samedi 1 janvier 2011

Noël

Dix jours sous la neige, épaisse, immaculée, où seules les traces des chevreuils, des fouines et des chats s'imprimaient jours après jours en long chemins tortueux, aussitôt figés par le froid. Il avait fallu deux jours pour que la maison soit vraiment chaude grâce à la réserve de bois faite en novembre.
Nous avions quitté Annemasse le 23 à dix neuf heures et avions roulé dans un brouillard compact jusqu'à la maison endormie. A minuit et demi, avec bonheur nous nous étions enfoncés sous les couettes, Chamade avait sauté dans la cave et chassait.
Le lendemain la neige tombait drue, mais avant que les routes soient totalement impraticables, JP et moi sommes allés faire les courses munis d'une liste élaborée durant le petit déjeuner.
Les cousins s'étaient endormis vers quatre heures, après s'être racontés mille et mille choses, tellement heureux de se retrouver.
Au "CoraColmar", nous avons arpenté durant plus d'une heure les rayons, exceptionnellement désertés. En fond sonore passait en boucle un truc genre jazz rayon fromage charcuterie, qui au bout d'une demi-heure me donna des envies de meurtreS, et m'empêcha réellement de faire des courses réfléchies. A la caisse, deux jeunes femmes s'étonnaient elles aussi de ce morceau, toujours le même, insupportable... cela faisait depuis le premier décembre nous dirent les caissières, qu'elles subissaient cette torture. Avant de partir, j'ai pris le temps de  laissé un mot dans la boite à suggestion du magasin, où transpirait la haine éprouvée par ce lavage de cerveau abominable (est ce que cela se sent que j'ai abhorré ce truc ?).
Puis nous sommes repartis, le coffre débordant, un peu angoissés à l'idée de devoir laisser la voiture au village et grimper dans la neige, chargés comme des baudets comme l'année dernière. Mais heureusement nous sommes arrivés presque jusqu'à la maison, les derniers mètres ayant été franchis non sans mal grâce à ma force surnaturelle (en bref j'ai poussé l'engin toute seule,  l'aidant à sortir trois fois de congères... Vive moi !).
Ensuite il a fallu couper le sapin que j'ai traîné dans la neige jusqu'au séjour du haut et, après l'avoir redressé et en attendant que la neige fonde pour pouvoir le décorer, je suis allée emballer les cadeaux. Pendant ce temps mon frère tronçonnait le bois descendu par les cousins, qui empilaient les bûches tout en se racontant des âneries qui les faisaient pleurer de rire.
Des quatre adultes seuls mon frère et moi étions opérationnels, ma belle-sœur s'étant fait opérer de l'épaule et devant garder son bras strictement au repos, et JP souffrant mille morts de blessures ne se guérissant pas (c'est la vie ma pov'lucette) Donc, contrairement à d'habitude, je me suis activée mais j'aime ça !

Et le soir tout était fin prêt pour passer une excellente et très gaie soirée de Noël.

Chacun semblait très content de ses cadeaux, G. contemplait admiratif l'énorme écran que nous lui avions offert, j'avais entre les mains le tout petit ordinateur qui je l'espère me permettra d'écrire où que je sois, JP mitraillait avec son extraordinaire appareil photo. On s'était débrouillés comme des chefs, vraiment !

21 commentaires:

Olivier d'Evian a dit…

Je suis rentré le 30 et le brouillard était toujours bien épais entre Nantua et Annemasse. L'enfer, sur l'autoroute blanche (surtout vers les viaducs, là...)

La neige devrait revenir. On n'en sort pas.

Dr. CaSo a dit…

Eh ben, vous avez un drôle d'hiver cette année en Europe. Mon père m'a raconté qu'ils ont fait Paris-Lausanne en voiture, aujourd'hui, le tout dans un brouillard à couper au couteau!

Contente que vous aillez tous pu passer de si bons moments ensembles :) Je vous souhaite à tous le meilleur pour l'année à venir (qui sait, peut-être un voyage à l'autre bout de la terre pour aller rendre visite à C.?) et les coquines et moi envoyons à toute la petite famille (Chamade inclue of course) de grosses grosses bises!

Gouli a dit…

Ah oui, le CoraColmar je connais. Toujours de la musique de ....supermarché. Bonne année à toi et aux tiens.

Catherine a dit…

Une très bonne année pour toi et les tiens et plein de bons moments eb 2010

dieudeschats a dit…

Qu'est-ce que ça doit être chouette, de se retrouver en famille, avec les cousins, les oncles, dans une maison qui joue la belle au bois dormant et qu'on réveille en allumant quelques buches (et en en mangeant d'autres) !

Lce a dit…

Bonne et heureuse année 2011 pour toi et les tiens Valerie ! Comme ton récit m'a fait rêver : un Noël en chalet a la montagne sous la neige en famille ! Je te souhaite le meilleur bises Laurence

Valérie de Haute Savoie a dit…

Olivier, le 31 par contre la route était bien plus dégagée, mais cela est tellement fluctuant et pour la neige, en tant que "Canadien" tu y es habitué non ?

Dr CaSo, un vrai hiver tout simplement, et qui est dû malgré le froid au réchauffement de la banquise hélas. Oui nous avons passé de belles fêtes sans folie exaspérantes heureusement.

Gouli, oui tu dois bien connaître ;o) Ce qui était terrible c'était ce morceau passé en boucle, à devenir fou je t'assure.

De très grosses bûches DDC puisque nous mettons un point d'honneur à ne jamais mettre en route la chaudière au fioul lorsque nous sommes là. Et nous avons mangé deux délicieuses buches mais chocolatées celles là :D

Lce, c'est une ferme qui date de 1800 et des poussières, une ferme de transhumance assez imposante et très alsacienne d'architecture. Oui les vacances là bas sont toujours un vrai dépaysement reposant.

A tous je vous souhaite une année 2011 vraiment bien !

PascalR a dit…

Et moi j'arrive juste pile un peu en retard.
Je ne connais pas le charme des maisons de Noël. Le truc qui m'a halluciné c'est "j'ai coupé le sapin"
Ha bon ? Ils sont pas comme ça à la naissance sur un petit rondin avec un grillage autour ?

Valérie de Haute Savoie a dit…

Ah ben PascalR, tout autour de la maison il y a des sapins, c'est une ancienne sapinière de Noël et du coup il suffit d'en choisir un pas trop grand pour qu'il rentre dans la maison (4 mètres environ).
Bonne Année Pascal, que ton Elwé soit toujours aussi charmant bien qu'il me semble possessif comme tout vrai chat qui se respecte !

isa a dit…

Merci pour ce beau récit de Noël, digne d'un film de Danièle Thompson.
Belle année 2011 Valérie !
Isa, lectrice assidue (mais le plus souvent silencieuse)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Bonne année à toi aussi Isa.


ZUT mon clavier refait des siennes impossible d'écrire sans qu'il me rajoute des lettres et ouvre Media center, la suite des vacances dès que JP y aura remédier

Erin a dit…

Alors là tu me fais rêver... Une maison de famille douce et confortable, accueillante et pleine de rires et de famille... et en plus sous la neige, dans une ancienne sapinière... Je bave là ! ;-)

CoraColmar où tu aurais pu rencontrer ma belle-fille qui y fait ses courses aussi...

Mon réveillon a été aussi morne que je l'avais imaginé...

Jipes a dit…

Un vrai bonheur de Noël, ca fait du bien à lire...Je te fais mes meilleurs voeux pour cette nouvelle Année 2011 en espérant te rencontrer peut être cette année. On a fait la conaissance d'une Blogeuse ancienne de Wittenheim, Rachel c'était très sympa !

Hermione a dit…

Je rêvais d'un Noël calme, je l'ai eu, et finalement les bavardages entre cousines m'ont manqué. Jamais contente quoi ;)

Olivier d'Evian a dit…

Oui, je suis habitué, mais pas ma Citroën bien française. ;)

Anonyme a dit…

bonne année 2011!
julio

Valérie de Haute Savoie a dit…

Erina, c'est vrai que cette maison est assez magique et sous la neige elle semble sortie d'un conte.
J'aurais pu effectivement rencontrer ta belle fille, vu le peu de monde je ne l'aurai pas loupée si je la connaissais :D

Jipes, d'autant plus que de Mulhouse tu mets même pas une heure ;)

Hermione, moi les bavardages avec les cousines sont très très rares, mais avec ma belle soeur chérie nous nous rattrapons amplement.

Oh mais Citroën peut faire des miracles sur la neige Olivier !

Julio, tu es Anonyme maintenant ? Bonne année à toi aussi !

Lili a dit…

Elle me fait envie cette maison dans les sapins, chaque fois que tu en parles j'ai envie que ça continue et je suis toute frustrée au dernier mot, comme si tu en refermais la porte.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Lili, je tâcherai de raconter d'autres moments alors :)

Lancelot a dit…

OUFFFF, un vrai Noël façon 'Petite Maison dans la Prairie'; alors... J'adore...

Je ne parle pas du mien en détails cette année. Pas de chasse au sapin ni de feu de bois qui met longtemps à réchauffer la maison. Mais retrouver ta cheminée à toi me fait bien plaisir.

Bises, ma Val. Et meilleurs voeux, bien sûr.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Très bonne année Lancelot, et pour ce qui est de la maison dans la prairie, je me suis mélangé les pinceaux et ai répondu sur le billet suivant.