dimanche 14 octobre 2007

don

J'avais tout juste 10 ans, et je me souviens exactement de l'émotion que j'ai ressenti lorsque j'ai appris qu'une première greffe de coeur avait été réussie. Je crois que je suis tombée amoureuse, je tombais très facilement amoureuse en ces temps là, je suis donc tombée amoureuse de Christiaan Barnard. J'étais à mille lieux d'imaginer que j'aurai un jour des enfants, et encore moins qu'un de mes enfants vivrait grâce à cette avancée magnifique. C'est curieux d'ailleurs comme tout ce qui avait trait aux transplantations me passionnait. Que je sois baignée dans le milieu médical par la profession de mon père n'y était sans doute pas étranger, mais je trouvais cela magique et terrifiant. Il y a eu Barnard et puis plus tard Emmanuel Vitria que j'avais aperçu à la télévision chez mes grands parents strasbourgeois et qui me fascinait, j'avais un peu plus de 11 ans.
Barnard en plus avait un petit côté sulfureux qui n'était pas pour me déplaire, et d'Emmanuel je retiens son extraversion méditerranéenne qui me plaisait beaucoup, moi qui avait une tante pied noir que j'adorais.
Aujourd'hui, sur le parvis de Notre Dame à Paris, une journée pour promouvoir le don d'organe a lieu. Je n'en sais pas grand chose, juste que le parvis est fleuri et que des personnes viennent témoigner. Je n'ai jamais essayé de faire fléchir les personnes totalement contre le don d'organe, une de mes belles-soeurs veut partir "entière" et cela malgré ce qu'a vécu son neveu. C'est un sujet tellement délicat, qui nous confronte à notre future mort, que je comprends que pour certains cela soit insupportable, je me sens encore moins que d'autre le droit de culpabiliser ceux qui campent dans leur refus. Je voudrais juste dire qu'avant de dire non, réfléchir quelques instants à ce qu'implique ce refus et ce qu'impliquerait l'acceptation de faire don de ses organes ne fait pas prendre de grands risques.

Prendre quelques instants de sa vie et aller s'informer.

9 commentaires:

Otir a dit…

Ton billet m'a rappelé celui-là :

http://aboutthirty.blogspot.com/2007/06/le-don-la-greffeet-vous.html

Valérie de Haute Savoie a dit…

Otir merci pour le lien qui complète mon billet.

Fay a dit…

Il était temps ! j'ai enfin demandé une carte pour les membres de notre famille, ton lien m'y a aidé, merci Valérie !

Fauvette a dit…

Merci Valérie, c'est une bonne idée.
Euh dis-donc le Pr Barnard tu ne trouvais pas qu'il avaitdes grandes oreilles ? (Sourire).

Oxygène a dit…

Il cultivait le genre séducteur, le Professeur Barnard, non?
Pour le don, pas de problème, toute la famille est d'accord, depuis longtemps... :-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Des grandes oreilles ? Maintenant que tu me le dis... mais c'est pour mieux vous entennnnnndre mon enfant :)
Oxygène, à l'époque il me semble qu'il avait des "aventures" et bon dans notre milieu cela ne se faisait pas :D mais moi hummmm je trouvais cela très exotique !
Fay merci :)

bricol-girl a dit…

Un billet nécessaire, difficile de ne pas juger ceux qui veulent partir "entier"

Dr. CaSo a dit…

Ici, on peut marquer sur son permis de conduire si on est d'accord pour les dons d'organes ou non, c'est pratique. Je ne sais pas ce que j'aurais de bon à donner, mais si quelque chose peut servir à quelqu'un, je le donne volontier. Ca fera un peu moins de travail pour ceux qui répandront mes cendres sur le lac Léman ;)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Dommage Dr CaSo que l'on ne puisse pas encore faire des greffes de cerveau :)