mardi 1 décembre 2015

1, 2, 3 livres

Le 13 Novembre j'ai abandonné le livre que je lisais, hypnotisée et abasourdie par les photos qui défilaient sur twitter et les journaux en continu relatant les attentats. Je n'avais plus le goût, l'esprit de lire autre chose que ce qui se rapportait à ce que l'on vivait à ce moment là.

J'avais commencé Novembre par un tout petit livre - à ce stade de la nuit de Maylis de Kerangal - Cela parlait justement de ce processus d'absorption d'une info qui bouleverse.
Octobre 2013, elle est dans sa cuisine et entend à la radio l'information d'un naufrage à Lampedusa. Elle décortique alors ce qu'elle ressent et ce qu'évoque le nom de l'ile qui lui ravive des souvenirs, des films et livres qu'elle a aimé, sans cesse elle revient à ce qui se passe alors qu'elle est seule dans cette cuisine. Je n'ai pas été transportée comme je l'avais été par Réparer les vivants, mais j'y ai retrouvé ces instants où la mémoire réveille des souvenirs alors que l'on vit un présent si violent.

J'ai embrayé aussitôt avec Soudain seuls d'Isabelle AUTISSIER - Leeloolène m'avait fortement conseillé de le lire. Et grâce à elle je suis partie sur des rives glacées où se passe cette histoire terrible. Un jeune couple amoureux embarqué depuis déjà plusieurs semaines sur leur voilier, fait une brève escale sur une ile protégée et lointaine, une ile où seuls les manchots, otaries et éléphants de mer règnent tranquillement, au milieu d'herbes rares et de glaces grises. Ils s'y attardent un peu trop et sont pris dans une tempête. Ne rien dire de plus, il faut se plonger dans ce livre sans trop en savoir. C'est prenant, je n'ai lâché le livre qu'une fois la dernière page lue.

Et puis j'ai entamé, la veille des attentats,  Deux minutes chrono de Robert CRAIS.  Un polar trouvé dans la petite bibliothèque revenue un matin, et que j'avais choisi malgré la pastille "Offert pour l'achat de 2 pocket" collée sur la couverture. Je ne sais pourquoi je crains toujours que ce soient des nanars sortis des rebus.
Eh bien non ! C'est un bon polar, dont on ne découvre qu'à la toute fin qui est le meurtrier. L'histoire d'un truand qui sortant de dix ans de prisons pour braquage apprend que son fils vient d'être tué. On connait le meurtrier croit on, mais Max Holman doute et fait sa propre enquête. J'ai mis presque deux semaines à le lire, assommée par les attentats je n'avais, je l'avoue, pas vraiment le coeur à lire.

La pile des livres à lire, commencés et en rade, même pas ouverts, prêts à être mis au rencard monte lentement. Il fait nuit plus tôt, j'ai tenu un mois de billets quotidiens, je me torture la cervelle pour trouver des idées de cadeaux, ce mois de Novembre n'est pas un mois littéraire !

7 commentaires:

Marie Madeleine a dit…

J'ai remarque que lorsque j'ai trop d'emotions ou une emotion trop forte, je ne peux pas lire de roman. Je me plonge alors dans des documentaires ou des essais psychologiques

Mel a dit…

Je pourrais reprendre ta conclusion au mot près ou presque, à l'exception bien sûr de l'écriture quotidienne des billets puisque je n'ai pas de blog. Je comprends que tu n'aies pas forcément envie de poursuivre, moi j'aime bien venir te lire alors je t'encourage à publier souvent (pas forcément chaque jour, hein, tu fais comme tu le sens). :-)
Je comprends ta crainte initiale, parmi les bouquins offerts pour l'achat de deux autres il y a de tout, mais d'après ma pratique les éditeurs mettent plutôt du bon et ne cherchent pas à caser des rossignols (j'en profite pour écrire ce mot que je n'emploie jamais dans ce sens mais qui me plaît bien, pour le plaisir voici la définition du Larousse => marchandise défraîchie et démodée, objet d'occasion sans valeur, livre d'occasion sans intérêt.)

Lucienne Bertrand a dit…

Mon roman du mois sera " le prince des marées" de Pat Conroy conseillé par une amie, pas loin de 1000 pages en édition de poche ! mais je ne l'ai pas lâché et je l'ai beaucoup aimé. J'ai apprécié aussi, dans un autre style "imagine le reste" d'Hervé Commère. Bonnes lectures à vous aussi, même si les événements récents empêchent de se concentrer sur les textes ! (Mon fils vit à Paris, je suis toujours un peu angoissée.... ).

Mel a dit…

Oh oui, Lucienne, "Le prince des marées" est un roman magnifique, je l'ai lu il y a une petite dizaine d'années et il m'a vraiment marquée.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Marie Madeleine, là en l'occurence, nous étions pareil au lendemain du 11 septembre, collés devant la télévision.

Oui j'adore aussi ce mot, Rossignol, d'ailleurs maintenant j'ai la chanson en tête Rossignol qui va en France rossignol, parle de moi à ma mère rossignol d'un jour...

Merci Lucienne Bertrand pour ce conseil approuvé par Mel que je vais noter dans mon petit cahier spécial. Ah oui moi aussi je serai malgré tout plus angoissée de savoir mes enfants à Paris plutôt que sur leurs iles.

charlottine a dit…

J'approuve aussi le conseil de Lucienne et de Mel: "Le Prince des Marées" est un roman magnifique!
Quant à "Soudain,seuls" je l'ai aussi beaucoup aimé. J'ai apprécié l'écriture sobre et soignée d'Isabelle Autissier qui transmet merveilleusement les émotions et états d'âme de ses personnages : un très beau roman.
Par contre, depuis les attentats, j'évite la télé; j'écoute une fois par jour les infos à la radio, de préférence France Culture dont j'apprécie la sobriété. Et j'écoute de la musique. Et mon mois de Novembre a été très occupé à préparer un livre photo pour les 40 ans de ma fille...et c'est très prenant et comme toi je me torture la cervelle pour les cadeaux...Je n'en ai que 3 sur 7 !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Bien c'est décidé Le Prince des marées doit absolument faire partie de mes prochaines lectures :D Charlottine, ta fille a donc 10 ans de plus que la mienne :)