mercredi 28 novembre 2007

les pompiers

Du haut de sa chambre à Bicètre il regardait les ambulances des pompiers arriver, rouges et clignotantes. Il restait de longues minutes, assis dans l'encoignure, guettant les allées et venues. Et même, chance inouï, avait fait un bref voyage vers un autre hôpital, bien coincé dans une coque gonflable, brinqueballé dans tout les sens et entouré de pompiers souriants et attentifs, dans une de ces camionnettes tant rêvées.
Les pompiers le fascinaient comme tout petit garçon qui se respecte, et dans ses jouets, les camions rouges aux échelles mordillées se mélangeaient aux diverses "potopapa*", ambulances et autres voitures de police.
Pas de doute il serait pompier quand il serait grand !

On rentra chez nous, plus de pompiers à surveiller par la fenêtre, juste quelques pinpons parfois au loin.
Alors un jour, un de nos amis capitaine des pompiers, l'invita dans sa caserne, il serait une heure durant un pompier, un vrai !

Tout d'abord le casque, un peu grand certes, mais un vrai casque, et puis le camion, assis devant, traversant la ville, les pinpons sur la tête. G. très sérieux et muet, presque tendu, enregistre chaque seconde. Que se passe-t-il dans la tête d'un petit garçon ? Pas un mot, il regarde, il écoute. Hésitant il effleure une lance, sans crainte il monte sur l'élévateur, puis regarde passionnément, en dessous, la caserne. Il prend la main du capitaine et se laisse guider vers les plus gros camions, ceux qui ont de grandes échelles que l'on fait glisser dans le ciel. Pas un mot, les yeux brillants durant toute la visite.
Il rend son casque si lourd, nous quittons les pompiers.

Dans la voiture je lui demande "ça t'a fait plaisir ? Tu es content ? "
Alors les yeux encore étonnés dans un soupir il dit "ouiiiiiiiiiiiiiiiiii" et sourit !


*potopapa = moto de papa, JP ayant à l'époque un scooter qui plaisait beaucoup à G.

3 commentaires:

Fauvette a dit…

Quel beau cadeau pour lui ! Voui le casque est trop grand ! Mais la photo sympa.

Jipes a dit…

C'est vraiment tendre cette anecdote ca a sûrement marqué G, il s'en rappellera longtemps

Valérie de Haute Savoie a dit…

Depuis il a décidé de se diriger plutôt vers le pilotage d'avions ! Mais c'est vrai que c'est un beau souvenir.