jeudi 31 janvier 2013

Remords Posthume

Je ne vais pas mentir, je ne le connaissais pas, presque pas.
Il avait emménagé en juin et dès le départ la relation avec l'agence avait été houleuse. Il était exécrable tout simplement.

Au début je suivais cela de loin, Samuel avait fait l'état des lieux ; à lui le plaisir de régler les problèmes multiples, avérés et imaginaires.

En Juillet Sam avait quitté l'agence et j'héritais donc du fardeau.

J'avais tenté de le raisonner, il m'avait rétorqué que maintenant le but de sa vie serait de me pourrir la mienne jusqu'au bout. Voilà... Nous ne nous connaissions pas... jamais vu.
Petit à petit il s'était calmé, j'avais fait faire les travaux demandés, la relation était devenue presque sereine.

Et puis Janvier... loyer non payé. Merde me suis je dit, maintenant que son appartement est entièrement refait à neuf, que tout va bien...

Nous avons appris hier qu'il était mort fin décembre.

De ces six mois de rage, n'aurait il pas mieux fait de les vivre vraiment ?

Lorsque tu dormiras, ma belle ténébreuse, 
Au fond d’un monument construit en marbre noir, 
Et lorsque tu n’auras pour alcôve et manoir 
Qu’un caveau pluvieux et qu’une fosse creuse ; 

Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuse 
Et tes flancs qu’assouplit un charmant nonchaloir, 
Empêchera ton cœur de battre et de vouloir, 
Et tes pieds de courir leur course aventureuse, 

Le tombeau, confident de mon rêve infini 
(Car le tombeau toujours comprendra le poète), 
Durant ces grandes nuits d’où le somme est banni,

Te dira : « Que vous sert, courtisane imparfaite, 
De n’avoir pas connu ce que pleurent les morts ? » 
- Et le ver rongera ta peau comme un remords.

Remords posthume - Charles Baudelaire

9 commentaires:

Dr. CaSo a dit…

Brrrrr....

Jean-Pierre a dit…

Oui, Brrr...
..et le poème de Beaudelaire par dessus c'est terrible.

Jipes a dit…

La colère est sûrement mauvaise conseillère mais à chaque épreuve on répond différemment bien difficile de savoir comment on réagirait dans sa situation...

FD a dit…

:-( Gloups...

laurence a dit…

je plussoie : brrrr - mais qu'ils doivent être malheureux les gens qui perdent leur temps à être aigris comme cela...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Jipes, cet homme était colère je crois.
Laurence, c'est surtout dommage de perdre le peu de temps que l'on a à vivre non ?

Eveine a dit…

Pour subir ce genre de personne au quotidien (mes voisins du dessus), sans avoir aucun moyen de me soustraire à leur folie (la police m'a envoyé balader, le syndic ne peut rien faire, leur proprio ne veut rien faire), j'avoue n'avoir aucune pitié pour des tarés pareil. S'ils n'ont rien trouvé de mieux à faire de leur vie, c'est vraiment triste. Mais pourquoi pourrir celle des autres ? J'ai du mal à comprendre le plaisir qu'on peut trouver à embêter gratuitement des gens qu'on ne connait même pas. Et je n'aurais pas la chance que mes voisins disparaissent :'(

La petite poule noire a dit…

Évidemment, si on savait ...

Valérie de Haute Savoie a dit…

PPN mais on le sait bien que l'on va mourir un jour, c'est pour cela qu'il faut sans cesse tenter de vivre.

Eveine, je n'ai pas eu non plus de tristesse mais pour lui je me dis que c'est si bête d'avoir perdu ses dernières semaines de vie à essayer de pourrir la mienne (qui m'en fichais pas mal, je faisais mon boulot le mieux possible)