jeudi 26 novembre 2009

Damoclès

En entrant dans la voiture, claquant la porte, je l'avais regardé en souriant "Et voilà ! Tranquilles pour six mois".
Moteur en marche, essuie-glace, lui pelotonné dans sa veste noire, retour rapide au chaud, gélule d'advagraf vite avalée avec un verre d'eau sous l'œil ému du chat.
La journée avait passé vite et, alors que je claquais la porte me demandant ce que j'allais pouvoir faire comme dîner, JP avait dit, "Ah oui, ils se sont trompés de tube, il faut refaire le bilan..."
Merde ! Déjà que l'on avait presque trois semaines de retard.

Levée à cinq heures quarante cinq pour pouvoir tout de même savourer lentement mon café au lait, je l'avais réveillé un peu plus tard, quelques minutes encore avant de l'arracher à son sommeil si précieux. La pluie avait cessé peu après six heures, le temps plus doux que la veille, une seule personne plantée devant le lourd rideau en fer.

Le laboratoire, lumière crue, une autre secrétaire derrière le comptoir, je me penche, lui tend l'ordonnance, la carte verte "Ah c'est vous... désolée... nous avons pris un tube sec" Elle feuillette un manuel,
"...en fait, c'est la même molécule, regardez sous tacrolimus, la seule différence c'est que c'est à libération prolongée, une seule prise par jour..." G. patiente.
"Notez qu'il l'a pris à sept heures et demi... Vous avez les résultats du foie fait hier ?"
Elle ouvre un grand tiroir, sa main écarte les enveloppes, m'en tend une tout en décrochant le téléphone, son fils a de la fièvre depuis hier, la grippe. G. fait mine de fuir, prend un air épouvanté, se cache derrière son écharpe, je ris sous cape, déchire l'enveloppe, déplie la feuille... Merde merde, c'est quoi ces phosphatases alcalines qui débordent de la norme ? merde merde merde.
Par dessus l'épaule il a vu lui aussi, pas un mot, il attend. Calme soit calme, respire, respire... "Ah tiens ? Les phosphatases un peu hautes ? merde ah merde... ce n'est sans doute rien, regarde les transaminases sont bien. "

Oui mais... elles ont augmenté aussi, elles ont doublé... assise, j'attends pendant qu'il se fait prélever, j'ai la nausée...

Au revoir, bonne journée, claquer la portière, mettre le moteur en marche, les essuie-glace.
"Tu es inquiète ?" - Non, non, franchement non, tu sais peut être que si on avait fait les examens aujourd'hui les valeurs seraient plus basses, c'est tellement fluctuant.

On le sait bien tout les deux que l'on préfèrerait que tout soit parfait !

La première chose en entrant Google... taper phosphatases alcalines élevées... Il y a cancer, obstruction voies biliaires, cholestase... J'écris un mail à Catherine, elle seule rassurera, je pars au bureau... migraine... advil

Pas un mot à midi, ne pas en parler, attendre. Et si G. ne dit rien c'est sans doute que tout va bien !

Mais tout cela devient trop lourd, du bureau j'appelle le secrétariat à l'hôpital - Sa voix joyeuse - J'ai reçu les résultats hier soir, toujours aussi bons, c'est super, parfait. Son sourire... "les phosphatases ? Oh rien de bien significatif, il n'a pas fini sa croissance, non non dites-lui tout va bien..."

Il est assis à son bureau, de son geste nonchalant, ne quittant pas l'écran, il délivre d'une main son oreille du casque "Oui ?" J'ai eu Catherine, tout va bien, pas de problème pour te suivre jusqu'à ce que tu partes à la fac, les valeurs sont parfaites.
Alors il se retourne, me regarde franchement "C'est bien... j'étais quand même un peu stressé..." et reprend le cours de son jeu.

Là haut, l'épée se range dans son fourreau...

28 commentaires:

Anthom a dit…

J'ai eu la gorge serrée jusqu'au bout de ton billet! Pensées...

Pablo a dit…

Ouf !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Merci Anthom, heureusement demain est un nouveau jour :D
Pablo, ton petit mot ce matin m'a fait du bien... merci aussi.

Gilsoub a dit…

Vi, la vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille...
Tout est bien qui finis bien ;-)

Dr. CaSo a dit…

Ouf, dis-donc, j'ai été obligée de lire le dernier paragraphe avant le reste du texte tellement j'étais stressée pour vous en lisant le début!

Grosses bises!

Catherine a dit…

Ouf aussi ! Quels moments d'angoisse pour vous deux à chaque nouvel examen.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Catherine, en réalité ces moments d'angoisse ne sont présents que lorsque les résultats dérapent, mais heureusement ce n'est pas systématique et sinon on est plutôt sereins (quoique ;))
Gilsoub, oui, et du coup tout s'allège :)
Dr CaSo, tu lis aussi les fins de roman angoissant :D

FD a dit…

Quelle angoisse... si ça l'est pour nous je n'ose imaginer quelle proprotions elle prend chez vous...

Mel a dit…

Comme ça doit être dur de vivre avec cette épée au-dessus de la tête. Pour moi aussi, gorge serrée jusqu'au bout du billet. Ouf !

Floh a dit…

Qu'elle reste encore longtemps dans son fourreau, cette épée.
Soulagement oui, et heureuse pour vous.
Passe un week-end serein et bien mérité :)

Tili a dit…

Fichue maladie, et vivre ça depuis sa petite enfance... Fichue maladie.
bises à vous tous.

Madeleine a dit…

Ah Valérie comme mes petits soucis sont minuscules !

Valérie de Haute Savoie a dit…

En fait la vie est tout à fait normale, c'est juste que parfois on tremble un peu ;)

Fauvette a dit…

Ouf, tu m'as fait peur...
Alors bon week-end, no stress.

La petite poule noire a dit…

Comme tu racontes bien ces moments d'angoisse... Et à la fin, ouf, on respire pour vous. Bon week-end, change-toi les idées.

Moukmouk a dit…

C'est très bien écrit, mais j'aime mieux quand tu te payes ma gueule. Même si ça finit bien...

saperli a dit…

Des fois, on regrette d'être si bien informé sur le net !!! Ce n'est cependant pas toujours comme dans les statistiques.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Fauvette, ce n'était pas le but, juste raconter un instant de notre vie... Ppn, merci, j'essaye de vous faire sentir ces courts moments chargés d'émotions et qui sont balayés par la vie qui court... Moukmouk mais quel cabot cet ours :D
Saperli, peut être... mais le net apporte tellement de choses formidables !

Malgven a dit…

C'est pas mal de pouvoir avoir confiance en ce médecin qui suit G. depuis si longtemps... (Et bien sûr, ouf aussi !)

Fay a dit…

Ouf... Bon week end à G et à toi !

Valérie de Haute Savoie a dit…

Malgven, ce médecin est une perle précieuse qui a toujours toujours été là et qui jamais ne s'est trompée. Ce sera un vrai déchirement pour Grégoire de la quitter (c'est un pédiatre)et j'espère qu'il trouvera (mais je fais confiance aussi à notre chance incroyable) un médecin aussi humain et compétent, lorsqu'il ira à la faculté.
Fay, oh oui OUF :D

Fauvette a dit…

Oui, je sais bien Valérie, tu partages avec nous.
Ce n'était pas un reproche.
Plutôt de l'affection.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Oh Fauvette, je ne l'avais pas du tout pris mal, pas du tout ;)

karmara a dit…

Le mot "ouf" n'aura jamais été autant écrit dans des commentaires ! Et je rajoute le mien :)

Anne a dit…

Oui, ouf.

Pffff (bruit du dégonflement après des heures en apnée) avez-vous fait, je suppose...

Lancelot a dit…

Ouf, cette épée....

Par moments, j'ai l'impression que certains de mes problèmes sont sans importance réelle...

Je t'embrasse, ma Val. Fort.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Anne :D j'entends bien ce souffle ;)
Lancelot, en fait si tu lis bien, tout allait parfaitement, c'est juste ce que l'on imaginait qui était angoissant.

IsabelleDeLyon a dit…

Comme je connais ce stress des bilans et le verdict tant attendu du médecin décidant de notre avenir.
Je soupire de soulagement, je suis heureuse pour vous mais comme tu dis, comme on préfère que tout soit dans la norme et hélas, c'est rarement le cas.