ma fille était à l'école primaire, chaque enfant était le parrain d'un arbre d'un nouvel espace vert du quartier, et ma fille avait elle aussi choisi le ginko ! Je me demande si elle s'en souvient maintenant !

(C'est vrai que c'est compliqué de poster chez toi, et chez Antagonisme).

dieudeschats a dit…

Un gingko mâle j'espère ^^

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oui oui DDC, mon frère qui pense à tout avait pensé à l'odeur "particulière" des arbres femelles ;) En même temps le terrain est assez grand je pense pour que cela n'ait pas de conséquences olfactives trop importantes.