lundi 21 septembre 2015

Eternité

Hier cela faisait trente deux ans qu'il est mort, trente deux ans et en marchant sous le soleil, regardant les nuages qui doucement filaient sous le vent léger, je me disais qu'il était peut être là, peut être ailleurs, mais dans nos coeurs toujours, éternellement. 
En rentrant, j'ai appelé ma mère, pour lui dire que j'étais avec eux, que j'avais pensé à lui. Je l'ai entendu sourire, c'est une journée qui restera toujours triste, le 20 septembre, mais sans pleurs, triste simplement, parce que pour eux c'est leur aîné qui est mort ce jour là, pour nous c'est notre grand frère qui est maintenant pour tous, plus jeune bien plus jeune que notre petit frère. 
J'avais cette image d'un autre enfant, un jeune homme qui tombe pour avoir voulu se rapprocher du ciel, qui tombe sous le regard de dizaine de smartphone, et qui tombera en pirouettant, éternellement pour une mère, un père et peut être aussi des frères et soeurs. 
Il faisait beau hier, très beau, et ce jour est pour toujours celui où un bout de mon enfance, de mes souvenirs, est parti rejoindre les nuées... pour l'éternité.

8 commentaires:

dieudeschats a dit…

Je t'embrasse Valérie...

Sacrip'Anne a dit…

Je t'embrasse aussi.

Calyste a dit…

J'ai aussi connu la perte d'une petite sœur. La cicatrice s'est refermée mais la chagrin est toujours là. Je t'embrasse fort.
PS: qui n'a rien à voir. Pourrais-tu me redonner l'adresse du blog de Lancelot ? Je l'ai à nouveau perdue. Merci.

Dorémi a dit…

Un battement de cils sur votre joue…

Valérie de Haute Savoie a dit…

Vos mots tendres me réchauffe le coeur, merci :)

Calyste, apparemment il a effacé son blog. Un de plus. Mais tu as son adresse mail non ? Sinon je te l'envoie :)

Emilie a dit…

Je n'osais rien dire. Mais j'ai bien pensé à toi après avoir lu ton billet.

Mel a dit…

C'est pas Emilie, c'est Mel.

laurence a dit…

triste moment, et le temps passe mais on n'oublie pas... bises Valérie