mercredi 11 janvier 2017

De l'air !!!

Nous sommes dans le hall, attendant les deux experts mandatés pour un dégât des eaux ayant endommagé la totalité de l'appartement. Dehors il neige et la luminosité si particulière donne un air de fête à cette journée.
On bavarde, tranquillement, un ancien collègue devenu responsable d'agence, quelques membres du syndic, une collaboratrice nouvellement arrivée dans l'immobilier. Et puis arrive l'un derrière l'autre les experts et nous montons retrouver mon locataire.

L'appartement est... étonnant... particulier...

Les murs à nu, plus de papier, couverts de feuilles transparentes en plastique, de ces rouleaux que l'on utilise pour recouvrir les livres de classe. Punaisées, scotchée. Tout le studio, tous les murs.
La fuite provenait du réseau de chauffage de la salle de bain, rien à voir avec le séjour, rien et pourtant...
Nous nous regardons, interloqués.
Le locataire explique, depuis deux mille dix c'est comme ça.
Mais la fuite date d'il y a six mois ?! Oui oui mais c'est des infiltrations provenant de la façade.
Le testeur d'humidité ne marque rien, tout est sec.

Levant les yeux je m'étonne, pourquoi toutes les aérations sont elles bouchées ? Bien bouchées d'ailleurs, tout ce qui pourrait apporter un peu d'air dans le studio est minutieusement recouvert de scotch, papier, collant. Aucun filet d'air.
Je lui explique l'importance de la circulation de l'air, mais il n'en démord pas, n'en démordra pas, ces aérations n'en sont pas, il y a du béton derrière, pas d'air, rien, rien de rien, absolument rien, du béton, des poutres porteuses, certainement pas les caissons des volets, aucun doute.
Un des experts monte sur la chaise, décolle partiellement les scotchs, approche sa main, un filet d'air passe, ce sont bien des aérations.

Tout le studio est à refaire, intégralement.

Du dégât des eaux, réparé, ne sera pris en compte que la recherche de fuite et le tablier de la baignoire tout neuf, jurant dans cet appartement misérable.

Le reste... le reste est à la charge du locataire, frileux, qui empêchant l'air de circuler à fait de son studio une catastrophe.

8 commentaires:

Marie a dit…

Et bien dis donc tu en croises des phenomenes dans ton metier.... Je n'aimerais,pas être le propriétaire nde cet appartement!
Bonne journée

Gisele a dit…

Frileux ou complètement zinzin

patricia NICOLE a dit…

C'est vraiment inquiétant! Vous devez rencontrer des personnes franchement bizarres..

Dr. CaSo a dit…

Quand je pense que j'ai du mal à fermer mes fenêtres même quand il fait -20 tellement j'ai besoin d'air! Il y a aussi des gens qui vivent avec leurs volets fermés tout le temps, ça me sidère, moi qui ne ferme absolument jamais les miens! (OK, c'est peut-être moi qui suis zinzin finalement...)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Marie Je n'aimerai pas être le propriétaire non plus, mais simplement parce que celui ci est très malade :(

Gisèle, pourtant c'est un très gentil monsieur qui me fend le coeur

patricia NICOLE, pour ce qui est des rencontres, effectivement il y a des énergumènes :D

Dr CaSo, comme nous :) lorsqu'il a été question que notre appartement soit vendu, nous avons fait réparer toutes les manivelles qui avaient lâché et donc tous les volets bloqués ouverts. Puisque c'est une réparation à la charge des locataires, on s'était dit qu'au moins ça se serait fait. Et puis l'appart n'a pas été vendu et nous avons sur chaque volet des manivelles neuves qui ne servent quasiment jamais sauf s'il fait tellement chaud qu'il est préférable d'avoir un peu d'ombre. Mais si tu savais le nombre de personnes qui ferment leurs aérations et n'aère JAMAIS. Les français dans l'ensemble ne sont pas très propres et c'est un euphémisme :D

Sylvie a dit…

Tu rencontres quand même des cas patrticulièrement gratinés !

Mel a dit…

Je ne savais pas que tant de personnes bloquaient leurs aérations, mais j'ai entendu parler des conséquences pas très ragoûtantes en revanche. Je me demande ce que tu penserais de chez moi, où ça n'étincelle pas même s'il me semble que c'est suffisamment propre (petit clin d'oeil) ! J'ai pensé à toi en nettoyant la hotte avant le Nouvel An (je me souvenais de ton billet sur un nettoyage de hotte hyper crade). On ne s'en sert que rarement, on ne cuisine pas gras, mais j'avais très peur de ce que j'allais découvrir et finalement, ce n'était pas si sale que ça, ouf ! Mais bon, pour ce qui est des coins et des recoins, de la poussière en haut des meubles, c'est sûr que je ne le fais qu'occasionnellement...
Mais quand j'étais locataire, on entretenait bien l'appart', et on avait fait faire le ménage par des pros avant de le rendre, comme ça on était sûrs que c'était fait correctement et à fond !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Sylvie oui mais aussi depuis ce début d'année des gens vraiment agréables :)

Mel tu n'imagines pas combien les gens restent cloitrés dans leur bouge une fois rentrés. Quand lls ouvrent leur porte l'odeur prend à la gorge :D - Et je crois que tu n'imagines pas non plus combien certaines personnes vivent dans leur crasse sans jamais nettoyer. Pas du foutoir non, de la crasse pure :D