samedi 14 mars 2009

14

Nickel Chrome
Y'a un blème (sans doute une des pires)
ça va ? Comme un lundi
ça fait avancer le schmilblick
en fait (phagocytant tout un discours)
tu vois c'que j'veux dire
Tout à fait ! (pour dire oui simplement)
Au jour d'aujourd'hui
Si tu veux (phagocytant tout un discours)


Arghhhhh ! Toutes ces petites expressions qui polluent les conversations me hérissent.
S'il m'en revient d'autres je les rajouterai

Ah oui, mis à part ceux dans les commentaires, qui très souvent me font également hérisser le poil, il y a aussi "gérer !" Gérer son enfant par exemple. Et puis "je suis très... poireaux à la place de J'aime... les poireaux.

20 commentaires:

Folavoine a dit…

Ah ben ça, je suis bien d'accord avec toi ! Moi tout pareil...
Tiens une autre qui me vient et qui me hérisse le poil : "c'est clair" !

Pablo*NSN a dit…

"Au jour d'aujourd'hui" :

Avant que ça ne rallonge davantage, je propose de dire, tout simplement, hui, comme dans d'autres langues ;-)

Biscotte a dit…

Et ceux qui pensent avoir l'air intelligent en disant "problématique" pour "problème" ou "expliciter" pour "expliquer" !

MarcelD a dit…

C'est juste trop bien

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je sens que je vais me régaler :D

Mais juste ciel, quelles sont les miennes d'expressions hérissantes ?

Beo a dit…

En Suisse, certains disent: Chez moi pour parler d'eux, de leur personne, de leurs goûts!

J'avais mis un moment pour comprendre qu'ils ne parlaient pas d'un lieu...

Au Québec on avait eu une publicité qui a eu pour conséquence de nous faire ajouter à qui nous disaient -C'est clair. On ajoutaient: -Non, c'est Pierre!

Olivier Autissier a dit…

Moi aussi, j'aime les poireaux.
Néanmoins, certaines expressions ont un réellement un sens. Par exemple, au jour d'aujourd'hui ne signifie pas la même chose qu'au jour d'hier qu'on ne pourrait traduire pour autant par hier ou aujourd'hui.
Idem pour problématique et problème.
Je crois, mais je me trompe peut-être, que nous avons tous nos expressions parfois dénuées de sens et souvent "complicailleuses".

Valérie de Haute Savoie a dit…

Au jour d'aujourd'hui est une erreur Olivier, du moins c'est une répétition puisque au jour d'hui veut dire exactement le jour présent.

Oui, nous avons sans aucun doute des mots parasites. Dès que j'en prends conscience,je fais tout pour les freiner. Parfois ce n'est pas évident tel que le "en fait".

Lancelot a dit…

Il y a aussi "c'est pas évident" pour "c'est pas simple". Et puis, au risque de passer pour un vieux con, les mots anglo-saxons que l'on emploie sans utilité aucune parce que leur équivalent existe en français : "challenge" pour "défi" et "boss" pour "patron" (entre mille !) Ca m'HORRIPILE.

Dr. CaSo a dit…

Je n'ai jamais entendu au jour d'aujourd'hui quand j'habitais en Europe, et je dois dire que quand je l'entends, maintenant, ça me hérisse le poil! Il y a plein d'autres trucs qui m'énervent (surtout les mots et expressions anglaises mal traduits ou mal pronnoncés qu'on retrouve de plus en plus en français), mais un truc que je ne comprends vraiment pas et qui m'énerve c'est "gné?" qu'on retrouve souvent sur les blogs. J'ai jamais compris à quoi ça servait et je trouve ça très moche en plus.

Beo a dit…

À mon tour de dire que je n'ai jamais vu le "gné" mentionné par Dr.Caso; par contre le: au jour d'aujourd'hui; je l'ai entendu pour la première fois aux infos sur la TSR!

J'avais été profondément choquée qu'un tel pléonasme soit utilisé par un présentateur chevronné à la télé!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Il semblerait que "gné" veuille dire quoi ? C'est marrant, je ne crois pas l'avoir croisé :)

Folavoine a dit…

@ Lancelot : il me semble que pour beaucoup, "boss" plutôt que "patron" paraît moins rétrograde et surtout moins asservi, moins employé !

On peut sans doute s'imaginer qu'avec son boss on va rire et boire des coups tandis qu'avec son patron on a peur d'arriver en retard au travail... !

anita a dit…

Au niveau de vécu, j'ai envie de dire que j'suis pas sûre que la problématique du discours, elle impacte la vie des vrais gens.
Dans la vraie vie, j'veux dire.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anita, je viens d'avaler mon croissant de travers en te lisant.
Impacter ! quelle horreur :D

Olivier Autissier a dit…

Oui et non Valérie.
"Aujourd'hui il fait beau".
"Il a plu à Paris cette année. Pas que je sache au jour d'aujourd'hui".
Mais peut-être était-ce devenu une habitude à force de l'entendre. Mais je ne crois pas seulement.

Anonyme a dit…

J'ai découvert Au jour d'aujourd'hui dans mon milieu professionnel il y a 2 ans. Pour moi c'est devenu même l'expression symptomatique de ma boite (pour dire que ça devait pas aller fort). C'est une expression à laquelle je n'adhère pas, quand je l'entends je pense immédiatement à autre chose, je prends mes jambes à mon cou. Muriel

MarcelD a dit…

Attention, à propos de "gné" Il y a le langage utilisé sur les blogs et le langage parlé dans la vie de tous les jours.
Autre exemple me concernant, j'écris souvent "NanMèHo" mais je ne l'utilise jamais en conversation (j'allais écrire "En mode conversation ON")

Melanie B a dit…

Je suis totalement allergique à "Que du bonheur", popularisée me semble-t-il par Benjamin Castaldi et qui me donne envie d'étrangler la personne qui l'emploie.

jipes a dit…

Heu "j'adore les poireaux" c'est grave :o)