samedi 14 avril 2007

a...chat

8 Septembre 2004

Notre grande avait quitté le nid familial et s'était envolée à Lyon pour découvrir la vie étudiante, pour son frère cela se résumait à un appartement résonnant l'absence, mon mari et moi ne rentrant que longtemps après la fin des cours. Souvent les deux avaient plaidé pour avoir un chat, mais j'étais restée ferme. Jamais de chat... Jamais ! C'est tout !
Et puis là, ce vide qu'avait créé le départ de notre fille.... pfff j'ai mollie.

Puisque les résultats scolaires étaient à la baisse, je promis un chat s'ils s'amélioraient. Nous attendrions le premier bulletin et si les notes étaient au-dessus de 12, nous irions ensemble en choisir un.
La semaine suivant ma promesse, en rentrant un peu plus tôt de mon travail, je proposais à mon fils, pour lui donner le courage, d'aller voir les chats dans une animalerie.
Il y avait une petite dizaine de chatons, dont trois totalement déchainés, se chamaillant, se mordillant respectivement les oreilles, les queues, courant dans tous les sens. Dans le même box, perché, l'air malheureux, un tout petit truc noir semblant au dernier stade de l'anorexie. Nous étions fascinés par les trois chatons tigrés, et une vendeuse nous proposa d'en prendre un dans les bras. Mais elle mis le petit truc noir dans les mains de mon fils et là.... comment dire..... on fondit de tendresse.

Et voilà, Chamade faisait partie dans notre vie !


Nous sommes rentrés avec notre petit truc noir miaulant de désespoir, qui immédiatement arrivée à la maison, se précipitait sous un meuble et n'en ressortait, couverte de poussière, que de longues heures après. La première nuit, collée à celui qu'elle ne cessera d'adorer, elle vomit plusieurs fois de peur, et ne se décida à manger que le lendemain soir.
Depuis elle a pris de l'assurance et elle daigne partager l'appartement avec nous !

4 commentaires:

dr. CaSo a dit…

Ohhhh quelle toute petite chose! J'ai adopté ma première coquine en juin 2004, mais elle avait déjà presqu'un an. C'est fou comme on s'attache à ces petites bête, hein? Et c'est fou l'argent qu'on dépense pour elles, aussi ;) Je n'imagine plus ma vie sans mes coquines, maintenant. la vie sans elles serait si simple mais si ennuyeuse et si vide!

Laurienna a dit…

Je n'arrive pas a voir les photos malheureusement! Je trouve ca chouette d'avoir prit la petite chatte qui avait le plus besoin d'une famille :)
Notre chat est arrive terrifier sur notre porche poursuivi par 3 chiens. On l'a sauve et il n'est plus jamais reparti pour notre grand bonheur!!

Lune a dit…

Dommage, je ne vois pas les photos non plus. Mais j'ai vu une photo précédente dans son hamac, elle a l'air bien installée maintenant !

Valérie de Haute Savoie a dit…

J'ai réinséré les photos, pourvu qu'elles restent. Mais j'ai eu un petit problème hier soir en publiant, une sorte de bug. Du coup je sens mon blog tout fragile ;-)