dimanche 3 juin 2012

La fête des mères

J'avoue je m'en fiche un peu de la fête des mères. Autant j'aimais voir la joie de mes enfants petits, offrant les cadeaux faits avec amour à l'école, autant maintenant un baiser de leur part me contente amplement.
Je n'oublie jamais ma mère, je lui offre un très beau bouquet de fleurs, des pivoines cette année, je lui téléphone et nous bavardons avec plaisir une bonne heure. Mes enfants me èsèmèssent, un baiser, je rappelle à JP de ne pas oublier la sienne et voilà.

Mais tous ces articles, véritables marronniers, raillant les cadeaux offerts par les enfants, décrivant des mères horrifiées de devoir porter les fameux colliers de nouilles (de toutes ces années scolaires écoulées, je n'en ai jamais eu un seul), décrivant le cauchemar de ces horreurs qui enlaidiraient les intérieurs forcément magnifiques de tous ces blogueurs esthètes, ça me gonfle !
Dire que l'on est émue par ces cadeaux d'enfants serait signe de ringardise absolue.


Eh bien moi je les ai tous aimés ces cadeaux de fête des mères, et lorsque mon regard accroche une petite sculpture en terre ou un dessin naïf que l'on m'a offert il y a 20 ans, je remercie la vie de m'avoir donnée ces enfants là.


Et je bénie le ciel de me les laisser longtemps encore en pleine santé.

20 commentaires:

Dorémi a dit…

Bonjour, je vous lis en silence depuis des années.
Merci pour tous vos billets en général, et pour celui-ci en particulier. Comme je suis d'accord avec vous…

Laure a dit…

C'est ma première fête des mamans, et je le savoure à sa juste valeur :-))
Bonne fête !!!
Bisous ✰✯✮ Laure ✮✯✰
http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

Calyste a dit…

Et tu as bien raison!

Anonyme a dit…

Ah oui bien d'accord je les aime ces cadeaux , je les ai gardés dans une boite , colliers tressés , boite de camembert avec feutrine collée et petits coquillages recollés dessus , petit set en ficelle , dessins merveilleux , tout l'amour d'un enfant qui dit à sa maman sa tendresse... Belles années ....
Aujourd'hui reçu un superbe bouquet
de fleurs ! Merci !!!!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Dorémi merci de me lire et de laisser une trace ici. Je suis contente de voir que nous sommes quelques unes à aimer ces marques d'amour même si parfois maladroites.

Laure, les toutes premières fêtes des mères sont d'une douceur particulières. Savourez les :)

Calyste, merci.

Anonyme moi aussi je n'en ai jeté aucun, certains se sont délités, mais d'autres sont encore très présents et ne déparent pas dans l'appartement :)

Anne a dit…

Je ne leur ai jamais fait faire de collier de nouilles... Et moi aussi je collectionne avec grand plaisir fleurs en papier, sculptures, empreintes de mains qui ramassent la poussière en harmonie avec la maison et sa "déco".

Hermione a dit…

C'est exactement ça ! J'y suis allée de ma petite larme à chaque fois et j'ai gardé les poèmes, les petites boites et les cache-pots peints à la main.
Et aujourd'hui, mes filles m'offrent une bricole symbolique mais elles y tiennent, je crois que c'est plus important pour elles que pour moi :)

luce luciole a dit…

J'ai offert mon premier collier de nouille à ma mère alors que j'avais 20 ans passé dans une jolie boite à camembert décorée. C'était une blague qui nous à fait rire beaucoup et qui l'a beaucoup touchée. Elle l'a encore sur ces étagères et aujourd'hui qu'elle perd la mémoire elle croit que je lui ait offert ça quand j'étais petite.
A l'école de ma fille, il ne prépare rien pour la fête des mères. Et bien moi, j'avoue, je suis un peu frustrée, j'adorerais recevoir une de ces petites horreurs préparés avec amour et fierté de ma petite merveille. L'année prochaine peut être...

Sacrip'Anne a dit…

Je dois dire, plus que la fête en elle-même, c'est son plaisir de préparer, comploter et offrir quelque chose qui est palpable et manifeste et qui me fait le plus plaisir.

Enfin c'est ce que je dirai quand elle sera redevenue une petite fille fréquentable, depuis hier, elle me fait ch.... d'une force !

La petite poule noire a dit…

Je ne sais pas où tu as lu que c'était ringard mais si j'en juge ton billet et les commentaires qui précèdent le mien, nous sommes encore beaucoup à y tenir. Au-dessus de mon lit, j'ai une empreinte de main de mon fils (dans quoi, je ne sais pas, une sorte de résine ?) qu'il m'a offerte en maternelle. Il a aujourd'hui 23 ans, vit loin de moi mais cette petite main me fait signe tous les soirs quand je vais me coucher. Elle me rappelle que même s'il n'est plus très attentionné et oublie de me souhaiter la fête des mères, il reste mon petit garçon et moi sa maman pour la vie...

C a dit…

j'ai un vague souvenir de collier de pâtes en maternelle, non?
Mes cadeaux étaient magnifiques c'est pour ça que tu n'as jamais eu à frémir :)
bon, à part peut-être en CE2 avec le savon emballé dans du ruban vert moche auquel on avait fabriqué une petite anse. Même à l'époque j'avais trouvé ça laid. Tout en prenant grand plaisir à travailler avec un savon parfumé..

PascalR a dit…

Ma mère n'a rien jeté non plus. Même si tous ces cadeaux manufacturés ne sont pas "exposés" il reste néanmoins dans la cuisine accrochée, une magnifique cuiller en bois porte-clefs que j'avais moi même coloriée :o))

Valérie de Haute Savoie a dit…

PascalR, j'ai gardé longtemps aussi une petite passoire déguisée en lapin avec un bloc de post-it et puis je l'ai rangé dans une boîte.

Mais... C. ! je l'ai encore ce savon. Il m'avait beaucoup plu et j'avais trouvé cette idée désuète mais charmante :D

PPN, sur twitter bien sûr, où il est de bon ton de moquer l'amour maternelle ;)

Sacrip Anne,Oui c'est l'émotion des petits qui est attendrissante :)et le cadeau est chargé ensuite de tout ce qui a entouré sa préparation.

Luce Laluciole, je me demande si mon grand frère Hervé n'avait pas lui aussi offert un collier de nouille sophistiquée à ma mère alors qu'il était ado :) Et je comprends ta frustration, je me souviens quand ces cadeaux faits en classe ont cessé, une porte se refermait définitivement.

Hermione, une de mes collègues sanglotait ce matin, sa fille qu'elle avait adopté l'année dernière, a sciemment "oublié" la fête des mères lourde de symbole pour elle. Du coup je suis allée lui acheter un bouquet de freezias pour la consoler :)On s'en fiche, mais on est tout de même très heureuses d'avoir un baiser même virtuel pour ce jour là :D

Anne, mais toi il te faut carrément un musée tant tu as d'enfants :)
En tout cas, ta petite Suzanne est très attendrissante avec son cadeau qu'elle n'a pu cacher jusqu'au jour J tant elle était heureuse :)

La petite poule noire a dit…

Ah, je comprends mieux maintenant. Je ne suis pas sur Twitter, je trouve que je passe déjà trop de temps sur Facebook, du temps en moins pour lire les blogs et lire tout court !

Marie-Madeleine a dit…

Et bien moi je suis sensible à ces occasions de dire notre affection et d'en recevoir les marques. Je crois que je pleurerais s'ils oubliaient le SMS ou le coup de fil qui dit bonne fête

chrisfons a dit…

Moi pareil ! Une année, j'ai vu une pub pour je ne sais plus quel objet placardée en grand avec écrit "ça changera du collier de nouilles" : j'étais furax !!!! Quand on voit l'importance que les enfants attachent à ces petits cadeaux quand ils sont en train de les confectionner à l'école (je suis ATSEM en grande section de maternelle), ce genre de réflexion me révolte !

laurence a dit…

ils m'ont tous touché ces cadeaux et je les ai gardés dans une boite. QUant aux poêmes récités, émus aux larmes !

Valérie de Haute Savoie a dit…

PPN mon compte FB ne me sert à rien, si ce n'est aller sur celui de ma fille voir ses photos, mais twitter est une addiction qui pour l'instant me plaît encore beaucoup.

Marie Madeleine, j'en serai chagrinée, pas à en pleurer, mais avoir un message de leur part me fait plaisir c'est sûr.

Chrisfons, les publicitaires sont parfois si cons, et pourtant je vis avec un ancien pubeux qui pense comme moi :D Oui ces cadeaux sont toujours fait avec amour, bien plus que les cadeaux que l'on reçoit ensuite.

Laurence, c'est un des grands plaisirs d'être maman :)

IsabelleDeLyon a dit…

Je suis comme toi, l'intention est pour moi plus importante que le cadeau en lui-même mais comme je sais qu'elles y ont mis tout leur coeur, j'aime ces présents. D'ailleurs j'en ai aussi sur mon bureau, petit prolongement du lien qui nous unit.
Et puis cette année, ma fille de 10 ans a composé toute seule un poème pour me déclarer son amour, complètement fan

Valérie de Haute Savoie a dit…

Isabelle de Lyon, alors les poèmes créés par nos enfants, ce sont sans doute les trucs que je préfère.