dimanche 9 août 2009

petit bout par petit bout !

Je m'étais cassée une dent en croquant des mn's. Bien fait ! m'étais-je dit, tu n'avais qu'à pas faiblir devant ces trucs pleins de calories !
Cette molaire, fendue jusqu'à la racine, située tout au fond du fond de ma mâchoire, pour être remplacée devait, soit bénéficier d'un implant, soit devenir leurre. Ma situation de l'époque, très incertaine, m'avait fait opter pour le leurre... petit appareil rappelant ceux que l'on porte enfant pour dresser les mâchoires rebelles.
J'ai donc depuis lors, un arc passant derrière mes canines, soutenant d'un côté une fausse dent et de l'autre un système qui s'encastre sur deux dents du côté opposé. Chaque fois que je me brosse les dents je le retire, et consciencieusement le remet une fois nettoyé.

Je n'en parle à personne... porter un appareil dentaire, un dentier, était le début de la fin !


Hier...

Finissant de me brosser les dents, je saisie ce petit objet de la honte qui trempait tranquillement dans sa jolie tasse chinoise remplie de vinaigre blanc (oui, même si je n'ai aucun plaisir à posséder un tel objet, je refuse pour autant le verre moche dans lequel en général sont mis au décapage toutes ces marques de dégradations dentaires). Je le saisie, le passe sous l'eau, et l'installe.
ZUT... j'ai dû mal me brosser les dents, je sens une gêne à son endroit. Je le retire, rebrosse vigoureusement, passe un fil dentaire là où il me semble qu'est resté un résidu. Rien de rien et pourtant la gêne subsiste. Je regarde plus près, ouvrant grand la bouche, tripotant cette dent, HORREUR ! elle est fendue en deux !

Le ciel me tombe sur la tête !

Précautionneusement, avec délicatesse, je remets l'appareil, enchâssant les deux parties branlantes, dans le support cerclé. Et maintenant ? Samedi après-midi... je fais quoi à part pleurer ?

G. me sentant désespérée, quitte son jeux, me prend dans ses bras, me console, me rassure... dit en mots mon angoisse de me voir affubler d'un appareil dentaire complet...

Bien sûr mon dentiste est en vacances pour encore cinq jours, et je vais devoir garder l'appareil à demeure. Il me faudra utiliser jet, bain de bouche, fil et brossette minutieusement afin de garder l'haleine fraiche.

Je sens que je vais carburer à l'euphytose moi !

9 commentaires:

Ditom a dit…

Alors là je compatis ma grande... Des bises de courage!

006 a dit…

Puisses tu surmonter cette perte.
Le genre de choses dont je sens qu'elles me guettent aussi.

Il n'y a pas si longtemps, je m'émerveillais chez ma fille d'un phénomène magique dont on n'a pas conscience de sa miraculosité quand on en bénéficie:
une dents qui tombe, une autre qui repousse, ç'est si naturel.
Mais ça ne dure qu'un temps.

Allez: profites du temps clément de ce dimanche. La météo n'est pas tres bonne pour demain par chez toi.

saperli a dit…

je suis comme toi pourvue de dents qui se fendent et depuis deux ans d'un appareil dentaire haut 5 dents... La dent qui le supporte me fait mal depuis un peu et je sens un petit trou mais le dentiste trouvait qu'elle allait bien il y a deux mois... Alors je compatis.

Beo a dit…

C'est bien dommage que les dents ne continuent pas de repousser durant toute notre vie.

Perso... pour ne plus en avoir une seule de vraie... je compatis aussi.

Dr. CaSo a dit…

:( les soucis de dents c'est ma hantise! Bon courage!!!

Jipes a dit…

Je porte le même appareil depuis l'âge de 12 ans et il remplace mes deux dents de devant alors j'imagine bien ton cauchemar :o( Il m'a fallu le laisser au prothésiste une journée entière ce printemps pour le retailler à cause d'une fausse molaire et j'ai du me trimballer sans dents une horreur.
Allez courage ton dentiste va te régler ca aux petits oignons !

Erin a dit…

J'ai des dents qui s'éffritent... Même sous leurs carapaces en inox...
Depuis 5 ans que je dois faire quelque chose pour une de mes pré-molaires... En juin j'ai fini par aller voir le dentiste dont j'ai une peur bleue... tellement que j'en ai déjà mordu 2...
Bref ! En urgence il m'a soigné l'infection, mis un bon pansement (que je commence déjà à perdre... comme mes plombages...) et en septembre il me l'arrache. J'ai refusé en juillet parce que j'avais ma sauterelle avec moi...

Alors les problèmes dentaires, je connais ! Plein de bises d'encouragement et de patience.

Valérie de Haute Savoie a dit…

RE LA TI VI SER :(

C'est juste une dent... cela me rassure de me savoir moins seule avec des ennuis dentaires.

Vivement jeudi que je puisse enlever mon appareil et me nettoyer correctement ces foutues dents :(

Lancelot a dit…

Perdre ses dents : une angoisse folle qui m'étreignait à 17, 18 ans. Ca confinait à la parano !

Ca m'a un peu passé, mais j'ai la chance, dans l'ensemble, d'avoir d'assez bonnes dents (sauf deux molaires manquantes, au fond de la bouche).

Mis je ne m'étonne pas de l'avanlanche de témoinages d'angoisse qui suivent ta note : c'est bien connu. Perdre une dent c'est perdre un peu de vie, çremue des coses aux trefonds de nous,on sait pas pourquoi....

Courage, ça va s'arranger.

Sinon, qu'apprends-je ??? tu utilises de l'euphytose ? ?? Pour ma part, même si j'en avale 4 avant de dormir, ça ne fait ni chaud ni froid à mon sommeil !