dimanche 30 octobre 2011

The transformeur

Hannnnn mais qu'est ce qui vous est arrivé ???? Hannnnn mais c'est vous qui avez fait ça ???
Il roule des yeux, me regarde consterné, les bras se sont agités un temps puis retombent le long du corps, la tête légèrement penchée de côté. Il a l'air tellement désolé.

Ce matin j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai décroché le téléphone, appelé pour savoir si à tout hasard ils avaient encore une place et me voilà chez le coiffeur, les cheveux marron presque noirs attachés à la va-vite, des racines d'un petit centimètre mais tellement contrastantes.
- Hannnn mais cela ne vous va pas du tout... on dirait... on dirait... Il se tait, me regarde tendrement ahuri.
Je lui souris dans le miroir. Oui c'est moi qui par pure flemme ai mois après mois fait mes racines et un jour me suis trompée en prenant une marque inconnue dont le châtain clair n'avait rien à voir avec tous les autres châtains clairs connus. Oui oui, je sais c'est abominablement sombre.
Il tourne autour de mon fauteuil, réfléchit, s'arrête devant ce qui lui semble l'horreur absolue. Il est tout jeune, même pas trente ans, absolument charmant, très très gay, adorable.
Mais là il va falloir faire un gommage Madame Nashville ! Va pour le Nashville dont il m'affuble depuis que je suis arrivée, et en route pour le gommage. Quatre heures je serai entre ses mains, gommage, séchage, mèches, séchage, racines, massage et pour finir quelques centimètres coupés.
- Depuis combien de temps vous avez fait cette couleur demande t-il alors que je suis assise, au bac, le gommage posé, effaçant lentement mes essais ratés.
Oh trois semaines je crois.
- TROIS SEMAINES !!! Je le sens qui mouline des bras, je l'imagine tournant la tête pour trouver des témoins approuvant son effarement, TROIS SEMAINES quand même !
Autour de moi grand silence de mes copines de bac, je mets quelques secondes à comprendre, sentant la gêne immense qui m'entoure.
- Vous voulez dire par là que j'ai eu du courage pour sortir trois semaines avec ça sur la tête ? Et je ris, j'adore la spontanéité de ce garçon !
Plus tard, mes cheveux ayant viré au blond presque roux, il m'inspecte, soulève doucement la masse, pose des touches de couleur pour éclaircir les endroits encore un peu sombres.
- Oh là là vous êtes tellement plus belle comme ça !
Ensuite nous passerons à  la pose de la couleur sur les racines, tellement de cheveux, trop de cheveux, trois bols de préparation qui alourdiront d'autant la facture. Et mon Jules qui n'en peut plus de poser encore et encore la couleur, ses poignets rendant l'âme.
Enfin viendra le masque réparateur, le massage, la coupe...
Je ressors délestée de cent cinquante euros plus cinq de pourboire, mais transformée. J'ai rajeuni de dix ans au moins, enchantée de ce long moment entre les mains de ce garçon si prévenant, si drôle, tellement charmant.
Je ne veux plus jamais un autre coiffeur que Jules !

25 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Ça devait être quelque chose, mais ça semble aussi devenu quelque chose:) !

Calyste a dit…

Et comment on fait, nous, pour te reconnaître maintenant, hein?

Lce a dit…

ah j'adore le désarroi de Jules !

Hermione a dit…

La vache, 150 euros, il avait quand même intérêt à ce que ce soit réussi le Jules ! Garde le précieusement, c'est rare finalement un coiffeur qui sait ce qui te va et ne cherche pas juste à faire ce qu'il sait sur toutes les têtes !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Ah Olivier c'est nettement mieux oui !

Calyste facile, j'ai toujours un jean's :D

Lce Oui Jules est très drôle en plus.

Hermione, c'est exactement cela qui fait que je fuis le coiffeur et que du coup je fais des essais malheureux.

Pablo a dit…

Il manque une photo... (ne serait-ce qu'une vue zénithale ? juste pour voir tes cheveux et leur couleur... ?!)

cultive ton jardin a dit…

Bah, et pourquoi pas assumer tes cheveux blancs? On commence à en revoir, et c'est plein de charme.

Jipes a dit…

Hélas les bons coiffeurs c'est comme les maris infidèles ils changent souvent de boutique ;o)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Pablo j'ai essayé mais cela ne donne rien :o)

Cultive ton jardin, je n'ai aucune envie d'avoir des cheveux gris et non pas encore blanc. J'ai eu mes premiers cheveux blancs à 20 ans et je n'ai pas du tout envie de paraitre 100 ans de plus !

Jipes, oui c'est cela que je vis depuis des années hélas !!

Anne a dit…

Huhu. Arrivée à l'âge vénérable de 36 ans sans le moindre cheveu blanc (je n'en fais pas un titre de gloire, ça va venir, je le sais !!!), ne t'inquiète pas, je suis tout à fait capable de déclencher le même genre de réactions chez le coiffeur !!

"Comment ? Vous n'êtes pas venue depuis 6 mois ? SIX MOIS ??"

(et là j'ai l'impression d'avoir tué un bébé panda par jour pendant 5 mois).

Si tu te plais, alors tu dois être magnifique ! :)

Pablo a dit…

Comment ça, rien ??!! Essaye encore un peu, avec le flash de l'iphone (il en a un, j'imagine ?), fais voir ?

Nadya a dit…

Oui c'est vrai, un article pareil doit se terminer par une photo ;-)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anne c'est génétique non d'avoir plus ou moins tôt des cheveux blancs, même si pour ma mère c'est un synonyme de bonne santé de ne pas en avoir (bonne santé je veux dire vie saine contrairement à la mienne :D)

Pablo et Nadya, je vais essayer de mettre JP à contribution avec son appareil de fou.

cultive ton jardin a dit…

Tu as raison, moi non plus je n'aimais pas trop avoir des cheveux gris, à ce moment là je faisais régulièrement des shampoings colorants.

Puis est venu le moment où ça ne suffisait plus, et là, j'ai craqué: trop astreignant, les longues séances chez le coiffeur, les racines qu'il faut reteindre si souvent. Et puis, les cheveux qui se dessèchent malgré toutes les crèmes, et ce contact désagréable quand j'y passais la main.

Enfin, une inquiétude: moi qui suis si attentive à ce que je mange (jardin, légumes et céréales bio), qu'est ce que je me mettais sans le savoir sur la tête?

Au début, j'ai bien vu dans le regard des autres que j'avais comme vieilli d'un coup. Mais bah, à l'intérieur je me sens toujours pareille.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Cultive ton jardin, c'est une teinture bio qui m'avait rendue si sombre :D
As-tu déjà essayé les sèche-cheveux avec des ions négatifs (ou positif je ne sais plus trop) C'est incroyable comme les cheveux perdent leur côté rêche. Pour ce qui est de ne plus me teindre j'attendrais encore quelques années.

PascalR a dit…

J'adore le "TROIS SEMAINES !!! " Explosé de rires :o)
Moi aussi je me suis fais une petite teinture tout seul comme un grand (les cheveux gris) mon coiffeur n'a rien remarqué, trop la classe moi j'dis!

amaryllis a dit…

ps : je vais chez le coiffeur demain jeudi à 11h40. La météo annonce de la pluie... :-)

Otir a dit…

Quand je pense que je vais chez le coiffeur une fois tous les quatre ans, Jules m'en dirait des nouvelles !
(mais je ne me teins pas).

Billet savoureux.

Valérie de Haute Savoie a dit…

PascalR, oui moi aussi, parce que sur le moment je croyais qu'il s'extasiait sur la rapidité de la repousse :D

Amaryllis, prend un parapluie !!

Otir c'est parce que tu n'es pas aussi grise que moi ;o)

fille_bavarde a dit…

Excellent ce billet...
J'aime ces "hommes coiffeur" qui s'expriment avec un tel naturel ;)
Maintenant il ne reste plus qu'a nous glisser la photographie :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

fille_bavarde oui c'est plus que tonifiant et rarement méchant.

Sandrine a dit…

Je déteste le coiffeur...il se morfond aussi quand il voit ma tête, je n'y vais généralement que deux fois par an. Mais ici j'ai fini par en trouver un sympa, et qui ne m'alimente pas pendant une heure avec les potins du coin...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Sandrine, moi c'est plus le temps que je trouve perdu que les bavardages. je suis en effet muette chez le coiffeur et n'ai donc pas de conversation avec celui ou celle qui me coiffe. C'est mortel.

Lancelot a dit…

Tu m'as rappelé la chanson de Lynda Lemay, mais en positif. Elle, elle évoque les aspects terribles du coiffeur, c'est à mourir de rire.

Sinon, TiNours et moi aussi nous teignons nos cheveux blancs. Moi aussi, mes premiers ont dû apparaître vers 22 ou 23 ans ! Mais question teinture, on fait ça nous-mêmes, avec un truc approprié, après chaque séance chez le coiffeur. On se le fait à deux, très marrant.

Valérie de Haute Savoie a dit…

C'est plus facile à deux, moi j'essaye seule, JP ne peut pas m'aider. J'y suis retournée hier, oui mes cheveux poussent à une allure dingue, et j'ai demandé JULES et personne d'autre, j'en suis folle :D