jeudi 27 mai 2010

des salines et des remparts

Aigues Mortes nous a enchantés. Poser la voiture sous des platanes où des vestiges d'un marché jonchaient encore le sol, embaumant l'air chaud d'odeur de légumes écrasés et légèrement gâtés. Vite nous avons échangé nos ballerines et baskets pour une paire de sandales, l'été nous avait devancés, nous étions en vacances, vraiment.
Sous le porche une marée humaine, léchant des glaces fondantes et colorées, nonchalante, dans laquelle avec amusement nous nous sommes plongés. Le Sud assurément !

Puis après avoir quadrillé des rues où nul magasin n'attirait le chaland, nous avons grimpé sur les remparts, et lentement nous en avons fait le tour, passant des tours fraîches aux chaudes allées de pierre.



Au loin les salines bordaient des étangs à l'incroyable couleur fuchsia où toujours y pataugeaient des flamands n'ayant de rose que le nom.

Vers dix neuf heures nous sommes repartis vers le Grau du Roi.
Après avoir déposé nos bagages dans notre appartement, nous avons rejoint le port.
La foule avait abandonné la place, envahissant les restaurants du port, le soleil rasait les toits, quelques pêcheurs le regard lointain, tentaient les poissons. Il me fallait encore, avant la nuit, me faire lécher les pieds par la méditerranée, petites vagues langoureuses.

Plus tard, la nuit tombée depuis longtemps, nous avons mangé sous des palmiers, JP des moules, moi des tartines de tapenade et de brandade accompagnant une salade.

Et sirotant une bière, nous nous sommes dit que la vie était vraiment belle.

14 commentaires:

Olivier Autissier a dit…

Ça, c'est sûr ! :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Tu étais ici, j'étais dans ton café du commerce :)

Erin a dit…

J'ai eu la chance d'aller au Grau et à Aigues une année avec mon ex et ma sauterelle de 3 ans tout juste. J'ai beaucoup aimé le peu vu d'Aigues, détesté le Grau décidément bien trop méditerranéen pour moi. Et surtout j'ai tellement souffert de la chaleur...

Je t'envie d'avoir pu faire le breack ainsi avec JP... Je crois que ça nous ferait beaucoup de bien à FDP et moi, mais bon ce n'est pas au programme...

Ça me donne envie d'aller à Saint-Malo cette description et photo d'Aigues... Flûte j'avais réussi à la contenir quelques mois...

Valérie de Haute Savoie a dit…

Erin, comme toi j'ai eu un rejet du Grau du Roi en arrivant et Aigues Mortes m'a fait un bien fou. Le soir, alors que la foule l'avait quitté, Grau m'a semblé plus accueillant.
Mais à choisir, St Malo bien sûr aurait ma préférence sans hésité. J'aime la mer :) mais c'est plus loin et pour un week end, vraiment trop loin :)

Madeleine a dit…

Le week-end en amoureux ce n'était pas que pour G et sa petite amie on dirait :))

Beo a dit…

Que du bonheur!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Madeleine, c'est vrai que nous étions étonnés de nous sentir si bien ensemble, sans une seule fois nous chercher des poux :D

Béo, l'avantage de ne pas être trop loin de la mer !

So a dit…

Ah ! C'est superbement beau! :)

Tippie a dit…

Ah pardon, mauvais clic: le comm' précédent c'était moi.. Tippie

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oui So Tippie, c'est une très belle région et surtout à cette époque où les genêts sont en fleurs.

Floh a dit…

Sisi, les flamands sont bien roses, mais tu ne les as sans doute pas vus voler... ;)
Et pour le Grau, c'est très dur d'y aller en saison! Par contre hors saison, comme toutes ces stations balnéaires, ça a un certain charme...mais j'aurais du mal à te le conter, trop de mauvais souvenirs s'y rattachent!
Heureuse de ton week-end aussi doux :)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Floh il est vrai que volant ils deviennent roses, même rose vif parfois.
Nous pensions naïvement être non pas en saison morte, mais un peu creuse tout de même. Quoique je pense qu'en été cela doit être réellement insupportable, du moins sur les plages. Parce que dès que l'on s'éloigne un tant soit peu des lieux touristiques pour le chaland, les routes sont presque vide.
Heureusement pour toi Floh, les mauvais souvenirs bien souvent s'estompent grâce à de nouveaux pleins de bonheurs.

Jipes a dit…

Elles me rappellent plein de souvenirs tes photos on y était il y a quelques années et on avait adoré cette ville fortifié ou il fait fraid en été et puis cette vue incroyable sur les salines et leus blanc pur ca fait rêver. Ca fait tellement de bien un bon week-end ;o)

Valérie de Haute Savoie a dit…

Jipes, lorsque nous sommes arrivés, les étangs aux bords des salines étaient roses fuchsia, un rose étonnant d'autant plus que les salines sont très blanches. Je crois bien que nous retournerons un jour à Aigues Mortes.